Test Huawei MateBook D16 2024 : une puissante stagnation ?

Nathan Le Gohlisse
Spécialiste Hardware
09 février 2024 à 11h31
0
© Nathan Le Gohlisse pour Clubic
© Nathan Le Gohlisse pour Clubic

Quasiment identique au modèle 2022 qui avait décroché un solide 8/10 dans nos colonnes, le Huawei MateBook D16 2024 arrive en ce début d’année avec des évolutions microscopiques… mais nettement plus de puissance sur le papier. Et pour cause, l’appareil embarque cette année un Core i9 de 13e génération. Fort bien, mais voyons si ce nouveau PC portable parvient à le faire ronronner correctement.

Annoncé en décembre 2023 à Dubaï, pour un lancement en janvier 2024 (du moins en ce qui concerne la version la mieux équipée de l’appareil), le nouveau MateBook D16 s’installe dans le milieu de gamme cossu de Huawei.

Huawei MateBook D16 2024
  • Châssis basique et efficace
  • Écran IPS et 16:10 de qualité
  • Autonomie viable (7 à 9 heures)
  • Bonnes performances dans l’absolu
  • Pas d’options pour un GPU dédié, 16 Go de RAM maximum
  • Les connectiques (un port USB en moins, pas de Thunderbolt, de l’USB 2.0…)
  • Écran 60 Hz seulement
  • Peu de nouveautés par rapport au modèle 2022

Positionné à quelques encablures derrière son cousin le MateBook 16S, globalement mieux équipé, mais toujours doté d’un processeur de 12ᵉ génération, en tout cas à date, l’engin fait du pied aussi bien aux familles, qu’aux étudiants ou aux actifs, en quête d’une machine efficace et surtout polyvalente pour travailler et se divertir.

En ce sens, notre D16 entre d’ailleurs en compétition avec le tout nouvel Honor MagicBook X 16, que nous testions récemment… et qui propose peu ou prou le même châssis et le même écran, mais avec un processeur moins rapide.

Armé d’un Core i9-13900H dans sa configuration la plus performante, le MateBook D16 2024 prend pour sa part le risque de vouloir en faire trop. Nous allons voir s’il réussit vraiment à exploiter toute la puissance offerte par l’ancienne puce haut de gamme d’Intel, mais avant d’aller plus loin, voici la fiche technique complète du PC portable que Huawei nous a fait parvenir en prêt :

Fiche technique Huawei MateBook D16 2024

Résumé

Processeur
Intel Core i9-13900H
Taille de la mémoire
16Go
Carte graphique
iGPU Intel UHD Graphics
Taille de l'écran
16 pouces
Taux de rafraîchissement
60Hz

OS

Système d'exploitation
Windows 11

Processeur

Processeur
Intel Core i9-13900H
Type de processeur
14 coeurs / 20 threads
Fréquence du processeur
5,4GHz
Finesse de gravure
10nm

Mémoire vive

Taille de la mémoire
16Go
Type de mémoire
DDR4
Nombre de slots mémoire libres
0

Graphismes

Carte graphique
iGPU Intel UHD Graphics
VR Ready (réalité virtuelle)
Non

Écran

Taille de l'écran
16 pouces
Taux de rafraîchissement
60Hz
Type de dalle
Dalle IPS
Type d'écran
LED
Résolution d'écran
Full HD+
Format de l'écran
16/10
Dalle mate / antireflet
Oui
NVIDIA G-SYNC
Non
Écran tactile
Non

Stockage

Configuration disque(s)
SSD
Disque principal
1 To
Disque secondaire
1 slot M.2 NVMe
Lecteur optique
Aucun
Emplacement mSATA/M.2
M.2 (occupé)
Lecteur de carte mémoire
Aucun

Connectique

Connectiques disponibles
USB 2.0, USB 3.2, HDMI 2.0, USB 3.2 Type C

Réseau sans-fil

Wi-Fi
Oui
Version Wi-Fi
6
Bluetooth
Oui
Version Bluetooth
5.1

Équipement

Webcam
Oui
Haut-parleurs
Intégrés
Clavier
Azerty
Clavier rétroéclairé
Oui - Couleur unique
Pavé numérique
Oui
Lecteur d'empreinte digitale
Oui

Caractéristiques physiques

Épaisseur
17mm
Longueur
356,7mm
Largeur
248,7mm
Poids
1,72kg

Le MateBook D16 2024 existe en deux configurations. Celle qui nous intéresse aujourd’hui (Core i9, 16 Go de RAM, 1 To de SSD) est proposée à 1400 euros sur la boutique officielle de Huawei. L’autre est pour sa part équipée d’un Core i5 de 12e génération, de 8 Go de RAM et de 512 Go de SSD pour un prix de départ fixé cette fois à 800 euros (hors promotions).

« Grâce » à sa quantité de RAM réduite, cette mouture s’avère moins chère de 100 euros en comparaison du Honor MagicBook X 16, proposé pour sa part à 900 euros avec le même écran, le même processeur et 16 Go de RAM.

Le design de ce nouveau D16 change à peine // © Nathan Le Gohlisse pour Clubic
Le design de ce nouveau D16 change à peine // © Nathan Le Gohlisse pour Clubic

Design : des évolutions microscopiques… et pas de progrès

Avec 356,7 x 248,7 x 17 mm pour 1,72 kg, le nouveau MateBook D16 reprend à peu de chose près le format de son prédécesseur et conserve à 95 % le même châssis. Entre le nouveau modèle et l’ancien, il est ainsi bien difficile de jouer au jeu des sept différences. Nous n’en avons d’ailleurs remarqué que trois : le D16 2024 perd un port USB-A par rapport au D16 2022, ce dernier profitait d’une webcam 1080p… contre 720p seulement désormais, et le nouveau modèle profite à présent d’un écran pouvant s’incliner complètement à plat vers l’arrière.

© Nathan Le Gohlisse pour Clubic
© Nathan Le Gohlisse pour Clubic
Huawei MateBook D16 2024 © © Nathan Le Gohlisse pour Clubic
Huawei MateBook D16 2024 © © Nathan Le Gohlisse pour Clubic

© Nathan Le Gohlisse pour Clubic

Pour le reste tout est pareil. On retrouve un format 16 pouces et un ratio d’écran 16:10 des plus appréciables au quotidien. Le clavier est toujours aussi agréable et le trackpad toujours aussi petit et pénible (aucun progrès n’a été fait là-dessus). Les finitions restent cette fois encore impeccables pour le prix, et quant au look de l’engin à proprement parler, il ne bouge pas d’un iota entre les modèles 2022 et 2024. Nous pourrions même le reprocher à Huawei, qui semble recycler à l’infini (et depuis maintenant des années), un look sobre et élégant, certes, mais trop inspiré par celui des anciens MacBook d’Apple… et pas original pour deux sous.

Huawei MateBook D16 2024 © © Nathan Le Gohlisse pour Clubic
Huawei MateBook D16 2024 © © Nathan Le Gohlisse pour Clubic
© Nathan Le Gohlisse pour Clubic
© Nathan Le Gohlisse pour Clubic

Peu importe, l’intérêt du produit n’est pas là, pourra-t-on arguer. C’est vrai. D’autant que la conception du châssis est bonne et que la construction de l’ensemble est tout à fait robuste.

Cela étant dit, il y a quand même de quoi râler. Car si ce MateBook D16 propose de nouveau un solide rapport équipement/prix, il semble peu enclin à réellement s’améliorer. Il reste par exemple impossible d’ouvrir le capot à une main (si vous essayez de le faire, toute la partie clavier se soulèvera, signe d’une mauvaise répartition des poids et d’un manque d’attention aux petits détails… qui font toute la différence), le cadre en plastique autour de l’écran est toujours aussi vilain, et l’on doit une nouvelle fois faire sans certains agréments comme la présence d’un lecteur de cartes SD.

Huawei MateBook D16 2024 © © Nathan Le Gohlisse pour Clubic
Huawei MateBook D16 2024 © © Nathan Le Gohlisse pour Clubic
Les haut-parleurs sont mal placés et peu séduisants // © Clubic
Les haut-parleurs sont mal placés et peu séduisants // © Clubic

Les connectiques régressent d’ailleurs un peu avec un port USB-A en moins par rapport à il y a deux ans, nous l’avons dit, et la présence d’un port USB 2.0 parfaitement anachronique en 2024. On note par ailleurs l’absence de connectique Thunderbolt 4… qui fait un peu tache sur cette configuration haut de gamme. Dommage, car en matière de connectiques, Huawei a perdu une belle occasion de faire progresser son produit à moindres frais. Même constat pour la webcam qui délivre toujours une image très passable, tout juste suffisante pour des échanges en visio.

Webcam
Huawei MateBook D16 2024 © © Nathan Le Gohlisse pour Clubic

La webcam n'est pas à la hauteur © Nathan Le Gohlisse pour Clubic

Sur le plan audio, on retrouve par ailleurs les deux mêmes haut-parleurs qu’il y a deux ans. Positionnés sous le châssis et donc braqués vers le bureau, plutôt que vers les oreilles, ces derniers font ce qu’ils peuvent pour dépanner, mais ne permettent pas tellement plus. Le volume maximal est suffisant et le rendu d’ensemble pas désagréable, mais l’absence de grave et la prédominance des médiums limitent fortement l’expérience sonore.

Côté évolutivité enfin, Huawei fait également le minimum. Il sera possible de changer la batterie et le SSD au besoin, mais la mémoire vive est pour sa part soudée à la carte mère. Un crève-cœur sur une machine de 16 pouces qui aurait facilement pu embarquer deux barrettes SO-DIMM.

Écran : une grande dalle IPS de qualité

Pour son MateBook D16 2024 comme pour le modèle 2022, Huawei mise sur une dalle LCD IPS de 16 pouces, au format 16:10, offrant une définition Full HD+ (1920 par 1200 pixels). Cette dernière s’avère de qualité et ne présente aucun défaut rédhibitoire. Le constructeur chinois annonce en la matière une prise en charge à 100 % de l’espace colorimétrique sRGB, une luminance maximale de 300 nits et un ratio de contraste capable d’atteindre 1200:1.

© Nathan Le Gohlisse pour Clubic
© Nathan Le Gohlisse pour Clubic

Sonde à l’appui, il s’agit de valeurs que nous pouvons en effet confirmer, à l’exception de la luminance… qui est en réalité un peu plus importante que celle annoncée par Huawei. Nous avons en effet relevé 357 cd/m2 en indice maximal. Il n’y a pas de quoi tomber à la renverse, mais cela reste suffisant dans la plupart des cas, notamment grâce au traitement anti-reflets très efficace appliqué à l’écran.

En matière de contraste, tout va bien également, avec une valeur située à 1243:1 d’après nos outils. Nous en sommes au niveau de ce qu’annonce Huawei, et cette valeur, bien qu’assez moyenne par rapport à ce que l’on peut trouver sur d’autres PC portables, s’avère satisfaisante pour une dalle IPS.

On apprécie enfin la bonne calibration de la dalle sélectionnée par Huawei pour le MateBook D16 2024. Cette dernière affiche en effet un Delta E mesuré à 1,7 (idéalement cette donnée doit être inférieure ou égale à 3, nous y sommes), tandis que la température de l’écran se limite à 6734 kelvins. On observe donc une dérive vers les bleus relativement contenue… et difficilement perceptible à l’œil nu. Le commun des mortels n'y verra que du feu.

Huawei MateBook D16 2024 © © Nathan Le Gohlisse pour Clubic
Huawei MateBook D16 2024 © © Nathan Le Gohlisse pour Clubic

© Nathan Le Gohlisse pour Clubic

En clair, difficile de reprocher quoi que ce soit de trop compromettant à l’écran IPS de notre MateBook D16 nouvelle cuvée. On regrette néanmoins que la fréquence d’affichage soit restreinte à 60 Hz comme par le passé sur ce modèle. Un écran 90 ou 120 Hz aurait été une aubaine à ce niveau de prix, ainsi qu’un atout appréciable… sans pour autant être indispensable.

Performances : puissance et maîtrise ?

Le MateBook D16 2024 est équipé dans sa meilleure configuration (celle qui nous intéresse aujourd’hui) d’un processeur Intel Core i9-13900H. Ce dernier regroupe 14 cœurs et 20 threads, cadencés à un maximum de 5,40 GHz, 24 Mo de cache et peut atteinte 45 W de TDP. Puissante, cette puce est souvent installée à bord de PC portables gaming, ou sur des machines vouées aux utilisateurs créatifs (vidéastes, photographes, graphistes…). Elle permet théoriquement une large palette d’activité, allant justement des tâches quotidiennes (bureautique, navigation web, multimédia léger) au montage vidéo, en passant par la retouche photo.

Deux points méritent néanmoins d’être mis en avant : Intel a récemment lancé ses processeurs Core de 14e génération (par la force des choses notre MateBook n’est donc pas équipé des derniers processeurs Intel, mais d’une puce qui a déjà un an) ; et le Core i9-13900H, qui a tendance à être gourmand en énergie, nécessite un système de dissipation digne de ce nom pour développer son plein potentiel.

© Nathan Le Gohlisse pour Clubic
© Nathan Le Gohlisse pour Clubic

Nous allons voir ce qu’il en est sur le nouveau MateBook D16, car l’année 2023 a été jonchée de modèles de 16 et 17 pouces incapables de l’exploiter dignement (on pense notamment aux Dell XPS 17 et au Samsung Galaxy Book 3 Ultra, pour ne citer qu’eux).

Commençons donc par observer le comportement du processeur dans le contexte d’une utilisation intensive et prolongée. Pour ce faire, nous nous tournons vers AIDA64 et son test de stabilité système, qui nous permet de solliciter à 100 % l’ensemble des cœurs du Core i9-13900H pendant une longue période, tout en jetant un œil aux fréquences appliquées et aux températures. Le bilan est plutôt en phase avec nos attentes et nos craintes : le gros Core i9 d’Intel est en partie bridé sur le MateBook D16 afin d’éviter la surchauffe, et de tenir dans un châssis de 16 pouces relativement affiné.

En dépit d’un système de dissipation bien dimensionné, axé sur deux ventilateurs, nous constatons que les fréquences appliquées aux cœurs du processeur ne dépassent pas les 2,90 GHz en début de test. C’est peu. Au bout de quelques minutes, ces dernières ont par ailleurs tendance à baisser légèrement pour se stabiliser aux alentours de 2,60 — 2,70 GHz. On évite donc le thermal throttling ici, mais au prix de fréquences modestes. On perd donc en performances ce que l’on gagne en silence et en fraicheur.

© Nathan Le Gohlisse pour Clubic
© Nathan Le Gohlisse pour Clubic
L'activation du mode performances de Huawei ne change pas grand-chose // © Clubic
L'activation du mode performances de Huawei ne change pas grand-chose // © Clubic

Malgré l’activation du mode performances depuis l’utilitaire de Huawei, nous n’avons pas eu à subir trop de bruit pendant nos tests. Les ventilateurs sont audibles, sans jamais être assourdissants, et la chaleur au niveau du châssis reste contenue. Du côté de nos outils de mesure, on remarque d’ailleurs que les températures ne montent pas tellement au-delà de 70-75 en charge CPU à 100 %, ce qui reste très convenable.

En clair, Huawei semble avoir fait le choix du confort et du (relatif) silence avec son nouveau MateBook D16, au risque de limiter les performances du Core i9-13900H. Une impression qui se confirme sur Cinebench R23.

Avec le mode performances activé depuis les réglages de Windows 11, et sur secteur, nous relevons ainsi 1 951 points en single-core et 13 072 points en calcul multi-core. Pas de quoi sauter au plafond. On constate par ailleurs que l’activation du mode performances de l’utilitaire Huawei ne présente pas un grand intérêt par rapport au mode Performances de Windows. Avec lui, on gagne un petit boost de puissance en single-core, tandis que le score en calcul multi-core recule de quelques décimales, avec, dans ce contexte, 2 015 points en single-core et seulement 12 964 points en multi-core.

© Nathan Le Gohlisse pour Clubic
© Nathan Le Gohlisse pour Clubic

Pour comparaison, le Core i9-13900H du XPS 17 2023 parvenait à glaner un peu moins de 2 000 points en single-core et pratiquement 15 000 points en multi-core. En clair, Huawei ne parvient pas à faire mieux que ses concurrents pour exploiter la puissante puce d’Intel sur un format compact. Cela étant dit, la puissance de calcul offerte reste conséquente dans l’absolu et le confort offert à l’utilisation s’avère appréciable.

Attention par contre, à l’absence de carte graphique dédiée, qui pénalise Huawei par rapport à certains concurrents. L’appareil embarque en effet seulement la partie graphique incluse à son CPU… c’est-à-dire pas grand-chose. On regrette que Huawei ne propose pas d’option pour ajouter un GPU à son laptop. Une situation certainement liée, au moins en partie, aux embargos américains imposés au groupe depuis quelques années.

Côté SSD, Huawei mise enfin sur une barrette M2 de 1 To capable de vitesses de transfert honnêtes. Nous relevons 4913,44 Mo/s en lecture et 3942,18 Mo/en écriture. Pas de record à l’horizon, mais des débits suffisants pour travailler efficacement dans la plupart des cas.

Autonomie : assis entre deux chaises…

Malgré la présence d’un gros processeur à son bord, le nouveau MateBook D16 ne s’embarrasse pas d’une grosse batterie. On y trouve en effet une capacité de 70 Wh, qui est plutôt dans la moyenne basse pour un produit de 16 pouces. Avec elle, on parvient néanmoins à tenir au moins 9 heures en utilisation bureautique et parfois un peu plus en faisant attention aux réglages d’alimentation et à la luminosité de l’écran.

© Nathan Le Gohlisse pour Clubic
© Nathan Le Gohlisse pour Clubic

Cela dit, ce constat flanche un peu dans le cadre de notre test de lecture vidéo habituel. Sur YouTube (via Edge) avec la luminosité de l’écran poussée à 100 %, les paramètres d’alimentation en économie d’énergie et le rétroéclairage du clavier coupé, les vidéos se sont enchaînées pendant un peu plus de 7 heures 30.

© Nathan Le Gohlisse pour Clubic
© Nathan Le Gohlisse pour Clubic

Dans l’ensemble, l’appareil fait donc plutôt bonne impression. Compte tenu de la gourmandise énergétique de son processeur et de sa batterie moyenne, nous nous attendions à pire. La charge se fait pour sa part à l’aide d’un bloc USB-C de 65 W. La charge rapide de Huawei nous permet de recouvrer 50 % d’autonomie en environ 45 minutes sur secteur, mais il faudra largement plus du double pour faire le plein d’énergie au grand complet.

Huawei MateBook D16 2024 : l’avis de Clubic

7

Basique mais efficace. C’est ainsi qu’on résumerait le MateBook D16 2024 qui embarque un Core i9 bien difficile à utiliser à bon escient, du moins en dehors des PC portables gaming au sein desquels nous étions habitués à le trouver en 2023.

Armé de cette puce, Huawei parvient quand même à nous délivrer un niveau de puissance satisfaisant, mais probablement pas assez pour convaincre les créatifs et les utilisateurs les plus exigeants… d’autant qu’aucun GPU dédié n’est de la partie.

En réalité, ce nouveau MateBook s’adresse plutôt aux familles et aux étudiants, et nous semble globalement plus attirant dans sa version i5, certes moins rapide et un peu plus datée sur le plan technique, mais plus attractive.

Pour le reste, l’appareil ne recèle aucun défaut rédhibitoire, sinon de susciter chez nous un certain ennui : à quand des réelles nouveautés chez Huawei sur le terrain des PC portables ?

Les plus

  • Châssis basique et efficace
  • Écran IPS et 16:10 de qualité
  • Autonomie viable (7 à 9 heures)
  • Bonnes performances dans l’absolu

Les moins

  • Pas d’options pour un GPU dédié, 16 Go de RAM maximum
  • Les connectiques (un port USB en moins, pas de Thunderbolt, de l’USB 2.0…)
  • Écran 60 Hz seulement
  • Peu de nouveautés par rapport au modèle 2022

Design 7

Écran 8

Performances 8

Autonomie 7

Prix 8

Amazon 899€ Voir l'offre
Fnac 1029,99€ Voir l'offre
Darty 1029,99€ Voir l'offre
RDC 1045,89€ Voir l'offre
Amazon 899€ Voir l'offre
Fnac 1029,99€ Voir l'offre
Darty 1029,99€ Voir l'offre
RDC 1045,89€ Voir l'offre

Concurrence : quelles alternatives au MateBook D16 2024 ?

Asus Zenbook 15 OLED - UM3504
  • Un 15 pouces fin et léger
  • Le CPU AMD Ryzen 7 efficace… et son iGPU RDNA 2 en bonus
  • Bon clavier, connectiques suffisamment nombreuses, bonne webcam
  • L'écran OLED 2,8K et 120 Hz
  • Le placement tarifaire attrayant
  • Le format 16:9 "vieillot" en 2023
  • Léger sentiment de fragilité par endroits
  • Certaines finitions auraient pu être meilleures
  • Autonomie décevante (6 à 8 heures)
Honor MagicBook X 16
  • Design éprouvé, châssis bien conçu (et bien connu)
  • Clavier de qualité, capteur d’empreintes
  • Bonnes performances pour le quotidien
  • Assez bon écran IPS, au format 16:10
  • Design toujours recopié chez Huawei
  • Un arrière-goût de « pas assez » sur les connectiques
  • Trackpad à revoir, webcam 720p très passable
  • Évolutivité limitée (RAM soudée, SSD au format M2 2242 seulement)
Samsung Galaxy Book 3 Pro
  • Design fin, léger et élégant
  • Écran généreux, lumineux et contrasté
  • De belles performances, qui restent stables dans la durée
  • Clavier agréable et trackpad (trop ?) large
  • Autonomie dans la moyenne
  • Des traces de doigts dans le dos et des reflets sur l'écran
  • Pas d'autre configuration disponible pour la quantité de RAM ou de stockage
  • Le prix assez élevé
Samsung Galaxy Book 3 Pro
Samsung Galaxy Book 3 Pro
PC portable
date de sortie : premier trimestre 2023
Voir la fiche produit
Haut de page