À défaut de Mithril, la S01 du Seigneur des Anneaux coûtera 465 millions de dollars à produire

19 avril 2021 à 09h01
20
The Hobbit © Warner Bros
Crédit : The Hobbit

Amazon n'a pas de Mithril, mais une quantité de dollars faramineuse qui permet de doter la série Le Seigneur des Anneaux d'un budget de production absolument dantesque.

Avec sa série Le Seigneur des Anneaux, Amazon risque de battre bien des records. Le géant américain a pour ambition de créer un show avec un impact au moins aussi important qu'a pu avoir le Game of Thrones de HBO.

Un budget record

Et pour parvenir à ses fins, Amazon ne lésine pas sur les moyens. Le budget de production de la seule première saison atteindrait la bagatelle de 465 millions de dollars.

A titre de comparaison, la dernière saison de Game of Thrones a coûté environ 90 millions de dollars. La première saison de The Mandolarian a quant à elle nécessité environ 100 millions de dollars de budget.

Les investissements pour une première saison peuvent vite s'avérer colossaux : costumes, accessoires, plateaux et lieux de tournage… Tout cela doit être préparé de zéro, mais peut ensuite être réutilisé dans les saisons suivantes.

5 saison sont prévues

Comme les films Le Seigneur des Anneaux avant elle, la série d'Amazon est tournée en Nouvelle-Zélande, dont le ministre du développement économique et du tourisme Stuart Nash annonce que le show sera "la plus grande série TV de l'histoire".

Pour rappel, la série nous plonge dans le Second Âge de l’histoire de la Terre du Milieu, donc avant les événements du Hobbit et du Seigneur des Anneaux. Elle devrait s'attarder notamment sur la création des anneaux de pouvoir par Sauron, avec le retour de quelques personnages iconiques comme Elrond ou Galadriel.

Cinq saisons au minimum sont prévues pour cette nouvelle série. Aucune date de diffusion n'a encore été communiquée pour la première saison.

Vous êtes abonné à Amazon Prime Video mais vous ne savez pas quoi y regarder ? Voilà qui tombe à pic : ce dossier se propose de sélectionner les meilleures séries originales du service de SVoD . Du drame, de l'humour, de la fantasy, de la science-fiction… il y a de tout pour occuper votre temps libre.
Lire la suite

Source : The Verge

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
20
14
oudiny
Ils se donnent les moyens de leurs ambitions c’est bien pour nous spectateurs : on aura à n’en pas douter un produit visuellement de qualité !
HAL1
Étant un inconditionnel de l’œuvre de J.R.R. Tolkien, j’ai peur d’être déçu par la série d’Amazon. Je pense qu’ils vont partir dans une direction beaucoup trop « grand spectacle » et « action », et perdre l’esprit de l’auteur. :-/
Zakalwe
On attend Lyonesse (c’est mieux que le SDA) et la Culture. Il faut que Bezos récupère la Culture. Il faut aussi qu’il pique La Grande Porte à Syfy.
Yahren
C’est basé sur des livres ? Ou c’est monté de toute pièce ? J’ai été très déçu de la trilogie du Hobbit j’espère voir un truc à la hauteur de l’univers… (coucou star wars)
casimir79
Moi c’est pas tant les effets spéciaux qui seront à n’en point douter époustouflants, c’est surtout le jeu des acteurs qui m’intéresse, surtout après avoir vu combien il était soporifique dans les films de PJ
Cyril_Daniel
fuyez pauvre fous !
vbond007
Bien d’accord.<br /> S’ils arrivent au même niveau de jeu que Game Of Thrones, alors ce sera gagné.<br /> Et si en plus ils arrivent à nous skotcher autant avec l’intrigue (à part la dernière saison de GOT qui était en dessous des autres, sans parler de certains faits qui ne sont pas expliqués, ce qui est dommage), alors là j’achète
twenty94470
De mémoire la famille de l’auteur ne voulait pas… À mon avis un gros pourcentage de cette somme c’est uniquement pour acheter les droits.
narzil-eriol
Il y a eu une surproduction de films basés sur les comics. Pareil pour les films basés sur Star Wars qui sortaient trop souvent et faisaient moins recette. Je me demande si on va pas avoir une overdose de séries d’heroic fantasy. Entre les spin-offs de Game of Thrones, The Witcher, Valhallah (spin off de Vikings je crois) et l’oeuvre de Tolkien on aura l’embarras du choix.
cyrano66
Lyonesse mieux que le seigneur des anneaux ??<br /> Quelle drôle de comparaison et de jugement pour des bouquins qui n’ont rien à voir et on été écrit à 50 ans de d’écart.
Zakalwe
Ben oui, c’est mieux… C’est mon avis… Rien à voir, je ne pense pas mais bon, c’est mon avis aussi…
cyrano66
Je suis fan de Jack Vance autant que de Tolkien,<br /> Mais c’est différent.<br /> Tolkien est précurseur du genre. Ça ne veut pas dire que tout ce qui vient après est nul.<br /> C’est différent. Ça enrichi le genre.<br /> Mais de là à dire que c’est « mieux » .<br /> Lyonnesse ferait probablement une bonne série. Avec pas mal d’intrigues entre les personnages. Dans un style différent du SDA
Zakalwe
Moi, bien plus de l’ami Jack. Je ne dis pas que Tolkien est nul, je dis qu’en terme de plaisir de lecture (pour moi…) Vance est supérieur. Je relis Vance régulièrement (je vais refinir Madouc et je réentame Durdane…) Je ne relis pas Tolkien je n’en ai même pas l’idée… Eh oui…<br /> C’est un précurseur, mais pas le premier : C.L. Moore, Abraham Meritt et bien sûr, Howard.
cyrano66
Zakalwe:<br /> Ce que j’essaie de pointer c’est qu’au fond, Tolkien (pour moi) est très spécifique et très « enfantin ». Des pan entiers de la nature humaine sont oubliés pour se concentrer sur la lutte du bien et du mal.<br /> Arf ! C’est souvent ce qui est reproché et c’est un poile réducteur.<br /> Le bouquin de vincent Ferré « sur les rivages de la terre du milieu » propose d’autres pistes d’analyses bien documentées<br /> Zakalwe:<br /> son autobiographie ne dit en fait rien sur lui<br /> Un marin bourlingueur, un aventurier. Comme ses héros. devenu aveugle dans les années 80. En effet peu de chose.<br /> Je vois que j’ai à faire à un vrai Vancien.<br /> Si tu ne connais pas déjà je te conseille les hors série de la revue bifrost<br /> Les univers de Jack Vance en plus de quelques nouvelles inédites sa bio est plus documentée.<br /> Ainsi que le travail des éditions le Bélial pour rééditer en versions complètes et proposer de nouvelles traductions.<br /> Comme par exemple Leur réédition de la planète géante début 2000.
MqcdupouletBasquez
le Simarillon était quand même assez sommaire et difficile à lire.<br /> et surtout pas assez touffu pour en faire une série, ce qui laisse une latitude importante.<br /> il y’aura forcément des déçus et des heureux. Suffit de voir les gueulantes sur Game of thrones
Zakalwe
cyrano66:<br /> Ha ! ça dépend de quand on démarre l’œuvre de Tolkien.<br /> Il reste le roi du Worldbuilding. Quasiment personne n’est allé aussi loin que lui dans le détail, là genèse, la faune la flore, les langues, etc. Des dizaines d’années de boulot. Tolkien c’est le mythe à l’intérieur du mythe. Certes Le SDA a été publié dans les années 50 mais Bilbo bien avant et d’après sa bio ultra documentée il a commencé en 1917 à jeter les bases des terres du milieux.<br /> Je n’en disconviens pas. Ce que j’essaie de pointer c’est qu’au fond, Tolkien (pour moi) est très spécifique et très «&nbsp;enfantin&nbsp;». Des pan entiers de la nature humaine sont oubliés pour se concentrer sur la lutte du bien et du mal.<br /> cyrano66:<br /> Howard a publié son Conan avant en effet.<br /> Tu l’as dit <br /> cyrano66:<br /> (Moore pour moi c’est plutôt une auteure de SF mais je ne connais pas toute son œuvre. Meritt je n’ai qu’un seul bouquin il ne m’a pas marqué plus que ça.<br /> Moore :Jirel de Joiry (1934)<br /> Meritt : la Nef d’Ishtar<br /> cyrano66:<br /> Quant à Vance c’est différent. Difficile de le classer tant son œuvre est foisonnante et diversifiée. (J’ai quasi toute son œuvre dans ma bibliothèque)<br /> Pour autant peut on qualifier de supérieur ?<br /> En plaisir de lecture, pour moi, oui. La dimension humaine est inégalable (négociations, discussions, jeux de pouvoir, etc) dans un humour mordant : il a parfaitement saisi la nature humaine qui est systématiquement la même quand il s’agit de certaines choses : c’est ce qu’il veut montrer : quelque soit l’environnement, rien ne change et je pense qu’il a raison. C’est un pessimiste dans une crème d’humour. C’est un type très fin qui ne s’est jamais dévoilé (parait-il, son autobiographie ne dit en fait rien sur lui : ça ne m’étonne pas…).<br /> Il y a plein de trucs masqués dans ses bouquins : as-tu compris qui étaient les Yips dans Cadwal, les Skas dans Lyonesse ? <br /> cyrano66:<br /> Mais ces personnages restent quand même un peu tout le temps pareils (Comme ses héros solitaires décalés : Cugel, Rhialto, Keith Gersen, etc.)<br /> Oui ce sont des archétypes humains confrontés à l’éternelle jungle humaine. C’est ce que j’aime retrouver ; tout ça dans des environnements très différents qui ne sont que le maquillage des choses.<br /> cyrano66:<br /> Tolkien c’est de l’orde de l’épique du récit biblique et mythologique.<br /> Tu as raison, c’est de cet ordre. Mais dans la Bible, ce sont les histoires de fesses, de vengeances, d’adultères etc., qui sont toujours laissées de côté face à la Genèse, l’Exode, etc.<br /> cyrano66:<br /> Donc pour moi c’est pas tout à fait comparable.<br /> Les deux auteurs sont de la littérature de fantaisie mais évidemment pas situés dans les mêmes dimensions.
cyrano66
(Et zut en voulant répondre j’ai modifié mon message d’origine.)
Hadory
J’avoue que le Hobbit m’a un peu déçu par l’ajout de plusieurs évènements qui sortent du bouquin (qui est vachement bien mais ne fait que 300p, il faut le dire…)
Hadory
250M$ pour les droits oui.
HAL1
Zakalwe:<br /> Je n’en disconviens pas. Ce que j’essaie de pointer c’est qu’au fond, Tolkien (pour moi) est très spécifique et très « enfantin ». Des pan entiers de la nature humaine sont oubliés pour se concentrer sur la lutte du bien et du mal.<br /> Je suis conscient que tu as mis le terme «&nbsp;enfantin&nbsp;» entre guillemets, mais tout de même je ne partage pas du tout cette vision de l’oeuvre de J.R.R. Tolkien.<br /> Les aspects de la nature humaine dont tu parles ne sont pas «&nbsp;oubliés&nbsp;» par l’auteur, mais c’est un choix délibéré de ne pas les inclure pour ne pas diluer le récit mythologique. Contrairement à un George R.R. Martin qui va, dans A Song of Ice and Fire (Game of Thrones), s’approcher au plus près de ses personnages et nous détailler la moindre de leur action (que ça soit quand ils se vident les entrailles, aient de relations sexuelles, se goinfrent comme des animaux, etc.), J.R.R. Tolkien va préférer prendre de la hauteur sur ces éléments, et se focaliser sur ce que ses héros et héroïnes ressentent, sur leurs doutes, leurs espoirs, leurs cas de consciences, leurs remords et regrets, sur les environnements qu’ils traversent, sur les différences entre les races, sur l’harmonie et la cohérence de son univers, et en particulier sur les forces invisibles à l’oeuvre, sur le fait que personne n’est totalement maître de son destin.<br /> Il y a une complexité infinie dans ses personnages, dans leurs relations entre eux et dans leur relation au monde dans lequel ils évoluent. The Hobbit ne permet qu’en effleurer la surface (et encore), The Lord of the Rings commence à en donner une perspective plus large, mais c’est surtout The Silmarillion et d’autres livres moins connus qui permettent d’en saisir toute l’étendue.
Zakalwe
HAL1:<br /> Je suis conscient que tu as mis le terme « enfantin » entre guillemets,<br /> C’est un bon début.<br /> HAL1:<br /> mais tout de même je ne partage pas du tout cette vision de l’oeuvre de J.R.R. Tolkien.<br /> J’en parle ici par rapport à Vance ne l’oublie pas.<br /> HAL1:<br /> Les aspects de la nature humaine dont tu parles ne sont pas « oubliés » par l’auteur, mais c’est un choix délibéré de ne pas les inclure pour ne pas diluer le récit mythologique.<br /> Ils sont mis de côté donc oubliés au sens métaphorique…<br /> HAL1:<br /> Contrairement à un George R.R. Martin<br /> Qui était un écrivain avant GoT : (Chansons pour Lya, etc). Le «&nbsp;vrai&nbsp;» GoT c’est Lyonesse <br /> HAL1:<br /> J.R.R. Tolkien va préférer prendre de la hauteur sur ces éléments, et se focaliser sur ce que ses héros et héroïnes ressentent, sur leurs doutes, leurs espoirs, leurs cas de consciences, leurs remords et regrets, sur les environnements qu’ils traversent, sur les différences entre les races, sur l’harmonie et la cohérence de son univers, et en particulier sur les forces invisibles à l’oeuvre, sur le fait que personne n’est totalement maître de son destin.<br /> Encore une fois, je n’en disconviens pas. Tolkien est catholique, il décline le christianisme dans un autre univers. (la montée de Frodon est une métaphore du Calvaire de Jésus, la tentation de l’anneau, Iluvatar, etc.) J’ai eu (aussi) une éducation catholique contrairement à 99% des Français actuels. Donc je perçois sans doute mieux cette transcription spécifique dans son imaginaire. Seuls ceux qui connaissent le christianisme et qui réfléchissent un peu sur cette oeuvre s’en aperçoivent.<br /> HAL1:<br /> Il y a une complexité infinie dans ses personnages, dans leurs relations entre eux et dans leur relation au monde dans lequel ils évoluent.<br /> Le christianisme est complexe. Cette complexité, je suis né dedans, je la connais. Il est sûr que dans une France déchristianisée (qui n’est pas le cas des US) c’est une nouveauté . Pour moi, c’est du déjà vu et revu et lire une ou deux fois Tolkien m’a suffit. Contrairement à Vance (où d’ailleurs le catholicisme est très maltraité comme chez Simmons : c’est logique ce sont des protestants).<br /> HAL1:<br /> The Silmarillion et d’autres livres moins connus qui permettent d’en saisir toute l’étendue.<br /> Dès le choeur de chant avec Iluvatar et Melkor j’ai compris ; c’est une déclinaison de la création du Mal. Cette question a été discutée tout au long de l’histoire du christianisme
HAL1
Zakalwe:<br /> Tolkien est catholique, il décline le christianisme dans un autre univers. (la montée de Frodon est une métaphore du Calvaire de Jésus, la tentation de l’anneau, Iluvatar, etc.)<br /> Non, pas du tout. J.R.R. Tolkien était en effet catholique, mais l’interprétation «&nbsp;chrétienne&nbsp;» de son oeuvre n’est qu’une récupération de la part de fidèles souhaitant absolument y plaquer un message religieux. L’auteur s’y est opposé, tout comme il a combattu les analogies à la Deuxième Guerre Mondiale (l’Anneau étant, pour certains, le symbole de la puissance atomique).<br /> Il était croyant et pratiquant, c’était un ancien soldat (son expérience de la Première Guerre Mondiale l’a profondément marqué), deux éléments parmi bien d’autres qui l’ont forcément influencé lui et, par conséquent, ses écrits, mais ni The Lord of the Rings ni ses autres textes ne doivent être abordés comme ayant un message chrétien. Ses sources d’inspiration sont bien davantage à chercher du côté du Kalevala et de la mythologie nordique. J.R.R. Tolkien ne s’en cachait pas, mais surtout les personnes qui se sont penchées sérieusement sur son oeuvre et l’ont analysée sans parti-pris ont laissé de côté les supposées références à la religion chrétienne et ont établi de nombreux parallèles avec les mythes des pays scandinaves et également avec des légendes celtes et gaéliques.<br /> J.R.R. Tolkien détestait les analogies, son objectif était avant tout de raconter des histoires (pour la beauté de l’histoire, sans faire passer de message) et également, de façon plus ambitieuse, de créer une mythologie anglo-saxonne, et ses écrits parlent avant tout du Déclin, un thème primordial pour lui (et anti-biblique au possible).<br /> Je comprends mieux ton appréciation de son oeuvre si tu l’as considérée avec ce biais chrétien.
Zakalwe
HAL1:<br /> Non, pas du tout. J.R.R. Tolkien était en effet catholique, mais l’interprétation « chrétienne » de son oeuvre n’est qu’une récupération de la part de fidèles souhaitant absolument y plaquer un message religieux. L’auteur s’y est opposé,<br /> Il n’y a pas de «&nbsp;message&nbsp;» religieux, c’est une histoire chrétienne sans «&nbsp;message&nbsp;» spécifique chrétien.<br /> L’être humain n’est pas transparent à lui-même (malheureusement…), c’est à dire qu’il ne sait pas pourquoi il fait les choses (de l’esprit, affectives, etc). Que Tolkien se soit opposé à ce qui est paru évident à d’autres est logique ; on a pas conscience de ce que l’on fait. Il est donc le plus mal placé pour en discuter. Je sais, c’est dur mais bon… L’influence de son éducation et de sa culture chrétienne sont claires. Mais il ne donne aucun «&nbsp;message&nbsp;».<br /> HAL1:<br /> mais ni The Lord of the Rings ni ses autres textes ne doivent être abordés comme ayant un message chrétien<br /> Je ne parle pas (du tout) de «&nbsp;message&nbsp;». Je parle de thématiques structurantes, dans différents registres, du christianisme. Je répète, je ne parle pas (du tout) de «&nbsp;message&nbsp;». L’épopée de Frodon est une illustration chrétienne d’un personnage idéal innocent tel que vu par le christianisme, face au mal, accompagné de ses «&nbsp;compagnons&nbsp;». Il est parfaitement possible que Tolkien n’en ai pas eu conscience de bonne foi. Mais … C’est tellement criant que…<br /> HAL1:<br /> J.R.R. Tolkien ne s’en cachait pas, mais surtout les personnes qui se sont penchées sérieusement sur son oeuvre et l’ont analysée sans parti-pris ont laissé de côté les supposées références à la religion chrétienne et ont établi de nombreux parallèles avec les mythes des pays scandinaves et également avec des légendes celtes et gaéliques.<br /> Les légendes celtes, gaéliques, scandinaves, tout le monde est d’accord là dessus. C’est la surface ; ce n’est pas mon sujet. Je me situe au premier niveau, la situation des personnages, leurs rôles, ce qu’il font, comment ils le font, pourquoi ils le font, etc.<br /> HAL1:<br /> J.R.R. Tolkien détestait les analogies, son objectif était avant tout de raconter des histoires (pour la beauté de l’histoire, sans faire passer de message)<br /> Encore une fois, je ne parle pas de «&nbsp;message&nbsp;». Eh bien ses histoires illustrent une thématique chrétienne, désolé. Recouverte par toutes les légendes celtes, gaéliques, scandinaves, etc. Mais ça ne change rien. Je suis bien désolé de te le dire.
HAL1
Zakalwe:<br /> Je suis bien désolé de te le dire.<br /> Mais tu n’as absolument pas à être désolé. Tu es parfaitement en droit de penser que les écrits de J.R.R. Tolkien sont d’inspiration chrétienne et ont pour thématique cette religion. Mieux encore : tu ne seras de loin pas le seul à être de cet avis (la religion catholique semble être un aspect important – passé et/ou présent – de ta vie, et tu n’es bien évidemment pas unique dans ce cas ; la difficulté est de réussir à dépasser ce carcan).<br /> En effet, beaucoup de monde (des Chrétiens, mais c’est probablement une coïncidence… ) sont persuadés que c’est le cas. Ce n’est d’ailleurs pas spécifique à l’oeuvre de cet auteur, puisqu’on retrouve le même phénomène avec toutes les oeuvres marquantes. Du moment que ça inspire un grand nombre de personnes, certains sont persuadés que ça ne peut qu’être parce que le thème est celui de la religion chrétienne.<br /> Mais sinon, penser que le Kalevala et les légendes scandinaves ne sont qu’une inspiration de «&nbsp;surface&nbsp;» pour la mythologie de J.R.R. Tolkien et croire qu’il n’était pas conscient du thème que ses récits couvraient est particulièrement amusant. Je t’invite à te renseigner un peu plus sur l’homme et ses écrits, mais avant tout les relire avec un esprit neutre.
Blackalf
@Zakalwe je ne pense pas que la religion ait sa place dans ce sujet. Merci de ne pas réitérer ce genre de choses dont tu es coutumier.
Voir tous les messages sur le forum

Lectures liées

Malin ? Le fils de John Lennon vend des souvenirs physiques de son père en NFT (en virtuel donc)
Une série Percy Jackson est officiellement en route vers Disney+
The Ark : le co-créateur de Stargate SG-1 est aux manettes de la prochaine série Syfy
Netflix dévoile les premières images du Pinocchio de Guillermo Del Toro
Après le cinéma, Godzilla va poursuivre sa route en série sur Apple TV+
The Batman : il ne faudra pas oublier de passer aux toilettes avant la projection...
Upload : la série d'Amazon vous donne rendez-vous en mars pour sa saison 2
WeWork, vous vous souvenez ? Avec la série WeCrashed, Apple TV+ revient sur les déboires de la start-up
Le premier épisode de la série Shenmue sera diffusé dans quelques jours, un nouveau trailer est disponible
Le Seigneur des Anneaux : la série de Prime Video dévoile un teaser et un titre officiel
Haut de page