SFR inaugure la 4G à La Défense et détaille ses plans

Par
Le 29 janvier 2013
 0
Comme prévu, SFR vient d'inaugurer son réseau 4G LTE à La Défense, le quartier d'affaires situé à l'Ouest de Paris. La conférence de presse fut l'occasion d'obtenir quelques menus détails supplémentaires.

00f0000005514209-photo-logo-4g-sfr.jpg

« Une vingtaine » d'antennes (quatorze selon l'ANFR) couvrent donc La Défense en 4G, et de fait une partie des villes de Courbevoie, de Nanterre et de Puteaux. Les détenteurs d'un terminal compatible et d'un forfait Carré 2 Go ou plus peuvent donc en profiter depuis ce matin.

Paris couvert fin 2013


La mise en service de la 4G à quelques stations de métro de Paris est aussi et surtout l'occasion d'interroger l'opérateur quant au déploiement de cette norme dans la capitale. Surtout après qu'Orange lui a coupé l'herbe sous le pied en annonçant la veille la mise en service des premières antennes intra-muros, dans le quartier de l'Opéra.

SFR rappelle que les quatre opérateurs sont parvenus à un accord avec la ville de Paris à la rentrée, et qu'ils peuvent mettre à niveau leurs antennes depuis le mois d'octobre. Stéphane Roussel a confirmé ce matin qu'il comptait « couvrir complètement Paris d'ici la fin de l'année 2013 ». 400 antennes sont nécessaires pour couvrir Paris en 3G, mais il en faudra peut-être moins en 4G, du fait des fréquences plus basses qu'il exploitera.

Cap sur le 800 MHz


Annie Rozoy, en charge du marketing pour le réseau, nous a expliqué que le déploiement prendrait du temps car SFR veut exploiter de nouvelles bandes de fréquences, ce qui demande de nouvelles autorisations bien que ce soient des antennes existantes qui soient mises à jour. L'opérateur veut effectivement exploiter principalement le 800 MHz, la plus basse des fréquences allouées, qui offre la meilleure portée et permet de couvrir l'intérieur des bâtiments.

C'est ce qui permet aux trois opérateurs historiques de couvrir plus rapidement le territoire que Free Mobile, qui ne peut utiliser dans un premier temps que les 2600 MHz. C'est aussi ce qui explique que les deux premiers opérateurs ne souhaitent pas que l'Arcep autorise la réallocation des 1800 MHz, qui permettrait certes à Orange et à SFR de couvrir Paris rapidement, mais aussi à Bouygues Telecom.

Vers une option 4G


En outre, SFR se vante de ne pas vendre la 4G plus chère que la 3G, contrairement à Orange, mais en contrepartie les quotas ne sont pas rehaussés, ce qui ne permet pas de s'adonner totalement aux nouveaux usages auxquels la LTE ouvre.

SFR devrait détourner le problème en proposant « dans les prochaines semaines » une option dédiée aux bénéficiaires de la 4G qualifiée d'« abondante ». L'opérateur ne détaille pas encore cette option mais on peut penser qu'elle permettra de bénéficier d'un quota de plus ou moins 10 Go moyennant finance.

0190000005684940-photo-la-d-fense-d-j-4g-avec-sfr.jpg

Notons enfin que SFR annoncera « très prochainement le calendrier de déploiement du second semestre », et donc les prochaines villes couvertes.

Réagissez :
Modifié le 01/06/2018 à 15h36

Les dernières actualités SFR

scroll top