Pour Ray Kurzweil (Google), l’Humanité “survivra à l’IA”...

Par Alexandre PAULSON
le 12 novembre 2017
 0
... Mais il faudra surmonter quelques épisodes difficiles. C'est la projection, moins pessimiste que celle d'Elon Musk, formulée devant un important think tank diplomatique américain par le célèbre futuriste employé par Google, pour plancher sur l'intelligence artificielle.

Père de la théorie de la Singularité, Ray Kurzweil est une autorité très écoutée des milieux de la high tech américaine.

L'icône de la Silicon Valley murmure à l'oreille des diplomates



En 1999, Ray Kurzweil publiait un livre qui a fait date : The Age of Spiritual Machines, dans lequel il formulait 150 prédictions. 11 ans plus tard en 2010, dans un autre essai, il les évaluait une par une, concluant avoir vu juste à 78 % : annoncés, les ordinateurs portables, les smartphones, l'avènement du cloud, de la voiture autonome, des technologies sans fil et de la dématérialisation massive de la musique, du cinéma et du livre. De quoi vous bâtir une stature de futuriste respecté.

Embauché comme directeur de recherche par Google sur l'intelligence artificielle, il était invité à s'exprimer vendredi 3 novembre devant les membres du Council of Foreign Relations, un think tank américain non partisan très influent sur la politique étrangère américaine. Et Ray Kurzweil a résumé ce qu'il affirme depuis déjà quelques années concernant l'avènement de l'ère de l'intelligence artificielle.

01F4000001955580-photo-singularit-univ.jpg


Une Humanité en ruche : l'avènement de la véritable intelligence collective



Selon lui, l'IA hybride sera disponible à l'horizon de la décennie 2030. Par là, il entend une intelligence artificielle permettant au cerveau humain de se connecter au cloud, au moyen d'une connection directe au néocortex (la couche externe des hémisphères cérébraux). L'Homme pourrait alors établir une liaison avec les machines, mais aussi à toutes les autres personnes connectées. Ce serait, selon lui, la prochaine étape d'une évolution, externe si l'on peut dire, commencée il y a deux millions d'années avec l'augmentation du volume crânien.

Ray Kurzweil a également répondu à ceux qui craignent les bouleversements de l'IA. Oui, admet-il, des emplois seront détruits, et des hommes, tels des Luddites des temps numériques, se révolteront contre la place que prendront les machines. Mais il est convaincu que de nouveaux métiers apparaîtront. Faut-il craindre, comme Elon Musk, une troisième guerre mondiale ? Il y a certes des risques, estime-t-il, mais les bénéfices de l'IA selon Kurzweil seront supérieurs. Lui, qui pronostique la fin de la mort, autrement dit la vie éternelle grâce aux machines à l'horizon de la fin du siècle, conclut par cette phrase : « La technologie a toujours été à double tranchant. Le feu nous tient chaud, cuit nos aliments, mais peut détruire nos maisons. »

Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Cet article vous a intéressé ?
Abonnez-vous à la newsletter et recevez chaque jour, le meilleur de l’actu high-tech et du numérique.

Dernières actualités

GTX 1650 : sortie le 24 avril à partir de 150€
Galaxy Fold : Samsung retarde officiellement la sortie de l'appareil, voici pourquoi
Les moules de l’iPhone XI confirment la présence d’un trio d’APN disposé en triangle
Bose annonce la compatibilité de trois de ses enceintes avec AirPlay 2
Pour le patron de Toyota, aucun constructeur ne rentabilise ses véhicules électriques
Quand le machine learning permet de donner un sérieux coup de jeune à de vieux jeux vidéo
Après le meurtre d'une étudiante, Uber et Lyft renforcent leurs mesures de sécurité
Projet BlackHoles@Home : prêtez la puissance de calcul de votre ordinateur à la science
Dans son rapport 2018, l'ANSSI fait état d'une cybermenace plus forte que jamais en France
Un fossile de bébé Tyrannosaure en vente sur eBay, pour 2,95 millions de dollars
Test AKG Y500 : tout le son AKG dans un casque supra-aural élégant
Pourquoi YouTube a-t-il tant de mal à modérer ses contenus ? La CEO répond à la question
Grâce à ses IA, Microsoft veut aider à lutter contre le changement climatique
Tencent envisagerait de produire son propre smartphone gaming
Une étude démontre qu'il y a de l'eau sous la surface de la Lune... mais plus pour longtemps
scroll top