L'Europe augmente ses investissements dans les supercalculateurs

01 juin 2018 à 15h36
0
La Commission européenne indique qu'elle compte doubler ses investissements dans le domaine du calcul à haute performance (CHP). Elle précise son intention de mettre 1,2 milliard d'euros sur la table pour développer des supercalculateurs capables de traiter jusqu'à 10 puissance 18 opérations par seconde.

00FA000003991368-photo-supercalculateur.jpg
A l'heure actuelle, l'Europe peine encore à se tailler une place de choix dans le secteur des supercalculateurs. Malgré la bonne tenue du bullx super-node S6010/S6030 développé par le français Bull et présent à la 9ème place du classement mondial Top 500 et du système Hermes (13ème au classement), le reste du secteur est tenu par le Japon, les Etats-unis et la Chine.

Face à ce constat, la Commission européenne a décidé de faire passer ses investissements dans le domaine de 630 millions d'euros à 1,2 milliard d'euros. Elle affiche clairement son intention de voir, d'ici 2020, certains Etats européens héberger des ordinateurs capables de traiter jusqu'à 10 puissance 18 opérations par seconde.

Dans un communiqué, Neelie Kroes, vice-présidente de la Commission chargée de la stratégie numérique, ajoute que : « ce sont des investissements comme le CHP qui sont à l'origine d'innovations facilitant la vie quotidienne. Nous devons donc investir de façon intelligente dans ce domaine car nous ne pouvons pas nous permettre de l'abandonner à nos concurrents. »

Dans cette logique, elle précise que son action permettra de soutenir l'innovation dans le domaine des technologies de calcul, des logiciels, de l'efficacité énergétique et des applications de stockage.
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Android 5.0 sur les rails, lancé au deuxième trimestre 2012 ?
Le fondateur de Skype souhaite casser le marché du haut-débit mobile
Orange :
Facebook permet aux célébrités d'identifier leurs comptes
4G : le Parlement Européen accepte la libération des ondes hertziennes
Opera Software rachète deux régies publicitaires
msnNOW : Microsoft veille sur les tendances du Web
L'Europe interdit tout filtrage général sur les réseaux sociaux
La Timeline de Facebook bientôt disponible pour les pages de marques
Haut de page