iPhone 12 : une édition limitée spéciale SpaceX en préparation par Caviar

13 août 2020 à 13h12
0
© Caviar

Caviar, une firme russe spécialisée dans la customisation luxueuse d'appareils électroniques, vient d'annoncer son dernier produit en série
limitée : un
iPhone 12 Pro avec une coque réalisée à partir d'une fusée SpaceX, rien de moins.

Nommé « Musk be on Mars », l'iPhone 12 sera intégré à une coque créée à partir de titane et affiche, à son dos, la signature d'Elon Musk et un design de la capsule Crew Dragon en plein décollage.

Dix-neuf exemplaires pour un prix... spatial

Caviar précise que sa nouvelle coque a été construite à partir de pièces de la fusée ayant accompagné Crew Dragon et son équipage dans l'espace. Chaque coque aura droit à sa « petite pièce » de la fusée. Faite à partir de titane, la coque est aussi siglée d'une signature imitant celle du patron de SpaceX.

C'est la deuxième fois que Caviar s'inspire des produits de Musk pour créer ses customisations. La dernière fois, c'était pour l'iPhone 11 Pro,
transformé en « Cyberphone » à l'image du Tesla Cybertruck.

Actuellement en pré-commande, le « Musk be on Mars » iPhone est disponible à partir de 4 990 euros et contiendra ce que l'entreprise anticipe être un iPhone 12 Pro. Seuls 19 exemplaires sont à la vente.

Source : Imore

6
9
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

Emmanuel Macron se moque des opposants au déploiement de la 5G
L'attaque d'un hôpital par ransomware pourrait tourner en homicide après la mort d'une patiente allemande
Clubic évolue (en douceur)
Allongé et endormi
Les satellites SpaceX, même peints, gâchent les nuits des astronomes
Microsoft Flight Simulator dévoile son plan de vol pour les futurs développements
Déjà en rupture de stock, les NVIDIA RTX 3080 se vendent à prix d'or sur eBay
PS5 : des jeux jusqu'à 79,99 €, soit 10 € de plus que sur l'ancienne génération ?!
Cyberpunk 2077 : CD Projekt RED dévoile les configurations PC requises
La fin du pétrole ? Pour BP, la demande ne fera que baisser à partir de 2020
scroll top