Galaxy S8 : la reconnaissance faciale contournée avec une photo

le 03 avril 2017
 0
Le dernier smartphone de Samsung, le très attendu Galaxy S8 et son grand-frère le S8+, ne sont pas encore sur les étals que déjà quelques utilisateurs ont pu mettre la main dessus. Une première faille a déjà été découverte et elle ne va pas plaire à certains, car elle remet en cause la sécurité du verrouillage du smartphone et la nouvelle technologie utilisée, la reconnaissance faciale.

C'était l'une des grandes nouveautés de Samsung pour son smartphone haut de gamme : la possibilité de déverrouiller le smartphone par reconnaissance faciale, donc sans recours au code ou au pictogramme.

La reconnaissance faciale trompée par une simple photo



L'idée de pouvoir débloquer son smartphone tout simplement en le mettant devant son visage a de quoi séduire : c'est pratique et rapide. Mais cette technique risque d'être peu utilisée depuis la vidéo, postée iDeviceHelp sur Youtube et relayée par Gizmodo, dans laquelle on voit un Samsung Galaxy S8 être trompé. La vidéo montre en effet une personne qui réussi à débloquer un Galaxy S8 avec une photo.



Le scanner de reconnaissance faciale pourrait donc être facilement contourné : il suffit que quelqu'un ait une photo de vous sur son smartphone pour qu'il puisse débloquer votre téléphone. On imagine déjà quelques petits malins avoir en tête de jouer de mauvais tours à leurs amis, alors que ces derniers croyaient leur téléphone sécurisé. La vidéo n'a bien évidemment pas manqué de faire un petit bad buzz, auquel Samsung a répondu.


Samsung précise que la reconnaissance faciale n'est pas sécurisée



Face au bruit qu'ont fait la vidéo et l'article de Gizmodo, Samsung n'a pas eu d'autre choix que de réagir et de défendre son dernier smartphone. Le groupe sud-coréen ne défend toutefois pas la reconnaissance faciale, qu'il estime être une option peu sécurisée pour le déverrouillage du smartphone.

Le Galaxy S8 embarque d'autres solutions biométriques beaucoup plus sûres : le lecteur d'empreintes digitales et le scanner d'iris. La reconnaissance faciale se retrouve donc reléguée au grade de simple "gadget". Peu sécurisée, elle ne peut d'ailleurs pas être utilisée pour paramétrer l'accès à paiement en ligne Samsung Pay ou au Secure Folder.




Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Cet article vous a intéressé ?
Abonnez-vous à la newsletter et recevez chaque jour, le meilleur de l’actu high-tech et du numérique.

Dernières actualités

Facebook travaille sur son propre assistant vocal, pour concurrencer Alexa et Siri
Face aux géants comme Alibaba, Amazon ferme sa marketplace en Chine
Pinterest pèse 12,7 milliards de dollars et fait une entrée réussie en Bourse
Une association porte plainte contre Xiaomi en raison des DAS trop élevés de ses smartphones
L'UE vote en faveur d'une nouvelle limite d'émission de CO2 pour les camions
Test LIFX Beam : l’éclairage connecté au service du design d’intérieur
Oups : Facebook a
Programmation : quels langages sont les plus recherchés et rémunérateurs ?
Google et Amazon font la paix : Chromecast va désormais supporter Amazon Prime Video
Finalement, Pepsi abandonne son idée de mettre de la publicité en orbite
MSI annonce que les cartes mères en chipset AMD 300 supporteront bien les Ryzen 3000
Mi 9 SE, trottinette électrique : Xiaomi signe une distribution exclusive avec Fnac Darty
Notre-Dame de Paris : Drones, robots... La technologie de plus en plus sollicitée par les secours
Les GAFAM désarment un projet de loi protégeant les données personnelles des utilisateurs
Les Furtifs, le dernier livre phénomène d'Alain Damasio, sort aujourd'hui
scroll top