Brevet : Microsoft signe avec Samsung, lance une pique à Google.

0
0064000004618968-photo-samsung-galaxy-sii.jpg
Microsoft et Samsung annoncent avoir signé un accord de propriété intellectuelle permettant au second d'utiliser certaines technologies déposées par le premier.

Au lendemain du déploiement d'Android, Microsoft affirmait que certains constructeurs partenaires de Google avaient indirectement violé certaines de ses propriétés intellectuelles. Pour Microsoft, Android n'est donc pas un système gratuit mais possède bel et bien des coûts cachés. C'est ainsi qu'en avril 2010 Microsoft et HTC avaient signé un accord visant à protéger le constructeur contre d'éventuelles attaques en justice pour l'utilisation de certaines technologies revendiquées par Microsoft. En contrepartie HTC se doit de reverser une compensation financière. Plus précisément, sur chaque smartphone Android vendu par HTC, Microsoft empocherait 5 dollars.

La firme de Redmond annonce désormais avoir signé un accord similaire avec le constructeur coréen Samsung pour les smartphones et les tablettes embarquant le système Android. Sur l'un des blogs officiels de Microsoft, Brad Smith et Horacio Gutierrez, conseillers généraux de la firme, expliquent : « Nous sommes conscients que certaines sociétés et certains observateurs - et notamment le dirigeant de Google - ont manifesté leurs craintes vis-à-vis des brevets et de leur impact potentiel sur Android et les innovations logicielles » . Et d'ajouter : « Et bien nous leur disons : "regardez notre annonce d'aujourd'hui". Si des acteurs majeurs de l'industrie tels que Samsung et HTC sont prêts à signer ces accords, ne sommes-nous pas en bonne voie pour l'avenir ? »

0064000004618970-photo-samsung-focus.jpg
Microsoft précise que les terminaux de Samsung et HTC comptent pour la moitié des smartphones Android vendus aux Etats-Unis ces douze derniers mois. « Il ne reste plus que Motorola Mobility, société avec laquelle Microsoft est actuellement en conflit judiciaire puisqu'elle est la seule à fabriquer des smartphones Android aux Etats-unis sans pour autant disposer de droits de licence ». Reste à savoir si Google, déjà en prise avec Oracle sur la plateforme Java embarquée à son système d'exploitation, acceptera de répondre aux requêtes de Microsoft pour couvrir sa filiale.

Parallèlement, Samsung et Microsoft annoncent vouloir renforcer leur coopération sur le système Windows Phone, notamment avec le lancement d'un nouveau smartphone accueillant la mise à jour Mango.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Amazon dévoile un Kindle tactile et une tablette sous Android
FSP Aurum CM : variantes modulaires des alimentations 80+ Gold
Sécurité : DAVFI, un projet d’antivirus français open source
OneFabric : Enterasys veut rendre l'architecture de datacenter plus sociale
Fibre : le déploiement en Europe en hausse grâce aux pays de l'Est
Rachat : Sony se lance sur le marché de la santé
AMD prépare un rafraîchissement de la famille
Selon la BSA, la France descend au classement de la compétitivité IT
Le laboratoire Microsoft Research fête ses 20 ans
H600 et H800 : deux nouveaux casques sans fil chez Logitech
Haut de page