Emox : le robot de compagnie d'un futur pas si lointain

18 juin 2012 à 17h14
0
00C8000005247550-photo-emox2.jpg
A l'heure des robots humanoïdes, la société lyonnaise Awabot présentait au salon Futur en Seine l'Emox, un robot de la taille d'un petit chien dont la commercialisation est prévue en 2013. Cette attachante machine se connecte au WiFi et peut détecter les émotions de ses utilisateurs.

L'Emox - Emo pour « Emotion » et X comme symbole de l'échange - a déjà été présenté plusieurs fois par le passé par Awabot, entreprise créée par Bruno Bonnell et basée à Villeurbanne. C'était néanmoins sa première visite à Futur en Seine : l'occasion d'avoir un petit aperçu de ce qui attend les technophiles, forcément un peu fortunés, dans un futur très proche.

Ce robot d'une taille modeste a l'allure d'un petit chien, ou bien d'un canard selon la perception des visiteurs du salon. Il est bardé de capteurs lui permettant de détecter les mouvements et les obstacles, d'une caméra, d'un pointeur laser, d'un pico-projecteur HD, d'une connectique WiFi et d'une base de connaissances. Il est capable d'identifier les personnes qu'il croise de son regard numérique, de déterminer son âge approximatif, son ressenti - est-il en colère, triste, heureux ? - et peut s'y adapter. Il est également capable de reconnaître les animaux de compagnie, ou encore de comprendre les liens qui unissent les membres d'une même famille.

01F4000005247552-photo-emox3.jpg
Le logiciel permet de concevoir des commandes et des réactions, sans avoir à coder.

Qualifié de « robot de compagnie » par ses créateurs, l'Emox fonctionne grâce à une base de données intelligente dans le cloud, ce qui nécessite une connexion permanente à Internet. Ses utilisateurs peuvent par ailleurs concevoir leurs propres programmes via un logiciel intuitif qui permet d'associer facilement des commandes à des situations ou des actions. « Le but, c'est qu'il soit programmable par n'importe qui » expliquent ses concepteurs.

De fait, l'Emox se présente comme un robot à usage multiple, capable de d'envoyer des photos prises sur le vif sur Facebook ou Twitter, de projeter des recettes de cuisine sur une table avec son pico-projecteur ou d'alerter ses « maîtres » par un mail ou un SMS s'il est alerté par quelque chose. Les possibilités sont vastes pour ce robot qui dispose d'une autonomie de 2h à 2h30, et qui est capable d'aller se recharger seul sur sa base, à l'image d'un aspirateur automatique.

01F4000005247548-photo-emox1.jpg
L'Emox Kit, destiné aux écoles, et l'Emox 1, destiné au grand public.

L'Emox devrait arriver sur le marché en 2013, à un prix encore confidentiel, mais qui devrait varier selon certaines options facultatives. Néanmoins, quand on sait qu'un modèle nommé Emox Kit est proposé aujourd'hui dans les écoles et universités à des vues de développement au prix de 1 000 euros hors-taxes, on peut se douter que l'Emox familial ne serait pas bon marché. Reste que ce toutou-là n'aura pas besoin d'être sorti.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Vignette Crit'air : vers un durcissement des conditions d'obtention
NVIDIA en discussion avancée pour le rachat d'ARM pour au moins 32 milliards
Elon Musk veut fournir des logiciels, des batteries et des moteurs à d'autres constructeurs
Face à de très mauvais résultats financiers, EDF s'apprête à se serrer la ceinture
L'électricité produite en Europe au premier semestre provenait majoritairement d'énergies renouvelables
Quand Elon Musk affirme que les pyramides ont été érigées par des aliens, l'Égypte l'invite sur place
Pollution : un think tank britannique demande à interdire les publicités pour les SUV
Plus de 700 km d'autonomie annoncés pour la Mercedes EQS
La première station de recharge à hydrogène ferroviaire annoncée en Allemagne
Rocambole : l'application est enfin de retour sur le Google Play Store !
scroll top