RGPD : un consentement « explicite et positif » bafoué à plusieurs niveaux

24 août 2019 à 10h15
0
RGPD

La politique de protection des données de l'Union Européenne est entrée en vigueur en mai 2018. Son application n'est cependant pas sans accroc, comme le montre une étude récente conduite par les universités du Michigan (Etats-Unis) et de la Ruhr à Bochum (Allemagne).

Le RGPD contient en effet de nouvelles régulations sur l'utilisation des cookies, et insiste en particulier sur l'importance pour les sites d'obtenir le consentement « explicite et positif » des utilisateurs. Problème : l'application actuelle du RGPD ne produit pas un consentement vraiment explicite... ni positif.

Dire « oui » en connaissance de cause


Le consentement informé est un problème récurrent en éthique : comment s'assurer que la personne qui donne son consentement connait et comprend les conséquences de sa décision ? Pour les chercheurs de l'étude intitulée « (Un)informed Consent: Studying GDPR Consent Notices in the Field » (« Consentement (non)informé : étudier les notices de consentement sur le terrain »), les utilisateurs n'ont pas la possibilité de donner un consentement libre et explicite sur le web.

En effet, ces notices de consentement souvent situées en bas de page permettent rarement à l'utilisateur peu aguerri de comprendre ce que sont les cookies. En réalité, il semblerait même que très peu d'utilisateurs soient au clair avec ce que ce consentement implique une fois que la case « J'accepte » est cochée.

D'après cette étude, il semblerait donc que les nouveaux bandeaux de consentement situées en bas des pages web ne soient qu'une façon de se débarrasser des « problèmes » posés par le RGPD. On comprend même que plusieurs techniques mises en place par les sites depuis mai 2018 pour obtenir le consentement à l'utilisation des cookies cherchent à fortement influencer l'utilisateur à consentir.

Un consentement manipulé


Avec un échantillon de notices explicatives demandant le consentement des utilisateurs sur plusieurs sites différents, les chercheurs ont conclu que si 58% d'entre elles sont bien situées en bas de l'écran, 93% n'empêchent pas vraiment l'interaction avec le site - ce qui, pour les chercheurs, représente un problème pour la mise en application du RGPD.

Les résultats semblent montrer que la plupart de ces notices tentent de pousser l'utilisateur à consentir : 86% n'offrent que l'option de donner son consentement (sans proposer autre chose que « J'accepte » ou autres « Oui »). Et, bien que 92% des notices proposent un lien vers la politique de confidentialité du site, un tiers seulement (39%) explique réellement l'objectif de la collecte de données - ce qui semblerait pourtant être le chemin le plus efficace vers l'obtention d'un consentement explicite.

Enfin, on ne peut s'empêcher de remarquer que même si ces notices contenaient une explication claire et une vraie possibilité de choix, la mise en forme des boutons n'est pas accidentelle. Dans la plupart des cas, les boutons de consentement « Oui », « Ok » ou « J'accepte » sont colorés, surlignés ou plus grands que l'autre option qui est en général presque cachée. D'autres tests ont été menés pour prouver que lorsqu'un choix réel est donné aux utilisateurs, sans les piéger dans des paramètres par défaut ou des présélections, une très petite fraction d'entre eux consent à l'utilisation de leurs données par le site.

Source : Techcrunch.
25 réponses
20 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Le paiement sur Internet s'arme d'un nouveau système antifraude fonctionnel dès demain
Maladies pulmonaires : les enquêteurs américains n'écartent aucune cigarette électronique
La Suisse veut forcer les compagnies aériennes à renseigner les émissions CO2 sur les billets d'avion
Renault : son crossover électrique K-ZE lancé en Chine, à partir de 8 500 €
iPhone 11 : tout savoir sur le processeur A13 Bionic qui l'anime
Le trou noir au centre de notre galaxie semble avoir de plus en plus faim
Le saviez-vous ? Un Game Boy, meurtri, a survécu à la guerre du Golfe
Un son pour avertir les piétons va être ajouté à la Tesla Model 3
Des chercheurs remettent sur la table la solution de l'ascenseur vers la Lune
Nintendo s'attaque à nouveau à un site de partage de ROM

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top