LG G4 : un Snapdragon 808 au lieu d'un 810, le bon choix ?

Le G4 que LG a présenté hier soir étrenne une nouvelle puce, une Qualcomm Snapdragon 808, et non une Snapdragon 810 comme tous les autres vaisseaux amiraux des concurrents. Explications.

Pour son nouveau smartphone haut de gamme, LG n'a pas foncé tête baissée sur la puce la plus puissante du marché. Le fabricant s'est plutôt porté sur la puce un cran en-dessous dans la gamme de Qualcomm. Le G4 se contente donc d'un hexa-core au lieu d'un octa-core. Pourquoi ?

0000014008020694-photo-lg-g4.jpg

Éviter la surchauffe ?

La première hypothèse c'est que LG aurait évité le Snapdragon 810, réputé surchauffer. Fortement sollicitée, cette puce serait forcée de ralentir pour maintenir une température acceptable. C'est ce qu'on appelle le throttling. Qualcomm s'en défend. Son responsable du marketing assure que LG a sélectionné le 808 il y a plus d'un an, avant que Samsung ne renonce au 810 pour ses Galaxy S6 et que les spéculations n'émergent.

Une puce mieux dimensionnée ?

La seconde hypothèse c'est que LG n'aurait pas surdimensionné la puce et se serait satisfait d'une puce à la hauteur.

C'est que la vocation première de la puce Snapdragon 810 ce sont les tablettes à écran Ultra HD 4K. Le 808 se destine quant à lui aux téléphones à écran QHD, ce qu'est justement le LG G4.

0140000006852700-photo-qualcomm-snapdragon-800.jpg

Le 808 et le 810 reposent tous les deux sur la conception big.LITTLE d'ARM, avec laquelle deux lots de cœurs plus ou moins performants se relaient ou se complètent en fonction des besoins. Le 810 a ainsi quatre Cortex-A57 en plus de quatre A53, le 808 n'en a respectivement que deux et quatre. Mais en contrepartie, les A57 du 808 sont certainement cadencés à une fréquence sensiblement plus élevée, qu'ils devraient pouvoir maintenir en toutes circonstances. On parle de 2,5 GHz au lieu de 1,9. À l'usage, les performances devraient donc être très proches.

Le 808 troque par ailleurs le GPU Adreno 430 pour un 418, qu'on nous promet à la hauteur d'un écran QHD. La mémoire LPDDR4 à 1600 MHz est quant à elle remplacée par de la LPDRR3 à 933 MHz. Enfin, le 808 décode le HEVC, le codec de l'ère Ultra HD, mais il ne l'encode pas. Le G4 filme bien en Ultra HD, mais en H.264, deux fois plus gourmand en espace de stockage à qualité constante.

Les deux puces partagent le reste de leurs spécifications. Elles sont notamment associées à un modem X10 LTE de catégorie 9, permettant d'atteindre 450 Mb/s avec 3 porteuses de 20 MHz, ainsi qu'à du Wi-Fi 802.11ac MU-MIMO.

Contenus relatifs
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Google Now s'enrichit de 70 applications
Pourquoi le dernier album de Marilyn Manson utilise des CD noirs de PlayStation ?
Yahoo planche sur le déverrouillage du smartphone avec l'oreille
LG G4 : cuir, écran quantique et appareil photo amélioré
Apple : vers un langage plus naturel pour le GPS
Melcap, une gélule connectée au smartphone pour maigrir ?
Mad Max Fury Road : la bande annonce finale !
Cyanogen rompt son contrat avec OnePlus et veut étendre son marché
Dropbox s'inspire de Google Drive pour le travail collaboratif
Infos US de la nuit : Twitter revoit ses prévisions à la baisse pour 2015
Haut de page