La quasi totalité du CNNum démissionne... à demi-mot

05 juillet 2012 à 23h39
0
17 des 18 membres qui composent le Conseil National du Numérique ont annoncé jeudi soir leur décision de remettre leur mandat à la disposition du gouvernement. Cette démission à demi-mot fait suite à la nomination, jeudi, de l'un des conseillers proches de Fleur Pellerin au poste de secrétaire général du collège.

00B4000004360456-photo-cnn-logo.jpg
Un homme de terrain doué avec les chiffres peut aussi avoir ses lettres : les entrepreneurs qui composent le Conseil National du Numérique l'ont démontré jeudi par leur maîtrise de la litote. 17 d'entre eux (sur un total de 18 membres) ont effet préféré déclarer jeudi soir qu'ils souhaitaient « remettre leur mandat à la disposition du Président de la République et du gouvernement » plutôt que de parler de démission. Toute mesurée qu'il soit, leur communication collective témoigne d'un certain malaise au sein du collège suite à l'annonce de la nomination par décret, plus tôt dans la journée, de Jean-Baptiste Soufron au poste de secrétaire général du Conseil.

Selon les termes du communiqué annonçant son entrée en fonction, celui-ci est tout particulièrement chargé par le gouvernement de mener à bien une mission de « réflexion sur la gouvernance du numérique, notamment sur le rôle du Conseil National du Numérique ». S'agit-il là d'une remise en cause des travaux effectués par le Conseil depuis sa création, ou de la volonté du nouveau gouvernement d'imprimer sa marque sur cette institution créée par Nicolas Sarkozy en avril 2011 ?

Bien que certains aient sans doute leur avis sur la question, les démissionnaires préfèrent mettre l'accent sur leur bilan, eux qui ont toujours argué de leur mission consultative, représentant les professionnels du secteur et non les pouvoirs politiques.

. « Concernant la mission de réflexion sur l'évolution du rôle du CNNum -­ dont les membres sont tous et toutes entrepreneurs, dirigeants d'entreprises ou d'organisations professionnelles représentatives du numérique -­ le Conseil rappelle que, depuis sa création, de nombreux rapports et avis ont été émis en toute indépendance, contribuant ainsi à la dynamique de réflexion sur les moyens d'accélérer grâce au numérique, l'évolution de notre pays vers de nouvelles pistes de croissance, d'emplois et de qualité de vie pour nos concitoyens », soulignent-ils ainsi dans un communiqué, tout en indiquant rester à l'écoute des propositions du gouvernement.

« Le numérique est une chance pour la France, si nous savons la saisir... », glissent-ils encore. Après la litote, place aux sous-entendus ?
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Voitures électriques : le réseau de chargeurs Ionity facturera désormais au kWh
HP désactive vos cartouches d’encre à distance en cas de résiliation à son service d’abonnement
Taxation du numérique : après une discussion Macron/Trump, la taxe provisoirement suspendue
Démarchage téléphonique : plusieurs associations lancent une pétition pour y mettre fin
La police va pouvoir extraire toutes les données de vos smartphones en 10 minutes chrono
Réforme de l'audiovisuel : du cinéma chaque jour de la semaine sur les chaînes gratuites ?
La baisse de prix sur les cartes graphiques Nvidia GeForce RTX 2060 est officielle !
Netflix se bat contre Disney+ à coup de Google Trends : The Witcher y exploserait The Mandalorian
Découvrez en vidéo le face-à-face Drako GTE vs Tesla Model S P100D
Pour le patron d'Air France-KLM, la taxe carbone sur les billets d'avion sera contre-productive

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top