C'était de la SF ou du jeu vidéo, la tourelle commandée par IA est désormais une triste réalité en Palestine

01 octobre 2022 à 14h00
27
© Hadas Parush
© Hadas Parush

C'est au-dessus d'un point de contrôle de la ville palestinienne d'Hébron que l'armée israélienne a installé un nouveau système de dispersion des foules.

Capable de tirer des grenades paralysantes, des gaz lacrymogènes et des balles ressemblant aux Flash-Ball, la tourelle est dotée d'une IA conçue selon la doctrine « One Shot-One Hit ».

« Une transition du contrôle humain au contrôle technologique »

Le système est conçu par Smart Shooter, une entreprise de défense israélienne qui travaille sur des projets d'armes autonomes et semi-autonomes. L'entreprise s'est fait remarquer pour avoir conçu un accessoire à ajouter sur des fusils d'assaut, assisté par une IA. Aidant le soldat à atteindre sa cible, voire à surmonter une éventuelle incapacité ou un refus de tirer, ce dispositif viserait avant tout à limiter les accidents collatéraux. La tourelle installée à Hébron, encore en phase de test, aurait des caractéristiques similaires.

Issa Amro, un militant des droits de l'Homme d'Hébron, explique :

« Ce système a été placé au centre d'une zone très peuplée, des centaines de personnes passent par là. Toute défaillance de cette technologie pourrait avoir un impact sur de nombreux individus. Je vois cela comme faisant partie d'une transition du contrôle humain au contrôle technologique. La population palestinienne est devenue un objet d'expérimentation et de formation pour l'industrie militaire israélienne de haute technologie. »

Israël, pionnière des systèmes automatisés à des fins militaires

Hébron a été l'une des premières villes utilisant un système qui permet aux autorités israéliennes d'identifier une personne avant même qu'elle n'ait franchi un poste de contrôle. Appelé Blue Wolf, le dispositif contient les informations personnelles de la population : identité, âge, sexe, adresse, numéros des plaques d'immatriculation, liens sociaux, statut professionnel en Israël, ainsi que les impressions négatives des soldats sur le comportement d'une personne lorsqu'ils la rencontrent.

Israël a démontré son expertise dans le domaine des armes autonomes, avec, entre autres, son « Dôme de Fer » capable à tout moment de déjouer des tirs de missiles. Dans le même temps, le pays utilise depuis 2018 des drones et des tourelles télécommandées contre des civils, parfois de manière létale. Entre des systèmes en mesure d'identifier n'importe quel individu à la volée et des armes télécommandées, les événements d'Hébron révèlent qu'il n'y aurait qu'un faux pas à franchir pour atteindre une nouvelle ligne rouge. D'autant qu'à ce jour, l'ONU n'a pas mis en place de législation établissant la primauté du contrôle humain sur l'intelligence artificielle dans l'utilisation d'armes létales autonomes.

Source : Vice

Vous êtes un utilisateur de Google Actualités ou de WhatsApp ? Suivez-nous pour ne rien rater de l'actu tech !
google-news

A découvrir en vidéo

Haut de page

Sur le même sujet

Rejoignez la communauté Clubic S'inscrire

Rejoignez la communauté des passionnés de nouvelles technologies. Venez partager votre passion et débattre de l’actualité avec nos membres qui s’entraident et partagent leur expertise quotidiennement.

S'inscrire

Commentaires (27)

Korgen
Je dirai bien un truc mais ça va pas plaire.
casimir79
De « One Shot-One Hit » à « One Shot-One Kill» il n’y a qu’un seul (mauvais) pas
Bombing_Basta
Ahhh ces israéliens, toujours prompts à aider l’humanité à atteindre le nirvana…
spark90
Encore une petite touche d’IA pour aller directement chercher les « délinquants » chez eux et on sera bien ! Vous avez aimé Minority Report ?
Wen84
Après en corée du sud, ils ont bien des robots militaires depuis des années, fabriqués par Samsung.
Pernel
Quand la bêtise dépasse l’intelligence.
fg03
Comme ça, ce ne sera pas la faute de la police si y a des bavures… mais la faute de l’IA !
spark90
C’est quand même un pays merveilleux : « Appelé Blue Wolf, le dispositif contient les informations personnelles de la population : identité, âge, sexe, adresse, numéros des plaques d’immatriculation, liens sociaux, statut professionnel en Israël, ainsi que les impressions négatives des soldats sur le comportement d’une personne lorsqu’ils la rencontrent. » !!!
FortyTwo
Je le suis arrêté à : « La tourelle installée à Hébron, encore en phase de test »<br /> En résumé, on met en prod une arme en test contre des populations civiles ? M’okay, après tout, l’industrie pharmaceutique teste bien ses médocs sur les populations vulnérables en Afrique. Nous ne sommes plus à ça près, surtout quand il s’agit d’armement. Le monde part grave en couille.<br /> L’ia est faillible, et ne vaut pas du tout un jugement humain. Mais comme c’est en « test » tout va bien alors !!!
DrGeekill
Tiens ça me donne une idée pour les groupes de pirates « éthiques » : Pirater ça et remplacer par l’IA de DALL-E
Adrift
Il me semble que les tourelles automatiques qui « tuent » sont interdite par la convention soit de Geneve soit des droits de l’homme - je ne me souviens plus exactement.<br /> Pour tuer, il faut la validation d’un humain.<br /> C’est pour ca que ces tourelles ne sont que pour des flash-ball.<br /> Quant a la politique, Israel ne s’arretera pas de s’etendre demain; il suffit de lire la torah…
Oldtimer
Chute ! Faut pas le dire !
AfricanJoker
C’est du joli en tout cas ! <br /> Et puis, les Palestiniens n’ont pas le droit d’en avoir, c’est bien connu depuis le demi-siècle passé.<br /> Leur terre n’est plus la leur, alors une tourelle qui est faite pour « dissuader » n’est que le prélude de celle qui tue à balles réelles.<br /> Les conventions, ça se change, honnêtement, tout le monde s’en fout, les premiers étant les voleurs de terre à qui il ne faut certainement pas demander leurs avis car ils sont les premiers utilisateurs de leurs propre armes.
Bombing_Basta
J’aurais plutôt dit anti-sioniste, sachant que le sionisme est une réalité, et porté par la frange extrêmiste orthodoxe, la même qui a assassiné Yitzhak Rabin pour mettre fin aux négociations de paix qui allaient surement déboucher sur un état au pouvoir partagé entre juifs et arabes, ou une solution à deux états.<br /> Depuis lors, la répression, le vol de terre pour installer des colons orthodoxes n’a de cesse de continuer.<br /> Mais bon, dès qu’on parle du sionisme cette plaie, on est taxé d’antisémitisme…
kiwi5
oui ca fait des lustres que ca existe en coree, peut etre moins pousse.<br /> si jamais c’est comme le robot sense nettoyer l’hopital on est assez tranquilles
Kriz4liD
un nouveau système de dispersion des foules …
Cleever
Bombing : LE problème est que le sionisme n’est pas le propre de l’extrême-droite, c’est pour ça que ce terme agite les foules. On l’a volé aux gens qui veulent aussi vivre en paix avec leur voisins, et maintenant on condamne le terme.
Popoulo
Mais là personne ne dira rien, faut pas déconner.<br /> C’est quand même drôle que certains puissent faire ce qu’ils veulent en toute impunité, autant défoncer des peuples, qu’envahir des territoires etc… sans que personne ne dise rien et trouve ça à la limite « normal ».
raymondp
De mon côté je vais défendre les juifs en tant que peuple.<br /> Je ne dis pas que ces tourelles c’est bien ni même que je suis d’accord, mais je pense que si on vivait dans la menace permanente de gars qui peuvent débouler n’importe où et tirer ou tuer au couteau des personnes que l’on aime, on réagirait différemment et notre gouvernement réagirait différemment également. On ne peut pas juger si on ne l’a pas vécu. On a eu quelques attentats chez nous, et déjà cela a créé de la paranoïa, imaginez des villes où à tout moment tu peux avoir un Merah ou un Coulybaly qui descend pour tuer tout le monde ? et ne me dites pas « ils l’ont bien mérité ». Personne ne mérite de se faire tuer par un inconnu au coin d’une rue.<br /> Le pire, c’est que chez nous les juifs ne sont pas en sécurité non plus, regardons la réalité en face. Je ne suis pas juif, je peux me promener dans la rue, croiser un groupe d’arabes, aller dans mon parking chercher ma voiture sans aucune appréhension. Pour les personnes de confession juive, croiser des personnes en apparence inoffensives peut signifier la mort, simplement pour la raison d’être juif. alors qu’ils sont français, nés de parents français, et vivent en France. On a de tristes exemples.<br /> Alors on peut trouver cela dégueulasse les tourelles, et encore une fois je ne suis pas pour, mais il faut comprendre que c’est le résultat d’une ambiance de terreur, et nous ne ferions peut être pas mieux à leur place. Il serait plus que temps malheureusement de trouver des solutions pacifiques que d’aller vers cette escalade de violence, poussée malheureusement par certains gouvernements, appuyés par une minorité agressive.
Oldtimer
Vous allez voir, dans quelque temps, ils vont faire quelque chose qui va déclencher un rassemblement de foule juste à portée de tir…
xryl
Ouais, et si tu remontes encore plus loin, les égyptiens puis les mahométans ont pris la Terre Promise au peuple élu. Le simple fait de vouloir se tenir à un passé et de chercher à « réparer » un dû ou une doléance, c’est condamner des générations (présentes et futures) pour rien. C’est quand même fou qu’il ait fallu 2 guerres mondiales pour se rendre compte de ça (entre la France et l’Allemagne) et pourtant d’avoir recommencé avec Israël.<br /> Lorsqu’ils parlent du système Blue Wolf, qui identifie le sexe, l’age, adresse, liens sociaux (autant le reste, ça pourrait se justifier) ça pose un très gros problème. Car c’est pas parce que tu es une femme, ou que tu es jeune, ou que tu connais untel que tu es une menace. Pour leur système, si.<br /> Tu pourrais connaître Oussama, et être son modérateur. Mais pour ce système, tu es une cible. Jusqu’à présent, il y avait un cerveau, maintenant, il y a un bras armé (pour l’instant d’une épée en bois, mais c’est clair que demain, c’est plutôt de la poudre que ça débitera).<br /> Et ce cerveau est sclérosé, entretenu à la poudre de « fait pas chier, c’est tous des… » typique d’un bon endoctrinement, mais sans la capacité de se remettre en question, car il lui manque un point vital à sa programmation: l’empathie, la morale, la pitié, le pardon, bref, appelle le comme tu veux.<br /> Donc quelque soient les doléances des uns ou des autres, un tel système est inacceptable.<br /> Le pire c’est que ça se réglera de lui même, lorsque les palestiniens, au lieu de se faire péter ou d’attaquer du juif au couteau, utiliserons leurs hackers pour retourner l’arme comme leurs commanditaires. Avec malheureusement, son prix élevé en fémurs pourrissants, mais comme ils s’entêtent à ne pas comprendre…
philouze
ne pas confondre l’anti-colonialisme sioniste, et l’anti sémitisme.<br /> C’est comme si parce que tu haïssais les américains, tu devais haïr l’ensemble des chrétiens de la planète, sud américains et africains compris.
juju251
Si jamais les modos doivent de nouveau supprimer un message contenant le mot « orcs » ou autre chose pour désigner un type de population, ce sera accompagné d’un mois de ban.<br /> Le « langage secret » des extrêmes c’est non.<br /> Je fais référence à des messages supprimés.<br /> La xénophobie ne fais pas partie de la « liberté d’expression », c’est un délit.
Oldtimer
Je suis d’accord avec toi. Le mot orcs pour désigner les palestiniens ne doit pas être utilisé. Cela dénature leur qualité d’êtres humains. Je m’incline humblement devant la modération.
juju251
@Oldtimer<br /> Un peu démagogique ta réponse non ?<br /> Etant donné que tu n’es pas étranger du tout à la situation à laquelle je fais référence.<br /> (Ce post n’appelle pas de réponse, on revient au sujet merci)
raymondp
Je vois tout à fait d’où vient le ressentiment envers les juifs.<br /> Mon propos est que :<br /> 1/ Le peuple juif a été persécuté et apatride pendant des centaines / milliers d’années. Il y a encore des juifs vivants qui ont connu l’holocauste ou les pogroms. On peut juger ce que l’état Israélien fait aujourd’hui et dire « ce n’est pas juste », et probablement ce ne l’est pas (mais est-ce juste de tuer des civils innocents ?), mais en tous les cas il y a malheureusement une histoire qui a mené à cela, dans laquelle nous les peuples européens avons des responsabilités, et nous ne pouvons pas nous rendre compte des conséquences psychologiques, car nous n’avons pas vécu et ne vivons pas dans un tel sentiment d’insécurité.<br /> 2/ On ne peut pas mettre tous les juifs « dans le même sac ». La personne qui vit au coin de ma rue, mon voisin ou collègue n’est en rien responsable de ce que l’état hébreu fait, de la même façon qu’un musulman n’est pas responsable des attentats à Charlie Hebdo et ailleurs.<br /> Le problème c’est qu’il y a un sentiment anti-sémite propagé par une certaine gauche, les mêmes qui sont pro-russes et pro-chinois, qui fait l’amalgame, pour des raisons électorales sans doute.
Voir tous les messages sur le forum