Fracture numérique : l'État veut 4 000 conseillers pour former 13 millions de Français

Le recrutement et la formation des conseillers seront compris dans une enveloppe globale de 250 millions d'euros, au titre du plan France Relance.

Soucieux d'accélérer sur le terrain de l'inclusion numérique, le gouvernement a présenté, mardi 17 novembre, son plan d'investissement pour former et accompagner les Français au numérique. Celui-ci, qui vient en complément d'autres actions déjà en place, comme le Pass numérique, sera financé grâce à une enveloppe de 250 millions d'euros, tirée du plan France Relance à 100 milliards d'euros présenté par le Premier ministre le 3 septembre 2020.

4 000 conseillers numériques œuvreront pendant 2 ans, pour former la population aux principaux usages du numérique

Sur ce quart de milliard d'euros alloué pour rapprocher le numérique du quotidien des Français, et ce où qu'ils se trouvent, 200 millions d'euros seront consacrés au recrutement, à la formation et au déploiement de 4 000 conseillers numériques France Services.

L'État entend financer leur formation et leurs activités, de façon à pouvoir développer des ateliers d'initiation et de perfectionnement sur le terrain, que ce soit dans des bibliothèques, des mairies, dans des maisons de retraite et Ehpad, ou dans des centres d'action sociale ou des associations de proximité.

Ces 4 000 conseillers numériques aideront la population, au travers de courtes formations et ateliers, à se familiariser avec les principaux usages numériques. Cela comprend aussi bien la maîtrise des réseaux sociaux que la protection de ses données personnelles , l'achat en ligne, la consultation médicale et le travail à distance, ou la vérification d'informations.

Le gouvernement indique que la mission des conseillers sera effective sur deux ans.

Renforcer les compétences numériques des aidants

L'État promet aussi de financer la création et le déploiement de kits d'inclusion numérique, qui seront destinés, grâce à une enveloppe de 40 millions d'euros, aux structures de proximité, comme les bibliothèques, les mairies, les associations, les centres sociaux ou les tiers-lieux. Avant la distribution, l'État lancera un concours d'innovation pour la création de kits prêts à l'emploi, en sollicitant des designers du pays.

Enfin, l'État souhaite généraliser le service public numérique baptisé « Aidants Connect », afin qu'un aidant puisse en toute sécurité effectuer des démarches administratives en ligne pour le compte d'un usager. Le gouvernement estime qu'il est important que les aidants bénéficient d'une meilleure maîtrise des outils numériques. 10 millions d'euros ont été promis pour aider davantage d'aidants à monter en compétences.

« Il y a 3 ans, le budget de l'inclusion numérique n'était que de 350 000 euros », a rappelé le secrétaire d'État chargé de la Transition numérique, Cédric O.

Modifié le 19/11/2020 à 08h42
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
27
19
Voir tous les messages sur le forum

Lectures liées

Google : l'Europe va ouvrir une enquête sur sa très lucrative activité de publicité en ligne
1,2 million d'entrées dérobées sur Pôle Emploi : finalement, le hacker aurait renoncé à les mettre en vente par
Apple Private Relay n'est pas destiné à remplacer votre VPN
Qu'est-ce que le Request To Pay, ce standard européen de paiement qui entre en vigueur aujourd'hui même ?
La Ligue 1 sur Amazon sur la période 2021-2024, Canal+, vexé, jette l'éponge !
Les députés ont voté ! Les smartphones reconditionnés seront bien frappés de la redevance copie privée
Intel pourrait mettre 2 milliards de dollars sur la table pour acquérir SiFive, concepteur de puces RISC-V
Drahi investit 2,5 milliards d'euros dans le développement de la fibre au Royaume-Uni
L'armée tweete une photo dans laquelle apparait un mot de passe en clair, car affiché au mur ; la classe
L'UFC-Que Choisir s'attaque officiellement à la rémunération pour copie privée sur le reconditionné
Haut de page