Traçage numérique : Emmanuel Macron officialise l'arrivée prochaine d'une application

Alexandre Boero
Par Alexandre Boero, Journaliste-reporter, responsable de l'actu.
Publié le 14 avril 2020 à 16h43
Emmanuel-Macron-13-avril.jpg
Emmanuel Macron, le lundi 13 avril 2020

Le président de la République, qui a annoncé, lundi, la fin probable du confinement pour le 11 mai, a confirmé le lancement prochain d'une application mobile de contact tracing.

La déclaration solennelle du président de la République Emmanuel Macron était très attendue. Alors que la France est plongée dans le confinement depuis le 17 mars 2020, le chef de l'État a annoncé, le 13 avril, lundi de Pâques, un potentiel début de déconfinement au lundi 11 mai. La date, répétée de nombreuses fois durant le discours de plus de vingt-cinq minutes du président de la République, fait désormais figure d'objectif suprême, dans la lutte contre le coronavirus. Emmanuel Macron a surtout confirmé l'arrivé prochaine d'une « application numérique dédiée », selon ses propres termes, qui fonctionnerait sur la base du volontariat, avec un respect total de l'anonymat des utilisateurs. Une application de contact tracing donc. Cette information confirme ce que nous vous indiquions la semaine dernière sur Clubic.


Une application Bluetooth, sécurisée et basée sur l'anonymat

Si, dans son discours, le président de la République n'a pas confirmé le nom de l'application, qui pourrait être StopCovid, celui-ci en a dessiné les contours. « Vous en avez sûrement entendu parler. Le gouvernement aura à y travailler, il ne faut négliger aucune piste, aucune innovation », a-t-il tenté de rassurer. L'application, sécurisée, fonctionnera en Bluetooth et sera basée sur le volontariat, pour un respect le plus haut possible de la vie privée.

L'application devrait être étudiée pour ne centraliser aucune donnée et ne demander aucune information personnelle, puisqu'elle devrait fonctionner via un ID propre à chaque smartphone. « Je souhaite, avant le 11 mai, que nos assemblées puissent en débattre et que les autorités compétentes puissent nous éclairer, car cette épidémie ne saurait affaiblir notre démocratie ni mordre sur quelques libertés », a prévenu le chef de l'État, qui a précisé que l'application « permettra de savoir si, oui ou non, on s'est trouvé en contact avec une personne contaminée ». Mais elle ne sera pas disponible avant quelques mois.





Les États et les géants de la tech au front pour développer une solution de traçage numérique

Plusieurs pays européens travaillent actuellement au développement d'une application mobile qui puisse créer une toile gigantesque permettant aux autorités sanitaires de repérer plus facilement les personnes contaminées, et d'informer d'un cas positif au COVID-19 toutes les personnes qu'elles ont pu rencontrer, à une certaine distance et sur une certaine durée. C'est le cas de la France, qui fera le choix de privilégier le contact tracing. Le Contrôleur européen de la protection des données, Wojciech Wiewiórowski, milite, lui, pour une application paneuropéenne de suivi du coronavirus. Une solution pour le moment utopique.

Les géants du numérique se mobilisent, eux aussi, pour proposer une solution aux autorités sanitaires. C'est le cas de Google et Apple, qui travaillent ensemble au développement d'une technologie qui fonctionnerait également grâce au Bluetooth, une façon de rassurer le public sur la protection des libertés individuelles et des informations personnelles, dans l'idée de ce qu'imagine la France.

Alexandre Boero
Par Alexandre Boero
Journaliste-reporter, responsable de l'actu

Journaliste, responsable de l'actualité de Clubic. En soutien direct du rédacteur en chef, je suis aussi le reporter et le vidéaste de la bande. Journaliste de formation, j'ai fait mes gammes à l'EJCAM, école reconnue par la profession, où j'ai bouclé mon Master avec une mention « Bien » et un mémoire sur les médias en poche.

Vous êtes un utilisateur de Google Actualités ou de WhatsApp ?
Suivez-nous pour ne rien rater de l'actu tech !
Commentaires (0)
Rejoignez la communauté Clubic
Rejoignez la communauté des passionnés de nouvelles technologies. Venez partager votre passion et débattre de l’actualité avec nos membres qui s’entraident et partagent leur expertise quotidiennement.
Commentaires (10)
Bombing_Basta

Quelle dommaaaaaaaaaaaaaaage, que cette application ne soit pas compatible avec mon système :stuck_out_tongue:

CypElf

C’est sur la base du volontariat. Rien ne t’oblige à utiliser cette application si tu n’as pas envie.

Bombing_Basta

Encore heureux…

Unicorn220

Encore faudrait-il une généralisation des tests et non pas se contenter de tester les personnes avec symptômes (et le tout dépendant du système : out les windows phone et autres non-smartphones -il y en a encore - et sur le volontariat)

Comcom1

J’espère que toute personne qui refuse d’installer l’application devra obligatoirement rester confinée car si ces personnes ne comprennent pas le but et le fonctionnement elles ne doivent pas comprendre grand chose au confinement autant qu’elles restent chez eux plutôt que de mettre en danger les autres

zoup01

J’ai un simple téléphone basique qui ne me sert que pour téléphoner, donc je dois rester chez moi ?
Pour vous, il faut donc instaurer une obligation d’achat de smartphone ?

Bombing_Basta

Va en Chine si tu veux l’obligation de flicage, mais ne traverse pas au feu rouge ni en dehors des clous hein, sinon adieu la sécurité sociale…

Quant au fait d’obliger quoi que ce soit, faudrait déjà que tous le monde ait un smartphone, qu’il soit compatible, qu’il soit allumé en permanence, et qu’on leur greffe sur le cul.

Je respecte le confinement, en 4 semaines je suis sortis de chez moi deux fois pour faire des courses, et j’ai pas besoin d’une application ou d’un moraleux à deux balles pour m’y plier et savoir à quel point c’est important.

Tout comme il serait important que des masques FFP2 minimum soient disponibles pour tous le monde, que les gens soient dépistés symptômes ou pas, et qu’on donne des moyens aux services médicaux à la hauteur de leur utilité publique, et non sur des critères productivistes de merdeux néo-capittaliste.

Bombing_Basta

Non ce bon monsieur va vous le payer, en bon citoyen qu’il est.

raymond_raymond

Attention tu vas pas te faire des copains ici avec ce genre de commentaires avec un peu de chance tu rentreras dans mon clan :slight_smile: Cela dit suis d’accord avec toi mais l’obligation on va y venir petit à petit.

Vanilla

Un masque FFP2 a une durée de vie de 3 ou 4 heures maximal.
C’est complètement debile de vouloir en équiper tout le monde !!!