Les pirates de Sony découverts, plus d'un an après ?

26 février 2016 à 16h18
0

Qui était au commande du piratage de Sony Pictures, le 24 novembre 2014 ? Une question à laquelle a tenté de répondre un groupe de travail qui pointerait du doigt la Corée du Nord.


Beaucoup de choses se sont écrites sur le hack de Sony depuis cet événement. Des accusations du FBI envers le gouvernement nord-coréen à l'imbroglio autour du film L'interview qui tue, en passant par l'intervention du président Obama (voir Affaire Sony : Obama critique le studio, la Corée du Nord se défend).

Pourtant, personne n'a encore établi clairement les responsabilités dans cette attaque sans précédent qui aurait coûté quelque 30 millions de dollars à Sony. Un groupe de travail composé d'une douzaine de sociétés spécialisées dans la sécurité, dont Novetta, Symantec, Trend Micro et Kaspersky, a toutefois décidé d'éclaircir ce mystère.

Dans un rapport intitulé « Operation Blockbuster », il pointe du doigt un groupe de hackers asiatiques connus sous le nom de Lazarus Group. En analysant les programmes ayant servi au piratage des données et au sabotage des installations de Sony (disques durs et serveurs), les spécialistes ont remonté la piste des hackers.

08358596-photo-operation-blockbuster.jpg

Selon eux, le code et certaines librairies utilisés sont identiques à ceux présents dans d'autres malwares conçus par ce groupe (45 familles au total), actif selon le rapport depuis 2009, au moins. Toujours d'après ce groupe d'investigation, l'attaque de pouvait pas venir de l'intérieur et n'émane pas de quelques hacktivistes, mais bel et bien d'un groupe, ou de plusieurs groupes en très étroite collaboration.

En excluant ces possibilités, le rapport pointe implicitement du doigt la Corée du Nord, validant ainsi la thèse du FBI. Une conclusion qui risque sans doute de ne pas être partagée par tous.

A lire également :
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Linky : pour l'ANFR, les Equipements Radio des compteurs sont sans danger pour la santé
La France va créer son commandement militaire de l'espace
Bruno Le Maire prend officiellement position sur la cryptomonnaie Libra
Toyota : 50% des véhicules vendus au premier semestre étaient des hybrides-électriques
La Zone 51 envahie ? L'armée américaine pourrait répondre par la force
Evija : l'hypercar électrique de Lotus se charge en 9 petites minutes
Streaming vidéo : le coût écologique serait désastreux, selon l'association The Shift Project
La prochaine édition du CES va autoriser les sextoys féminins et interdire les
Neuralink : Musk annonce que la start-up est prête à tester sa technologie sur des humains
Trump suspend les sanctions Obama quant à la consommation des véhicules automobiles
scroll top