SAP BusinessObjects BI 4.0 : le décisionnel vraiment unifié ?

Alexandre Laurent
18 novembre 2010 à 11h39
0
00B4000003750656-photo-sap-bi-businessobjects-4-0.jpg
Pour SAP, qui réunissait mardi clients et partenaires à l'occasion de son forum des solutions BusinessObjects, il ne fait aucun doute que la version 4.0 de sa suite d'informatique décisionnelle (BI) est celle de la maturité, à même d'incarner - enfin, diront certains - l'intégration des différents historiques « BO ».

« BI 4.0 va un cran plus loin, en s'interfaçant avec l'ensemble des données de l'entreprise », a fait valoir mardi Vincent Taufflieb, directeur avant-ventes des solutions décisionnelles SAP. Sur le plan sémantique, la principale nouveauté liée aux « univers » chers à l'éditeur réside dans leur capacité à prendre en compte les bases de données multidimensionnelles. La navigation se fait alors de façon hiérarchique, via axes et noeuds, sans qu'il soit nécessaire de rapatrier l'ensemble des données pour lancer une requête. Il devient également possible d'exploiter des données émanant d'univers hétérogènes, dès lors qu'une donnée pivot permet de constituer un point d'entrée.

L'interface permettant d'accéder à ces bases progresse elle aussi, en proposant par exemple l'affichage direct des données au travers des cubes sans définition préalable de requête. L'outil Pioneer, qui devait remplacer BEx Analyser chez les utilisateurs de SAP BW ou Voyager du côté BO, devient Analysis, décliné en version OLAP ou en édition Microsoft Office (disponible dans ce cas au travers d'Excel et de Powerpoint). Utilisable même sans migration sur BI 4.0, Analysis a pour l'instant vocation à compléter BEx Analyser, qu'il doit finir par remplacer complètement.

Au delà des données, SAP indique avoir accordé une importance toute particulière à l'intégration de ses différents environnements décisionnels, avec un double objectif : simplifier l'usage au quotidien et rendre le collaborateur plus autonome, en lui offrant par exemple un accès direct aux univers via Dashboards, l'outil de création de tableaux de bords qui renouvelle Excelsius.

Même logique du côté du successeur du portail Web Infoview, BI Launch Pad, au sein duquel navigation, moteurs de recherche ou système d'affichage par onglets doivent permettre de réduire le nombre de clics et favoriser une adoption rapide. Pour Vincent Taufflieb, la complexité des interfaces est en effet le principal frein au déploiement d'une solution de BI identifié par les clients de l'éditeur.

0190000003750654-photo-sap-bi-businessobjects-4-0.jpg
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Normandie : la plus grande route solaire du monde est un échec
L'Angleterre envisage l'interdiction du smartphone en conduisant, même en main libre
Windows Defender obtient 3 fois le score maximum aux tests AV-Test
Sur Reddit, les développeurs d'Apex Legends dérapent et insultent leur communauté
Matrix 4 officiellement annoncé, avec Keanu Reeves et Carrie-Ann Moss
Minecraft s'offre un boost graphique... réservé aux possesseurs de cartes NVIDIA RTX
WoW Classic : Blizzard dit s’attendre à des files d’attente monstrueuses à l’ouverture
Des scientifiques réinventent l'air conditionné grâce au froid de l'espace
Starman et sa Tesla Roadster viennent d'achever leur première orbite autour du Soleil
Selon Google, 1,5% des mots de passe seraient compromis

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

Discussions sur le même sujet

scroll top