Full Self Driving : Tesla stoppe la bêta de son mode autonome en raison de problèmes logiciels

Arnaud Marchal
Spécialiste automobile
25 octobre 2021 à 11h45
53
Tesla Vision
© Tesla

Après plusieurs retours négatifs d'utilisateurs de la version bêta 10.3 de sa conduite autonome, Tesla fait un pas en arrière en supprimant cette dernière mise à jour.

C’est le principe même d’une bêta : les utilisateurs et utilisatrices qui acceptent de faire l’essai subissent les bugs et pannes que cela peut engendrer. Leur rôle est bien sûr de faire remonter l’information au constructeur pour faire progresser le produit avant son lancement grand public.

Un pas en arrière pour Elon Musk

Suite à l’annonce de plusieurs problèmes avec la version 10.3 par les bêta-testeurs, Tesla et son P.-D.G. ont décidé de supprimer la dernière évolution au bout d’à peine une journée. En cause, des notifications intempestives indiquant un risque de collision alors qu'aucun danger immédiat n'était en vue, et des problèmes de freinage indésirable.

En attendant de trouver la source du problème, Elon Musk a annoncé sur Twitter qu’il supprimait la dernière version bêta pour revenir à la précédente, la 10.2.

Source : Autonews

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
53
27
benben99
c est genant…<br /> quand tu conduit une voiture, le systeme se doit d etre fiable!
Fathzer
Le «&nbsp;principe&nbsp;» d’une bêta est incompatible avec la sécurité des usagers de la route…
malak
Et aucun article sur le changement obligatoire des caméras sur les véhicules plus anciens (j’ai pas l’année, quelqu’un l’a ?) pour accéder à la béta ?<br /> Bah oui, comme prévu, le matos vieillit et ne répond pas au besoin de la conduite autonome… mais bon, c’est pas grave… mettons ça sous le tapis, chut n’en parlons pas, la voiture autonome, c’est pour demain qu’on vous dit!
Nico7as
Sauf que l’attention du conducteur est explicitement requise dans les termes d’utilisation de la béta. Il doit être apte à reprendre le contrôle à tout instant.<br /> Sinon, il reçoit un avertissement, puis est révoqué.
malak
Rien à voir… si ta voiture réagit dangereusement, le danger est direct et présent, que tu sois attentif n’y changera rien au danger créé!<br /> Tesla est mal barré de toutes façons, le régulateur est en train de serrer les vis et nul doute que les béta vont être supprimés définitivement dans les mois qui viennent.
sevenbug
Je rigole doucement quand je lis ce genre de news.<br /> Il y a pas si longtemps, Musk disait que les véhicules autonomes arriveraient en 2018. Puis 2019. Puis 2020… Mais en fait, ils ont des bugs. mais finalement ;c’est l’europe qui les gêne (alors que la Tesla est pas fichu de prendre un rond point et il y en a des millions).<br /> Bref, tout ça pour dire : attention aux simples relais marketing
gamez
apparemment c’est des bugs de réactions de prudences qui n’ont pas lieu d’être.<br /> les bugs c’est normal d’en avoir, c’est comme si on vous demandait de sortir un windows sans bug du 1er coup. il faut bien faire la chasse aux bugs avant de proposer le produit fini non?
zoup01
Un bug de Windows ne mets personne en danger.
tinou7789
faut vraiment avoir un grain pour mettre une beta dans SA voiture
dvaid
A tous les fanatiques de la sécurité absolue : le plus grand danger reste le conducteur qui contrairement à une machine, est incapable de conserver les distances de sécurité.<br /> Plus un véhicule est équipé d assistance à la conduite, moins il a d accident.<br /> De toute façon que vous le vouliez ou non, l autopilot c est l’avenir et c est très bien que certains commencent à proposer des solutions en situation réelle. Ça ne fera que accélérer les choses et personne ne vous oblige (pour le moment) a les utiliser
clockover
Et pourtant si.<br /> Les systèmes critiques il en existe…
zoup01
Quand un système est critique, on ne le fait pas tourner avec des versions bêta…<br /> Dans le monde des transports, avant de mettre un système informatique en service, on ne teste pas pas en vraie grandeur avec des vrais passagers…c’est debbuggé à 99,99% avant ( sauf rares exceptions comme Boeing)
cpicchio
La grosse différence c’est que personne ne peut accepter qu’une machine fasse une erreur, même si elle en fait largement moins (ce qui sera le cas). En commençant par les assurances car qui doit payer ?
cpicchio
Je ne comprends pas bien pourquoi TESLA ne valide pas ses versions avec de la simulation (type 100 000 km de situations réelles rejoués en accéléré). Cela permettrait de limiter les problèmes.<br /> Plus globalement, la valorisation boursière de TESLA repose en partie sur leurs promesses dans la conduite autonome. A force, les investisseurs vont bien finir par se rendre compte qu’elle ne sera jamais là, du moins avec les capteurs embarqués actuels.
Asakha1
Ça n’a sûrement rien à voir avec le fait que les radars ont été retiré des nouveaux modèles. La voiture ne se fit qu’aux caméras maintenant… Parait, selon Musk, que puisque l’humain peut conduire avec ses yeux uniquement, qu’une voiture autonome peut faire de même avec seulement des caméras…
Electrum
Bah les bugs de la beta 10.3 sont liés au fait que la voiture a du mal à se décider pour tourner à gauche et qu elle doit couper la première voie. Voir elle décide de prendre à droite , c est gênant mais sûrement pas dangereux .<br /> Arrêtez vos bêtises
norwy
On oppose une IA qui doit atteindre le plus proche de 100% qu’un humain ne saura pas atteindre à une adaptation pratique de la route.<br /> La bonne démarche selon moi est de changer l’infrastructure pour la rendre prête à accueillir des véhicules autonomes : balises numériques et IA «&nbsp;master&nbsp;» locales. Ces IA pourraient s’assurer de contrôler le traffic en prenant une partie du contrôle des IA (marche-arrêts aux stops, vitesse maximale, etc.).<br /> Bref, ce sont aux états et aux localités d’adapter en pratique l’urbanisme des routes à l’IA. Pas à des chercheurs en labos ou des simulations…
Gweegoo
La voiture est sans doute le sujet le plus compliqué à rendre autonome. L’intelligence artificielle se base sur des modèles de conduite donc l’expérience en qq sorte. Or l’un d’eux, le plus dangereux, est celui de la surprise hors norme. Dans ce cas, du point de vue informatique, c’est comme s’ils essayaient de programmer de la sagesse artificielle au lieu de l’intelligence, c’est la dire la meilleure réponse dans un contexte inconnu et surtout l’art de l’identifier rapidement.<br /> Ce n’est pas pour demain! Nous n’avons encore jamais vu le comportement d’une tesla face à une voiture dont le conducteur est ivre ou qui circule en sens inverse par exemple…
gamez
oui et alors? aucun rapport avec ce que j’ai dit.<br /> je te dit que dans un programme informatique les bugs existent. ta réponse parle d’autre chose.
gamez
il sort d’où ton chiffre de 99,99%<br /> comment tu sais à l’avance le nombre de bugs à corriger lol
yoda_net
@dvaid<br /> «&nbsp;De toute façon que vous le vouliez ou non, l autopilot c est l’avenir&nbsp;»<br /> Ça c’est ce que veut te faire croire Elon Musk…<br /> Une semi-remorque confondue avec un rayon de soleil, une cycliste confondue avec des feuilles mortes, un panneau publicitaire pris pour un stop, la lune confondue avec un feu orange, … Ça risque de rester très longtemps qu’une beta<br /> comme le dis Gweegoo<br /> "c’est comme s’ils essayaient de programmer de la sagesse artificielle au lieu de l’intelligence, c’est la dire la meilleure réponse dans un contexte inconnu et surtout l’art de l’identifier rapidement. Ce n’est pas pour demain! "
MattS32
C’est clair qu’il serait bien plus efficace de travailler sur les infrastructures. Mais le problème c’est que l’objectif du niveau 5 est quasi inataignable dans ce cas : espérer une couverture à 100% des infrastructure me semble totalement utopique.<br /> Il y a par contre un point sur lequel il faut travailler et qui aiderait dans pas mal de situations, c’est la communication entre les voitures. Qu’une voiture autonome indique à une autre qu’elle va tourner via un clignotant, c’est complètement archaïque. Il faut bien sûr garder le clignotant et sa reconnaissance visuelle pour la cohabitation avec les véhicules non autonomes, mais il faut en plus une communication directe entre les voitures, pour avoir une information à la fois plus simple et plus fiable, tout en permettant en prime de compléter la modélisation de l’information avec des choses que la voiture ne peut pas voir (notamment tout ce qui est caché par un autre véhicule).<br /> Et ça permettrait en plus des économies d’énergie dans certaines situations, par exemple en formant des trains de voiture «&nbsp;collées&nbsp;» les unes aux autres sur l’autoroute.
TNZ
Wouaip, ben va dire ça à Boeing ou à Airbus … les logiciels en version 1.0 qui fonctionnent, ça existe, mais ça coûte plus cher.
TNZ
Nan, la machine ne fait pas d’erreurs.<br /> Elle fait scrupuleusement ce qu’on lui a dit de faire. Si c’est d’la m****, ben elle fera très vite et de manière mécanique d’la m****
norwy
La communication entre les voitures se basent sur le principe qu’un problème peut se résoudre en point à point. Ce n’est qu’une partie de la réponse, et elle trouvera ses limites dans celles de l’esprit humain et de sa capacité à créer une intelligence «&nbsp;supérieure à la sienne&nbsp;».<br /> L’autre partie reste la régulation du traffic de manière globale.<br /> C’est comme un être vivant, il faut programmer localement les cellules et leurs interactions respectives mais aussi (et surtout ?), les organes qui les organisent et les «&nbsp;vehiculent&nbsp;» de manière globale (les globules rouges, les artères et le coeur).<br /> Donc pas besoin de viser une autonomie à 100% si des IA de régulation rentrent dans le jeu avec une maîtrise locale des infrastructures.<br /> Chaque localité se rendra responsable d’étendre le réseau autonome au fur et à mesure comme pour la téléphonie…<br /> Nos approches sont complémentaires (mais la mienne répond plus globalement au design de l’ensemble).
rexxie
Gweegoo:<br /> Nous n’avons encore jamais vu le comportement d’une Tesla face à une voiture dont le conducteur est ivre ou qui circule en sens inverse par exemple<br /> Oui elle sait réagir. Elle s’est mise sur le côté pour un vélo en sens inverse, et a stoppé son départ à des carrefours où les voitures sortaient de sens uniques à contre-sens.<br /> Ceci dit, il faut encore rappeler que le conducteur est explicitement notifier à chaque démarrage qu’il est le seul responsable de la réaction de la voiture en mode beta, et que c’est lui qui doit être toujours attentif. Ça va changer radicalement lorsque ce sera au point.<br /> N’empêche que même imparfaite, elle a déjà sauvé plusieurs accidents, blessures et même des vies. Statistiquement, l’IA conduit déjà mieux que n’importe quel conducteur moyen.<br /> Asakha1:<br /> les radars ont été retiré<br /> La raison est la lenteur et la basse résolution du radar qui faisait ramer tout le reste du système de perception et d’analyse en temps réel. @norwy Et c’est quand même vrai que tous les réseaux routiers ainsi que la signalisation sont conçus pour les yeux uniquement. Or, ces voitures ont des yeux et des oreilles tout le tour de la tête, sont toujours 100% attentifs…<br /> Lorsque ça va fonctionner optimalement, il n’y aura aucune raison de modifier ou d’ajouter des aides sur les routes pour la conduite autonome.
zoup01
parce que dans le monde des transports public, ce n’est pas le public qui sert de test…les bugs sont corrigés en amont tout simplement (suite à des campagnes de test généralement longues et couteuses)…<br /> je pourrais dire que 100% des bugs sont éradiqués, mais boeing prouve le contraire.
norwy
C’est là que nos avis divergent.<br /> Tu pars du principe que l’omniscience permet à une voiture d’éviter tout danger.<br /> Sauf que tu exclues qu’une voiture, tout comme un individu peut-être soumise à un danger qui le dépasse :<br /> une véhicule qui change de file<br /> un poid lourd qui change de file ou provoque un accident<br /> etc.<br /> Il peut exister beaucoup de cas ne laissant aucun choix juste, censé et sécuritaire. C’est pour cela que des IA d’infrastructure «&nbsp;maîtres&nbsp;» pourraient palier à plus de situations qu’une voiture ne peut en maîtriser.
vVDB
Donc c’est pas autonome
vVDB
Peut être, mais une autonome doit fonctionner en plein ‹&nbsp;désert&nbsp;› avec une ribambelle de véhicules ‹&nbsp;normaux&nbsp;› avec des conducteurs sans permis.<br /> Le bon test est de réaliser ça à Lagos.<br /> Les constructeurs historiques ne font pas debugger leurs machines par les utilisateurs. C’est bizarre comme concept, Telsa devrait être responsable de tous les accidents sur des véhicules bêta et non le conducteur.<br /> Imaginons un robot barbier, tu veux une un rasage de prêt… Es-tu volontaire pour un dérapage du rasoir sur ta jugulaire ?
rexxie
norwy:<br /> omniscience<br /> C’est un bien grand mot bien vague. C’est comme implanté. La différence est que l’intelligence artificielle n’est pas bêtement programmée comme nos ordinateurs… Grâce aux processeurs neuraux, elle apprend par elle-même. Bien que je ne saurais l’expliquer dans le détail, elle fait exactement comme un bébé qui explore ses sens, acquiert de l’expérience et parvient à marcher, puis à courir tout seul.<br /> Si tu regardes sur YouTube, tu trouveras tout plein de situations ou la voiture a évité nombre de collisions dans les situations que tu cites. C’est au moins depuis 3 ans qu’elle a appris à éviter le mec qui se colle un peu trop ou qui change carrément de voie sans regarder.<br /> Voici un petit crash course de ~25 minutes par le chef de l’IA de Tesla, Andrej Karpathy, sur ou en était l’IA il y a 2 ans (ce qui est très long dans ce secteur bouillant qui évolue très rapidement.)<br /> Ça m’a aidé à comprendre que l’intelligence artificielle est rendue pas mal plus loin que ce qu’on en pense habituellement.<br /> Désolé, c’est en anglais.<br />
clockover
Quand un système est critique, on ne le fait pas tourner avec des versions bêta…<br /> Oui et non.<br /> On essai dans la mesure du possible mais ce n’est pas systématique.<br /> Dans le monde des transports, avant de mettre un système informatique en service, on ne teste pas pas en vraie grandeur avec des vrais passagers…c’est debuggé à 99,99% avant ( sauf rares exceptions comme Boeing)<br /> Dans le monde des transports, cela concerne des systèmes embarqués à faible couverture de situations possibles. Quand à dire que c’est à 100% débugué, c’est une belle affirmation.<br /> Disons plutôt qu’ils ont tellement d’heure de fonctionnement sans soucis qu’ils ont l’air 100% débugué.<br /> Mais là on est plus du tout dans le même délire.<br /> Vous pourrez débuguer 30 ans il y aura toujours une situation nouvelle qui va se présenter.<br /> La question va plutôt être à quel moment le mot béta n’a plus sa place.<br /> Bref dans tous les cas, il y a un curseur à placer qui sera placé différemment suivant les individus. Le débat ne sera donc jamais tranché.<br /> Perso, je ne vois pas le soucis à ouvrir une «&nbsp;beta&nbsp;».<br /> L’important étant de s’assurer que l’utilisateur soit informé et ait compris le sens de l’information.<br /> Reste à voir le niveau réel de cette beta bien sûr. Mais là on tombe sur le curseur personnel.
Nmut
On est d’accord que c’est incompatible. Sauf qu’il y a des milliers de protos qui roulent chaque jour dans le monde avec du soft ou de la mécanique en cours d’évaluation. Pour moi le principal problème vient que les «&nbsp;testeurs&nbsp;» ne sont peut-être pas assez formés par rapport à un testeur salarié d’un constructeur… Comme sont-ils choisis?<br /> J’ai un mauvais souvenir d’un proto qui a tout perdu (boite de vitesse, assistances de direction et de freinage) suite à une défaillance générale du calculateur principal (tout les systèmes sont passés en safe mode). Même si c’est le genre de chose auquel tu est préparé, ça secoue un peu! Alors avec monsieur tout le monde qui somnole dans sa Tesla, c’est embêtant… :-/
zoup01
clockover:<br /> Bref dans tous les cas, il y a un curseur à placer qui sera placé différemment suivant les individus<br /> pour avoir participé à ce type de validation dans le domaine ferroviaire, mon curseur perso est proche du tolérance 0 erreur…et je n’ai pas envie de servir de cobaye.
Nmut
Je n’ai pas travaillé dans l’analyse d’accidents de voitures mais je vois régulièrement des compte-rendus d’incidents aéronautiques et je peux te dire que les confusions (quelques fois ridicules, voir même affolantes), même avec des pros entrainés, sont très courantes. Il faut surtout arriver à une fiabilité supérieure de la machine sur l’humain.
Nmut
Mon domaine c’est plutôt l’aéronautique. Mais on aussi des procédures d’une grande rigueur pour la validation des softs. Tous ceux qui peuvent être prouvés mathématiquement le sont. Malheureusement, ils sont de plus en plus nombreux à avoir une complexité trop importante et trop d’interactions pour ça. On compte donc sur des campagnes de tests intensives et des procédures permettant la limitation de l’impact des problèmes, mais des bugs graves peuvent toujours passer.<br /> Les phases de beta à très grande échelle sont le meilleur moyen de déverminer de manière profonde les systèmes. Tesla est un des rares boites à avoir la possibilité de le faire (beaucoup de clients volontaires), donc ils le font.
zoup01
le ferroviaire est bien plus simple, un train n’évolue que dans une seule dimension…<br /> et il n’y a pas vraiment de soucis avec les interfaces homme machines , alors qu’elles semblent véritablement complexes dans l’aérien.
clockover
Le ferroviaire c’est le cas le plus simple effectivement.<br /> Et votre curseur c’est votre curseur c’est pour cela que le débat ne sera jamais clos ^^.<br /> Vous êtes à 0 de tolérance, d’autres sont comme vous.<br /> J’ai plus de tolérance (sans être suicidaire), d’autres sont comme moi.
norwy
Je ne fais que paraphraser tes propres explications :<br /> «&nbsp;Or, ces voitures ont des yeux et des oreilles tout le tour de la tête, sont toujours 100% attentifs.&nbsp;»<br /> Je parle d’accidents qui peuvent arriver bien en amont de l’endroit où se trouve la voiture et qu’elle pourrait empirer en s’y rapprochant, un classique.<br /> Ce type d’informations ne viennent pas de ses capteurs mais actuellement de services en ligne. Sauf qu’une IA pour l’infrastructure ne serait pas un service mais bien une composante active du comportement des voitures qu’elles aurait à gérer dans son périmètre. Elle pourrait imposer l’arrêt où la circulation de manière coordonnée.<br /> Derrière cela, il y a la notion de limitation du comportement individuel : aller à un endroit sans décider les règles du trajet, comme un train ou un avion…
rexxie
Oui, certainement que les informations sur le trafic et les accidents aideront, mais les Tesla (et d’autres je suppose) le font déjà et suggèrent le meilleur chemin alternatif.<br /> En plus des yeux et des oreilles, elles se développent un cerveau, et une mémoire collective infaillible, virtuellement illimitée de situations que le plus grand voyageur ne rencontrera jamais de sa vie, comme on peut le voir dans la vidéo.<br /> C’est sûr que le trafic connecté et coordonné va aider aussi.<br /> Aucun humain ne pourra rivaliser avec l’IA, à terme.
rexxie
norwy:<br /> il y a la notion de limitation du comportement individuel<br /> Je suis le premier à vouloir qu’on me laisse faire à ma guise et j’adore conduire, mais si l’évolution technologique dicte de se laisser conduire, il faudra bien y passer.<br /> Il restera les sports plus ou moins extrême pour se titiller l’adrénaline
toast
Vous n’en avez pas marre de ressortir sans arrêt les vieux dossiers pourris et dépassés ?<br /> Tu crois qu’ils ne mettent jamais leur logiciel à jour ?<br /> Et mets un flic en carton sur le bord de la route, tu verras si l’intelligence humaine se comporte beaucoup mieux…
rexxie
Allons donc ! Tu ne peux pas comparer le comportement de trains sur des rails fixes avec celui de véhicules sur des routes où tout le monde joue du volant n’importe comment.
zoup01
Si je devais avoir une voiture avec un autopilot, je dois pouvoir lui accorder la même confiance qui lorsque je monte dans un métro automatique…<br /> Et aujourd’hui, on est à des années lumières de mon niveau d’exigence…je ne veux pas avoir à surveiller le truc et faire des rattrapages un-extremis.
rexxie
Le bug est corrigé et la version 10.3 est de nouveau active. 10.3.1 en fait.
rexxie
zoup01:<br /> je ne veux pas avoir à surveiller le truc et faire des rattrapages un-extremis.<br /> Beta, elles sont en version BETA. T’inquiète pas, il n’y aura pas de volant dans les versions finales
Gweegoo
rexxie:<br /> N’empêche que même imparfaite, elle a déjà sauvé plusieurs accidents, blessures et même des vies. Statistiquement, l’IA conduit déjà mieux que n’importe quel conducteur moyen.<br /> Il y a aussi des personnes qui sont mortes par accident avec une Tesla, soit en étant dans la voiture soit en dehors. Ce sont des affaires sensibles dont on parle peu ou pas très longtemps. Mon point, que je maintiens, est qu’une Tesla n’est pas prête d’être vraiment autonome: montrer le parcours effectué par l’IA cache tout ce qu’il reste vraiment à faire, voire, on ne sait toujours pas si c’est réalisable (c’est dire!).<br /> Pour l’instant, il s’agit d’une voiture “autonome” nécessitant un conducteur avec permi de conduire, les mains sur le volant et attentif à ce qui se passe sur la route… toute ressemblance avec un système de conduite existant ou ayant existé est purement fortuite …<br /> “autonomie” et “aide à la conduite” sont 2 concepts marketing différent mais renvoient à la même chose dans les faits.
dvaid
yoda_net:<br /> Ça c’est ce que veut te faire croire Elon Musk…<br /> Me faire croire ?<br /> C est juste impensable de revenir en arrière une fois que tu t es habitué à l autopilot.<br /> Tu ne te rends pas compte du confort et de la sécurité que ça apporte.<br /> Un truc tout con : la voiture qui sort toute seule de l autoroute. Le nombre de gens qui pilent et se rabattent dangereusement parce qu’ils voient la sortie au dernier moment. Pas la machine.
Palou
dvaid:<br /> Le nombre de gens qui pilent et se rabattent dangereusement parce qu’ils voient la sortie au dernier moment.<br /> qu’ils installent un brouilleur d’ondes dans les bagnoles et les gens conduiront mieux
yoda_net
dvaid:<br /> Le nombre de gens qui pilent et se rabattent dangereusement parce qu’ils voient la sortie au dernier moment<br /> Il suffit d’avoir un bon logiciel de navigation, la sortie est indiquée bien avant et avec les voies où te positionner. Et c’est bien moins cher qu’un «&nbsp;autopilot&nbsp;» en version beta
yoda_net
toast:<br /> Vous n’en avez pas marre de ressortir sans arrêt les vieux dossiers pourris et dépassés ?<br /> Tu crois qu’ils ne mettent jamais leur logiciel à jour ?<br /> Tu confierais la vie de ta famille, de tes enfants entre les"mains" d’une version beta?<br /> Après tout ce n’est pas grave, ils sont paralysés ou morts en version 10.3 mais avec la mise à jour 10.3.1 sortie après, la Tesla aurait pu éviter l’accident.<br /> La voiture qui hésite à repartir sur un rond point désert, c’est «&nbsp;marrant&nbsp;» 5 minutes. La voiture qui freine au milieu d’une 4 voies parce qu’elle voit la lune, ou qui hésite à freiner à 130 sur autoroute face à un véhicule en panne ou accidenté sur la voie de gauche (vidéos dispo sur le net) c’est direct éliminatoire
dvaid
j’avoue que ce n’est pas encore Pour toutes les bourses
Chris59
Le régulateur américain est complètement dépassé par les technologies modernes. Evidemment que les voitures connectées ne peuvent être testées sous toutes les coutures comme un véhicule mécanique. La conduite autonome par des logiciels auto apprenants nécessitent des beta testeurs pour sélectionner les bons comportements de conduite en multipliant les expériences. Encore une fois, Tesla sort du cadre et pousse chacun à sortir de ses habitudes et de sa petite vision refermée sur lui-même pour évoluer. Tous les constructeurs devront s’y mettre et probablement que les beta testeurs seront même rémunérés demain par les marques.
paulposition
Chris59:<br /> probablement que les beta testeurs seront même rémunérés demain par les marques.<br /> Si déjà Tesla payait l’assurance de ces Betatesteurs, ce serait pas mal
Palou
Oui, car dans l’état actuel des choses c’est du travail dissimulé pour l’employeur Tesla
Nico7as
Tesla a un simulateur.
cpicchio
on ne parle pas d’un simulateur au sens strict mais de la capacité de rejouer des situations réelles (vidéos enregistrées par les caméras du véhicules + paramètres de roulage) pour voir si le nouveau programme se comporte correctement.<br /> Etonnant qu’ils se prennent les pieds dans le tapis et on sent bien qu’ils ont atteint un plafond de verre avec le hardware actuel.
Voir tous les messages sur le forum

Lectures liées

Mercedes Project MAYBACH : un concept déconcertant entre 4x4 et berline
La Ford Focus hybride dévoile des tarifs à partir de 29 000 euros
L'Italien Noko lance trois vélos électriques qui promettent jusqu'à 200 km d'autonomie
Pour le P.-D.G. de Stellantis, la conversion du marché automobile à l'électrique est trop rapide
En Corée du Sud, pour avoir le droit de continuer de conduire, les seniors seront invités à repasser leur permis... sur un casque VR
Tesla : le fameux volant Yoke ferait son retour dans le Cybertruck
Tesla lance un Cyberquad pour les enfants
Formule E : la nouvelle génération arrive, plus légère et beaucoup plus efficace
Tesla commercialise un
Stellantis augmente l'autonomie de plusieurs de ses citadines électriques
Haut de page