Elon Musk a confirmé que les Superchargeurs Tesla seront accessibles à d'autres marques

Arnaud Marchal
Spécialiste automobile
23 décembre 2020 à 10h46
14
Tesla Supercharger
© Tesla

Et c’est déjà le cas, certains constructeurs disposent d’un accord pour l’utilisation du réseau des Superchargeurs de Tesla, mais pour le moment, aucune information n’a fuité.

Cependant, Elon Musk a confirmé sur Twitter qu’un accord a bien été signé en toute discrétion, à la suite de différents échanges avec d’autres constructeurs de véhicules électriques.

Tesla prêt à partager son réseau de charge rapide ?

La rumeur court depuis longtemps, mais jusque-là, aucune réponse claire n’avait été donnée par la firme ou par son charismatique P.-D.G. C’est maintenant chose faite. Elon Musk a répondu à un internaute qui lui posait ouvertement la question qu’un accord avait été signé en toute discrétion.

La firme américaine a toujours indiqué qu’elle était prête à partager son réseau de Superchargeurs avec d’autres marques à condition de trouver un accord convenable pour partager les coûts d’exploitation de ces stations de recharge rapide.

Si cette nouvelle peut effrayer les acheteurs de voitures Tesla, qui pensaient avoir l’exclusivité de ce réseau de charge et qui craignent maintenant une attente pour pouvoir charger leur voiture, cela ouvre aussi la voie à un développement plus rapide de ses stations avec un financement partagé entre plusieurs constructeurs.

Une ouverture simplifiée en Europe

Si, en Amérique, le réseau Superchargeur est toujours doté d’un connecteur spécifique à Tesla, en Europe, les bornes sont maintenant équipées de connecteurs standard CCS. N’importe quelle voiture électrique équipée de celui-ci pourrait donc se brancher sur une borne Tesla et profiter de la charge rapide.

Un bug avait d’ailleurs défrayé la presse et les groupes de discussion sur Internet en Europe il y a peu en permettant à toutes les voitures électriques de se brancher et de charger sur un Superchargeur Tesla pendant un bref laps de temps.

La mutualisation des réseaux de charge rapide devrait permettre une acceptation plus rapide de la voiture électrique par le grand public et par les professionnels en leur permettant d’effectuer facilement de grands déplacements sans perdre trop de temps pour trouver une borne de recharge rapide.

Source : Electrek

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
14
11
Proutie66
En Europe, Tesla avait demandé à tout le monde, s’ils pouvaient s’associer pour construire le réseau, il y a des années.<br /> Aucun accord n’avait été trouvé.
Goodbye
Aucun jusqu’à aujourd’hui j’imagine ?<br /> Ou alors j’ai pas compris l’article.<br /> De toute façon, on s’en fou, ça va bien finir par se faire.
cpicchio
De toutes les façons, si TESLA veut se maintenir durablement en Europe, il devra s’allier avec un constructeur Européen sinon il risque d’être marginalisé en terme de ventes avec la vague Premium qui arrive et les généralistes (Renault en tête et VW en challenger) qui dominent le marché.<br /> Le problème numéro un pour eux en Europe (mais pas ailleurs) est que nos produits sont spécifiques (voitures de taille moyenne avec niveau d’équipement / finition élevé) et qu’ils n’ont pas les moyens à court-terme de développer les véhicules qu’il faut dans nos pays.
rexxie
Ils en ont les moyens et sont en train de le faire.<br /> Un modèle taillé exprès pour l’Europe est déjà en développement, il sera construit à la Giga Berlin et est conçu par des Européens.
cpicchio
Je n’ai jamais dit que TESLA était proche de la faillite mais il y a une réalité en Europe : au moment où le marché du VE décolle, TESLA stagne et ne vend quasiment plus qu’un seul modèle (le moins inadapté ). Il a de plus un réseau de distribution peu développé qui va freiner fortement sa progression au delà des grandes villes.<br /> Vous oubliez un point quand vous parlez du passé : si TESLA était quasiment seul au monde il y a 10 ans, la concurrence est maintenant forte et avance vite. Le cœur de gamme du VE en Europe est le segment A/B (petites et compactes) et ils risquent d’arriver après la bataille et de ne jamais être rentable sur ce segment qui est le plus complexe à appréhender.<br /> S’allier avec un constructeur en Europe (surtout s’il n’est pas présent là où TESLA est fort : Amérique du Nord &amp; Chine) peut faire sens ; la Giga factory de Berlin pourrait servir de lieu de montage des batteries pour un autre constructeur en échange d’une plateforme livrée clé en main sur le segment A/B.<br /> Il ne faut pas voir les alliances / partenariats comme un renoncement pour une marque mais de l’opportunisme. Par exemple, Peugeot a bien vendu des moteurs à BMW dans le passé et Renault a conçu et fabriqué des véhicules et moteurs pour Mercedes (et je ne parle pas du moteur de la DeLorean…).
cpicchio
Oui mais, c’est un véhicule dans la gamme C, pas des gammes A et B qui représentent le gros des ventes ici.<br /> Comme écrit à MisterGTO, un partenariat industriel (qui est tout saut un rachat d’une boite par une autre) est chose de très courante dans l’automobile compte-tenu des coûts d’ingénierie et de production à amortir.<br /> Vu la capitalisation boursière de TESLA, des participations croisées seraient une goutte d’eau pour eux et garantirait une couverture plus importante (être mono-produit sur un nombre limité de marché est d’un point de vue business très risqué, et ceci, quelle que soit la société).
rexxie
J’avais mis un lien dans mon commentaire mais on l’a retiré et verrouillé le dit commentaire.<br /> Question : comment tu fais pour savoir que ce sera un modèle de la gamme C et non pas des gammes A ou B ? Les ingénieurs et marketeux de Tesla sont-ils plus imbéciles que d’autres?<br /> Voici la traduction de ce que Musk a dit, si tu as d’autres informations vérifiées, je suis preneur.<br /> «En Europe, je pense qu’il serait logique de faire, je suppose, une voiture compacte - peut-être une berline ou quelque chose du genre. Quelque chose qui répond à «ce que veulent la plupart des gens?» Dans une région donnée. Aux États-Unis, les voitures ont tendance à être plus grandes pour des raisons de goût personnel et en Europe, elles ont tendance à être plus petites. Si vous essayez de vous garer dans des environnements urbains denses, il est important d’avoir une voiture qui tient dans des espaces de stationnement étroits. »<br /> N’oublie pas que les statistiques sont faussées pour l’Europe tant que Giga Berlin n’entrera pas en production, car Tesla ne fait pas d’envois régulièrement par bateau d’un trimestre à l’autre. Tu peux ajouter le fait que les Model 3 chinoises se sont récemment ajoutées pour combler la demande. Dire que Tesla stagne est une fantaisie bien loin de la réalité, et entretemps chapeau pour la Zoé.
Blackalf
MisterGTO:<br /> cpicchio:<br /> De toutes les façons, si TESLA veut se maintenir durablement en Europe, il devra s’allier avec un constructeur Européen sinon il risque d’être marginalisé en terme de ventes avec la vague Premium qui arrive et les généralistes (Renault en tête et VW en challenger) qui dominent le marché.<br /> Ca fait des années qu’on entend ça…<br /> Sauf que maintenant c’est Musk lui-même qui le dit, en affirmant ne rien avoir contre une fusion avec un autre constructeur…
cpicchio
rexxie:<br /> En Europe, je pense qu’il serait logique de faire, je suppose, une voiture compacte - peut-être une berline ou quelque chose du genre<br /> Effectivement, pas précisé explicitement mais les termes utilisés font plus penser à une gamme C qu’une voiture de gamme B. En plus, pas illogique qu’ils descendent progressivement en taille pour éviter d’avoir une gamme ‹&nbsp;déséquilibrée&nbsp;›.<br /> Effectivement, TESLA ne pousse pas ses voitures à ce stade en Europe et préfère des ventes ‹&nbsp;rentables&nbsp;› compte-tenu des taxes d’importation.<br /> Le problème des taxes (qui est majeur pour TESLA en Europe) sera réglé avec la GigaFactory mais restera à savoir si les pays nordiques (Allemagne en tête) voudront changer de marque par rapport à Mercedes / Audi / BMW / Volvo.
rexxie
Si comme tu dis la taxe est un problème majeur maintenant, c’est un très beau problème vu les croissance des ventes, y compris l’Allemagne <br /> Je me demande où tu vas chercher ce pessimisme.<br /> Allemagne, novembre :<br /> Tesla en 4ème position des ventes de BEV, Zoe en tête.<br /> Affichant une hausse de 523%, les ventes de voitures électriques frisent les 10% de part du marché. Avec les hybrides, en hausse eux de 177%, les modèles électrifiés représentent un bon tiers du marché, soit 34%, du jamais vu.<br /> Les ventes de véhicules électriques de Tesla ont en particulier bondi de 500%, à 1.680 unités, ou 0,6% de part de marché.
cpicchio
Euuuhhhhh, je suis pourtant optimiste pour TESLA car leur usine en Europe permettra de ne plus subir des taxes d’importation qui réduisent leur marge.<br /> Comme actuellement ils vendent toute leur production au niveau mondial, c’est logique qu’ils ne poussent pas (au sens commercial = remises pour faire du volume) les ventes en Europe plus que cela, surtout qu’ils n’ont pas aujourd’hui une gamme couvrant les segments principaux du vieux continent.<br /> Après, tous les constructeurs n’ont pas besoin d’être fortement implantés dans toutes les régions à un instant T, PSA a réussi en 2020 à être le constructeur le plus rentable sans vendre un seul véhicule aux USA qui est pourtant le second marché mondial (et le plus rentable pour les constructeurs).
dvaid
Heuuu, qui a dit que le partenariat sera en europe ?<br /> Bien plus probable que cela concerne l USA.
rexxie
cpicchio:<br /> Euuuhhhhh, je suis pourtant optimiste pour TESLA<br /> Ça doit être rigolo quand tu l’es pessimiste <br /> Je te cite :<br /> si TESLA veut se maintenir durablement en Europe, il devra s’allier avec un constructeur Européen sinon il risque d’être marginalisé<br /> Le problème numéro un pour eux en Europe… …ils n’ont pas les moyens à court-terme de développer les véhicules qu’il faut dans nos pays.<br /> TESLA stagne et ne vend quasiment plus qu’un seul modèle<br /> le moins inadapté<br /> Il a de plus un réseau de distribution peu développé qui va freiner fortement sa progression au delà des grandes villes<br /> ils risquent d’arriver après la bataille et de ne jamais être rentable sur ce segment qui est le plus complexe à appréhender.<br /> être mono-produit sur un nombre limité de marché est d’un point de vue business très risqué<br /> Pour répondre à ta théorie, Je ne me souviens pas d’avoir vu un constructeur automobile arriver dans un nouveau marché avec 3 ou 4 modèles à la fois.<br /> Les gens ont pu goûter aux Model S et X, les seuls disponibles à l’époque, ont aimé, et maintenant plus de gens peuvent apprécier le Model 3, moins cher.<br /> Le Model Y s’en vient bientôt. Dois-je rappeler que Tesla est une toute jeune compagnie avec un pouvoir de production limité?<br /> Vendre le Model le plus récent, le plus vendu, le plus adapté est au contraire une stratégie tout à fait normale.<br /> Le futur Model 2 (ou autre nom) adapté spécifiquement à l’Europe autant sur la taille que sur le prix, va faire un malheur!
Voir tous les messages sur le forum

Derniers actualités

Cartes graphiques : pourquoi le prix des surpuissantes RTX 4080 va très bientôt baisser
Promotion incroyable sur le PC portable Honor MagicBook 14
Pourquoi Google insiste via Chrome pour que vous passiez à Windows 10 ou 11
Google introduit une évolution majeure dans son moteur de recherche : bientôt en France ?
Guerre en Ukraine : les cyberattaques russes pourraient-elles aussi cibler la France cet hiver ?
Cdiscount met la souris Logitech G502 Hero en pack avec le tapis G240 à prix fou
Kia EV6 GT contre Lamborghini Aventador : à votre avis, qui gagne ?
On sait quand les GeForce RTX 4070 Ti vont arriver !
Le grand classique GTA V dans sa version PS5 est disponible pour une petite poignée d'euros
Twitter Files : entre complotisme et harcèlement, Elon Musk essaie de se dédouaner
Haut de page