Elon Musk veut étoffer l'équipe de Dojo, le supercalculateur de Tesla

Arnaud Marchal
Spécialiste automobile
18 août 2020 à 08h45
0

Tesla est en train de créer son propre supercalculateur baptisé Dojo. Si jusque-là Elon Musk en a à peine évoqué l’existence, il a récemment déclaré dans un tweet qu’il cherchait du personnel pour rejoindre l’équipe qui travaille sur le projet.

Évoqué brièvement l’année dernière lors du Battery Day de Tesla, le P.-D.G. de l'entreprise avait indiqué que le supercalculateur servirait entre autres à l’analyse de vidéos et au traitement des données qui en résultent.

1 exaFLOP de puissance

La puissance folle de ce supercalculateur servira au développement de l’intelligence artificielle liée à l’analyse de vidéos pour en décortiquer le contenu. Plusieurs entreprises cherchent à atteindre le seuil de l’exaFLOP de puissance telles qu’Intel ou AMD, pour ne citer qu’elles.

Et si Tesla n’a pas fixé de calendrier pour la mise en route de son supercalculateur, ou du moins n’a pas communiqué dessus publiquement jusque-là, elle cherche à trouver de nouveaux talents pour rejoindre l’équipe déjà en place sur le projet Dojo. Elon Musk a donc publié sur son compte Twitter un message pour tenter d’attirer de nouveaux talents.

Source : Electrek

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
1

Lectures liées

Amsterdam a inauguré le tout premier pont en acier imprimé en 3D
Face au blocus des communications à Cuba, les USA envisagent de déployer Internet via des ballons
La Défenseure des droits s'oppose aux caméras de reconnaissance des individus dans l'espace public
Voici CAPS, la capsule volante française autonome, passe-partout et monoplace (Vidéo)
Végétaliser les villes ? Google veut cartographier les quartiers prioritaires
Les chasseurs d’ondes de l’ANFR à la recherche des fréquences suspectes (Vidéo)
Après le supersonique, United Airlines veut des avions à propulsion électrique
Elon Musk réserve chez Virgin Galatics quand Bezos dézingue son concurrent
Une IA appréhende les politiciens qui passent trop de temps sur leur smartphone durant les sessions au parlement
Haut de page