L'entrée en bourse de Numericable se précise

Par
Le 19 septembre 2013
 0
Le câblo-opérateur Numericable va entrer en bourse dans les prochaines semaines et pourrait bénéficier du climat de spéculation lié à des mouvements de consolidation dans le secteur.

0118000005995470-photo-labox-numericable.jpg
Numericable a lancé la procédure devant le mener à sa cotation sur les marchés financiers. Dans un communiqué, le câblo-opérateur français, détenu par les fonds d'investissement Cinven, Carlyle et Altice, indique avoir transmis le document de base auprès de l'Autorité des marchés financiers (AMF) en vue d'une cotation sur le marché de NYSE Euronext à Paris d'ici un mois.

« L'annonce d'aujourd'hui s'inscrit dans la dynamique de développement de l'entreprise, en place depuis plusieurs années. L'opération envisagée devrait permettre aux investisseurs de devenir actionnaires du premier acteur de câble et de fibre en France et de bénéficier des perspectives de croissance du marché du très haut débit », souligne le PDG du groupe, Éric Denoyer, qui devra attendre l'aval final de l'AMF.

Numericable est, d'après le régulateur des télécoms, le numéro un en France sur le très haut débit (fibre jusqu'au pied de l'immeuble et câble coaxial), avec plus de 1,3 million d'abonnés. Au deuxième trimestre 2013, le câblo-opérateur a fait état d'un parc total d'abonnés de 1,65 million de clients, en comptant la marque blanche (Bouygues Telecom), un résultat en progression de 4,4% comparé à l'année passée.

Une marge importante

D'un point de vue financier, Numericable a vu son chiffre d'affaires progresser de 3,8% sur un an, pour atteindre 453 millions d'euros. Mais ce que regarderont davantage les futurs actionnaires, c'est la confortable marge dont jouit la société : 50,8% sur la période, portant le bénéfice à 230 millions d'euros sur la période observée. Et la société entend maintenir ce niveau au moins jusqu'à l'horizon 2016.

L'entrée en bourse de Numericable devrait concerner entre 20 et 40% de son capital selon Éric Denoyer, lequel a ajouté lors d'une conférence de presse qu'elle s'accompagnerait d'une augmentation de capital de l'ordre de 200 à 250 millions d'euros. À noter que le périmètre de l'opération concernera également l'opérateur pour les entreprises Completel, qui partage le même actionnariat que Numericable.

Cette entrée en cotation pourrait recevoir un accueil favorable des marchés, selon plusieurs observateurs et ce en raison du climat de concentration qui règne actuellement dans le secteur du câble. Le britannique Vodafone est sur le point de mettre la main sur le câblo-opérateur Kabel Deutschland pour 7,7 milliards d'euros. Son homologue américain Liberty Global a pour sa part racheté Virgin Media pour quelque 17 milliards d'euros en début d'année. Numericable pourrait suivre la même voie.

Spéculations autour d'une fusion

La cession de Numericable à SFR avait achoppé en 2012 mais depuis, la maison-mère, Vivendi, a annoncé la scission du groupe avec l'entrée en bourse de l'opérateur. À en croire Exane BNP Paribas, un accord entre SFR et Numericable n'est pas improbable, alors que les discussions se poursuivent avec Bouygues Telecom au sujet d'un partage de réseaux. Selon d'autres analystes, le mariage entre les deux groupes permettrait de réaliser pour plus de 500 millions d'euros de synergies et ferait donc sens.

L'introduction sur les marchés du câblo-opérateur français, en comptant Completel, devrait valoriser le groupe à près de 3 milliards d'euros. L'opération l'aiderait par ailleurs à éponger sa dette de 2,35 milliards d'euros. Selon Reuters, Numericable pourrait envisager d'ici deux ans de verser un dividende, et vise une croissance annuelle de son chiffre d'affaires comprise entre 2 et 5% sur les trois ans à venir.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36

Les dernières actualités Numericable

scroll top