🔴 LE BLACK FRIDAY EN DIRECT !

Rachat de Skype : Bill Gates défend Microsoft

01 juin 2018 à 15h36
0
02166080-photo-bill-gates.jpg
Face aux critiques reçus par Microsoft concernant le rachat du service de VOIP Skype à hauteur de 8,5 milliards de dollars, Bill Gates a pris la parole sur la chaîne BBC pour souligner la dimension stratégique de cette acquisition.

La forte somme payée en cash par Microsoft pour le rachat de Skype fait parler d'elle, en grande partie parce qu'elle représente la plus grande transaction financière de la société depuis sa création. Mais pour le fondateur de la firme de Redmond, cette acquisition est « une bonne affaire pour Microsoft » qu'il a largement appuyée.

« J'ai fortement soutenu cette transaction auprès du conseil d'administration pour qu'elle se fasse » a déclaré Bill Gates à la télévision britannique. L'ancien chef de file et fondateur de Microsoft, depuis reconverti dans le mécénat d'actions humanitaires, a donc pris part aux discussions autour du rachat de Skype.

Pour Bill Gates, le jeu en vaut la chandelle et ce rachat est stratégique : « Le principe de la vidéoconférence va devenir bien meilleur que ce qu'il est aujourd'hui. Skype réalise de justes recettes. Il sera fascinant de voir les brillantes idées qui sortiront de la collaboration entre Microsoft et Skype, et ce qu'ils en feront » conclut-il.
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

L'Education nationale veut fermer les comptes Facebook d’auteurs de « harcèlement scolaire » [MàJ]
Universal Mobile : une série limitée pour les joueurs
Microsoft ouvre Windows Azure aux développeurs iOS et Android
3DS et DRM : une association envoie des briques à Nintendo
AT&T souhaite lancer des solutions de sécurité mobile grand public
Les Etats-Unis vont-ils vers une condamnation du streaming ?
USA : bientôt une loi donnant le contrôle de Facebook aux parents de mineurs ?
Acer Aspire One 722 : un netbook 11,6 pouces à 300 euros
Domaines : Amazon achète a.co, z.co, k.co et cloud.co
Etude : Netflix accroche près de 30 % du trafic Internet américain
Haut de page