Google Domains sort de bêta, mais qu'est-ce que c'est ?

17 mars 2022 à 08h45
6
Google Domains © © Google
© Google

Pourtant disponible depuis déjà plusieurs années, ce n’est que maintenant que Google Domains vient de quitter son statut de bêta. Et oui, sept années après son déploiement initial, le service d’enregistrement de domaines de la firme de Mountain View est officiellement lancé.

Google Domains vient enfin de perdre sa mention « bêta » et débarque dans plusieurs pays !

Google Domains : quésaco ?

Si vous avez peut-être déjà entendu le nom de « Google Domains », vous ne savez cela dit peut-être pas en quoi ce dernier consiste réellement. Lancé pour la toute première fois en janvier 2015 dans une version bêta, Google Domains est un service d’enregistrement de domaines appartenant, comme son nom l’indique, à la célèbre firme de Mountain View. Les utilisatrices et utilisateurs en quête de nom de domaine peuvent alors choisir parmi plus de 300 terminaisons de domaine différentes, avoir accès à un DNS exécuté directement depuis l’infrastructure de Google ou encore disposer d’un service client ouvert 24 h/24, 7 j/7, celui-ci étant maintenu par de vraies personnes afin d’assurer une assistance optimale.

Les services proposés par Google avec Domains ne s’arrêtent pas là, puisque le géant assure également une protection de la vie privée, le transfert d’e-mails (jusqu’à 100 alias d'adresses mail peuvent être créés à partir du nom de domaine choisi) ainsi que l’activation de DNSSEC d’un simple clic. De nombreux outils gratuits sont mis à la disposition des internautes et les domaines sont quant à eux disponibles à partir de 7 euros par an (les tarifs annuels pouvant sensiblement varier selon les types de domaines).

En résumé, Google Domains c'est :

  • Des outils pour développer votre présence en ligne avec Google
  • La fiabilité (service stable et infrastructure solide)
  • Une valeur ajoutée sans surcoût (confidentialité et sécurité)

La fin d’une bêta de longue date

Après plus de sept longues années passées sous le statut de « bêta », voilà que Google Domains est à partir de maintenant officiellement disponible dans un total de 26 pays. Initialement dévoilé en 2014, Google Domains aura définitivement tardé avant de voir le jour dans sa version finale. À titre de comparaison, il n’avait fallu « que » cinq années à Gmail pour sortir de sa phase de bêta.

Quoi qu’il en soit, pour enregistrer un nom de domaine avec Google Domains, vous aurez bien évidemment besoin de disposer d’un site internet auquel l’associer. Et pour cela, il n’est de nos jours plus indispensable de faire appel aux services de développeurs web. En effet, si la firme recommande en priorité de recourir à son propre outil de création de sites , à savoir Google Sites, il est bon de préciser que de nombreux outils de création de sites web tels que Blogger, Shopify , Wix , Squarespace ou encore WordPress ne nécessitent pas forcément d’expérience particulière en matière de conception de sites.

Enfin, Google a fièrement annoncé dans son article de blog que plusieurs millions d’enregistrements de domaines sont déjà actuellement actifs. D’ailleurs, la société propose jusqu’aux 15 avril prochain, aux nouveaux comme aux anciens utilisateurs, une réduction de 20 % pour tout enregistrement ou transfert de domaine vers Google Domains avec le code DOMAINS20. Si cela vous intéresse, vous savez donc ce qu'il vous reste à faire.

Sources : The Verge , Google

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
6
7
thibotus01
Pourquoi quand on rédige un article on ne donne jamais le lien vers le dit service ? il suffit d’écrire: domains.google dans l’article
kellog89
Et pour compléter le message de thibotus01 les liens sont erronés, celui sur<br /> « son propre outil de création de sites , à savoir Google Sites » renvoi sur un comparatif wix/hostgator…" Google sites n’est pas mentionné
karmenclubic
@thibotus01 Parce qu’en faisant ca tu sors de Clubic.
LeCommentateur
@Corenut Non non ce n’est pas une erreur, c’est précisément ce qu’ils voulaient faire. Le but c’est bien de te rediriger vers un article avec des liens d’affiliation. Comme relevé par @karmenclubic, tu dois lire Clubic sans en sortir ! Et si tu sors de Clubic, c’est via un lien pour leur faire gagner de l’argent <br /> Entrée gratuite… Sortie payante !
vafflo2005
Lorsque on met un lien sur son site, on offre un backlink de plus au site en question. Ici Google. Quand on possède un site Web, le but premier est de mettre des liens internes (maillage interne entre les pages du site) pour optimiser son SEO ou de mettre des liens d’affiliation bien sûr pour rentabiliser son site.<br /> On peut offrir des backlinks à des sites externes certes, mais cela ne peut pas être systématique…
Peggy10Huitres
Lorsque on met un lien sur son site, on offre un backlink de plus au site en question. Ici Google. Quand on possède un site Web, le but premier est de mettre des liens internes (maillage interne entre les pages du site) pour optimiser son SEO ou de mettre des liens d’affiliation bien sûr pour rentabiliser son site.<br /> On peut offrir des backlinks à des sites externes certes, mais cela ne peut pas être systématique…<br /> Clubic n’a qu’a racheter Google !
Voir tous les messages sur le forum
Haut de page