Google ouvre son OS Fuchsia aux contributions publiques

09 décembre 2020 à 10h36
6

Si Google n'y fait que très rarement référence publiquement, la société n'a pas abandonné son système Fuchsia OS. L'équipe de développement vient d'ouvrir son répertoire open source aux contributions.

Cela fait quelques années déjà que le mystère plane autour de ce nouveau système d'exploitation. Pendant longtemps, les rumeurs évoquaient une éventuelle fusion entre Chrome OS et Android. Fuchsia OS pourrait concrétiser cette vision à long terme.

Fuchsia OS : Google donne le feu vert à la communauté

Dans l'un de ses blogs, Google annonce l'ouverture d'une nouvelle phase de développement pour Fuchsia : les contributions externes. Il semblerait donc que le géant californien soit assez confiant sur les travaux de base pour venir désormais y greffer des suggestions et nouveautés développées par la communauté.

La société explique qu'elle passera en revue ces travaux mais qu'elle reste à la tête du processus de validation, avec la création d'un modèle de gouvernance et d'un conseil technique dédié.

Google précise qu'à l'heure actuelle le système est encore loin d'être déployé en version finale. Les développeurs peuvent toutefois récupérer les sources de Fuchsia et l'exécuter dans un émulateur.

De nouvelles précisions à venir ?

En 2017, de premiers clichés de l'interface utilisateur du projet de Google faisaient leur apparition, montrant des agencements assez rudimentaires opérés par un système de fenêtres. Il en ressort toutefois un OS multiplateforme pouvant s'adapter à n'importe quel type d'appareil ainsi qu'à des objets connectés. D'une certaine manière, Fuchsia OS pourrait s'apparenter à Harmony OS conçu par Huawei.

Cet été nous apprenions que Fuchsia OS avait obtenu une certification pour la prise en charge Bluetooth.

Rappelons que Fuchsia OS est publié sous un mélange de licences BSD 3, MIT, et Apache 2.0. À la différence d'Android et de Chrome OS, le système n'est pas bâti sur un noyau Linux mais sur un tout nouveau micro-noyau appelé Zircon. Pour Google, l'objectif est donc de faire table rase du passé tout en s'octroyant une certaine flexibilité sur les spécificités techniques.

Au cours des prochains jours, nous devrions donc voir plusieurs développeurs compiler ce système, peut-être même partager de nouveaux clichés et nous en apprendre un peu plus sur ce fameux Fuchsia OS.

Source : Google

Modifié le 09/12/2020 à 10h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires
et respectez le réglement de la communauté.
6
7
Voir tous les messages sur le forum

Actualités récentes

Vous pouvez faire une recherche d'un mot directement depuis une page web sur Chrome (et pas que)
NVIDIA pourrait relancer la production de GPU pour le minage de crypto-monnaies
Apex Legends : la version Nintendo Switch, déjà repoussée, pourrait débarquer le 2 février
Programme Artemis : le dernier test du lanceur lourd SLS se termine prématurément
Bloodborne : une développeuse s'amuse à créer un demake tournant sur un émulateur PS1
Un PUBG 2 arriverait cette année sur mobile et plus tard sur les autres supports
Test Teufel Motiv Go : Une enceinte nomade très puissante mais un peu trop épurée
Le jeu d'aventure fantastique Oxenfree ne sera finalement pas adapté en film... mais en série
Les créateurs de l'ambitieux mod Enderal de Skyrim développent un jeu à part entière
JingOS, une distribution GNU/Linux volontairement inspirée d'iPadOS
Haut de page