Pékin autorise les tests de véhicules 100 % autonomes, sans conducteur, dans ses rues

09 décembre 2020 à 08h50
14

Pékin a approuvé la mise en circulation de cinq voitures autonomes Baidu Apollo, dans le trafic routier de la ville. Un premier test qui devrait en amener d'autres dans le futur.

Baidu a reçu ses premiers permis de la part de la ville de Pékin, l'autorisant à tester en condition réelle des véhicules sans conducteur dans les rues de la ville. Dans un premier temps, ce sont cinq Baidu Apollo qui sont amenées à circuler sur la voie publique.

Contrôle à distance via 5G

La société chinoise va tout d'abord laisser un conducteur de secours au volant, qui n'interviendra qu'en cas de danger. Progressivement, ces pilotes seront retirés, pour laisser l'habitacle des voitures vide de toute présence humaine.

Il y aura par contre toujours un opérateur qui surveillera le comportement du véhicule à distance. Il pourra prendre le contrôle de celui-ci à tout moment grâce au système Remote Driving Service de Baidu, qui fonctionne en 5G.

L'entreprise a réuni tous les prérequis pour obtenir ces permis. Pékin exige en effet que les véhicules autonomes de test circulant dans la ville aient parcouru déjà plus de 30 000 kilomètres sur routes sans incident et passé avec succès une évaluation sur circuit fermé.

AutoX est aussi sur le coup

Pour Baidu, cette autorisation signe une nouvelle étape dans son ambition de devenir un leader de la conduite autonome. Toutefois l'entreprise a de la concurrence, même sur son marché domestique. À Shenzhen, une flotte de 25 taxis autonomes a récemment été approuvée par la ville. Elle est l'œuvre de la start-up AutoX, financée entre autres par Alibaba, MediaTek et Shanghai Motors.

En Chine comme ailleurs, les véhicules autonomes semblent désormais clairement représenter un avenir de l'industrie automobile. Le grand public devra encore attendre longtemps avant de voir débarquer de véritables produits et services, à la fois sécurisés et autorisés, mais ces tests prouvent que l'on s'en approche. L'une des grandes dates majeures pour la technologie pourrait être les Jeux Olympiques 2028 de Los Angeles. À cette occasion en effet des services de VTC devraient proposer des trajets sans conducteur. C'est en tout cas l'ambition des constructeur.

Source : Engadget

Modifié le 08/01/2021 à 11h32
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
14
7
Voir tous les messages sur le forum

Lectures liées

Tesla : la dernière mise à jour inclut Disney+ et un mode Car wash
Le Cybertruck de Tesla ne sera finalement pas mis en production avant 2022
Un important incendie s'est déclaré dans un centre de stockage de batteries Tesla en Australie
Plus d'un milliard de dollars de bénéfices pour Tesla au dernier trimestre
Elon Musk tacle Apple sur ses batteries au cobalt et sur la politique de l'App Store
Une route capable de recharger votre véhicule à 200 kW ? C'est ce que tente l'État de l'Indiana
Routeur Wi-Fi 6, écran gaming WQHD, écouteurs... Xiaomi annonce 5 nouveaux produits
Toyota dévoile son plan « Beyond Zero » pour devenir le leader mondial de la mobilité zéro émission
Incendies de batteries : GM rappelle à nouveau les Chevy Bolt et pointe LG du doigt
Haut de page