Epic fail : un voleur se prend en selfie avec un iPhone fraîchement dérobé… et se fait arrêter

Stéphane Ficca
Par Stéphane Ficca, Spécialiste hardware & gaming.
Publié le 28 janvier 2023 à 18h00
© Apple
© Apple

Il vole un iPhone dans le RER, avant de se faire identifier… à cause d'un selfie.

Heureusement, iCloud a permis à la justice d'être rendue. On vous explique.

Gare à vos smartphones

Il y a quelques jours, sur le quai de la gare d'Orsay-Ville, dans l'Essonne, un jeune adulte de 21 ans est repéré par les caméras de sécurité, errant sur les quais. Dans un train à direction de Palaiseau, il aperçoit un jeune mineur de 13 ans, seul dans la rame, qui pianote sur son iPhone 11.

L'agresseur vient s'installer à ses côtés, et explique avoir un couteau dans sa poche. Des menaces qui contraignent le jeune garçon à donner son iPhone et son mot de passe à son agresseur, avant de voir celui-ci disparaitre dans la nature. Toutefois, quelques heures plus tard, le compte iCloud de la victime accueille une nouvelle photo, à savoir un selfie… réalisé par l'agresseur lui-même.

iCloud à la rescousse !

En effet, visiblement fier de son larcin, l'agresseur a rapidement décidé de réaliser un selfie avec l'iPhone 11 fraichement dérobé. La photo est alors aussitôt envoyée sur le cloud d'Apple, qui va permettre aux forces de l'ordre d'identifier l'agresseur. Ce dernier avait, deux semaines auparavant, subtilisé les AirPods d'une autre victime dans un autre train, à destination de Paris.

Présenté à un juge ce jeudi 26 janvier, l'agresseur a écopé d'une peine de prison de six mois, assortie d'un sursis probatoire de 18 mois.

© Apple
© Apple

Et ce n'est pas tout, puisque celui-ci devra également verser 369,99 euros à la victime pour le préjudice matériel, ainsi que les sommes de 500 euros pour le préjudice moral et de 200 euros au titre de l’article 475-1 du code de procédure pénale.

Source : 20 Minutes

  • mood5 Go d'espace gratuit
  • upload50 Go en limite d'envoi
  • home_pinServeurs en Europe
7 / 10
Par Stéphane Ficca
Spécialiste hardware & gaming

Fervent amateur de jeux vidéo et de high-tech, spécialisé en Mega Man 2 et autres joyeusetés vidéoludiques ancestrales.

Vous êtes un utilisateur de Google Actualités ou de WhatsApp ?
Suivez-nous pour ne rien rater de l'actu tech !
Commentaires (0)
Rejoignez la communauté Clubic
Rejoignez la communauté des passionnés de nouvelles technologies. Venez partager votre passion et débattre de l’actualité avec nos membres qui s’entraident et partagent leur expertise quotidiennement.
Commentaires (10)
Pernel

Heureusement que certains voleurs n’ont pas oublié d’être cons.

Alain_Hamel

Ce qui signifie que cet agresseur multi récidiviste est déjà dehors. C’est presque un encouragement à recommencer

SlashDot2k19

Pour peu qu’il soit déclaré insolvable, la victime pourra s’asseoir sur les dédommagements financiers…

gnouman

S’il recommence il se prend 18 mois, et dans ce cas oui il est plus que con.

MattS32

Peu probable tout de même… Moins de 0.2% de la population bénéficie d’une procédure de surendettement chaque année, et la procédure ne se solde pas forcément par une annulation totale des dettes : 41% des dossiers sont clôturés avec maintien intégral du montant de la dette. ( Le surendettement en quelques chiffres - La finance pour tous )

À quel moment est-il dit qu’il est multi-récidiviste du délit d’agression ?

tfpsly

Même quand le condamné est solvable, beaucoup de dédommagements ne sont jamais payés : il faut faire une procédure séparée pour les recevoir en cas de non-paiement, ce qui est coûteux - et souvent pas rentable. Même des loyers impayés devant être remboursés après condamnations ne sont jamais payés, on parle facilement de milliers d’euros non remboursés.

Non. Le sursis en France ne fonctionne pas de manière automatique comme cela. C’est à l’appréciation d’un juge, et rarement appliqué. Souvent un sursis puis une nouvelle condamnation ne donne… qu"un sursis supplémentaire.

KlingonBrain

Ce qui signifie que cet agresseur multi récidiviste est déjà dehors. C’est presque un encouragement à recommencer

Pourtant, 6 mois ferme, c’est un « tarif » plutôt convenable pour du vol de téléphone.

Et je ne vois pas ou est l’incitation, parce que s’il recommence, il prendra une nouvelle condamnation plus les 18 mois de révocation de sursis.

Bref, il a plutôt intérêt à réfléchir avant de récidiver.

@SlashDot2k19

Pour peu qu’il soit déclaré insolvable, la victime pourra s’asseoir sur les dédommagements financiers…

Non, car les huissiers sont tenaces, qu’ils facturent des actes et qu’ils ont des moyens.

Et le gars peut être insolvable aujourd’hui, mais c’est une attitude qui n’est pas tenable à vie.

Jouer ce petit jeu ne fait qu’augmenter la dette et aboutir à payer bien plus cher que la somme de départ.

Belgarath

Il y a quelques années, je me suis fait voler un téléphone à l’arraché à Paris. C’était un des premiers téléphones à clapet, un Motorola 110. Un mois et demi plus tard, je reçois un coup de fil d’un commissariat de banlieue me demandant si je n’avais pas eu eu problème avec mon téléphone. Comme je n’avais pas porté plainte, j’ai été étonné. Les flics ont contrôlé un jeune qui avait un appareil dernier modèle, ça les a étonnés. Le flic a regardé dans l’annuaire, a appuyé sur maman et est tombé sur ma mère en Bretagne, qui lui a donné mon nouveau n°.
Je dois être le seul en France à avoir récupéré un téléphone volé à l’arracher. :grinning:

Blackalf

Tu as eu du bol, il y a quelques années, mon beau-fils n’a jamais revu le Samsung tout neuf qu’on venait de lui offrir.

Menacé d’un couteau, il n’a pas eu d’autre choix que de le donner. Et celui qui a eu beaucoup de chance, c’est le voleur, parce que je l’ai rencontré plus tard sans savoir à ce moment que c’était lui. :angry:

Résumé

Ma femme me téléphone au boulot juste avant 22 h pour me raconter l’histoire et me dire qu’ils partent pour le commissariat. Je lui dis que je prend une douche en vitesse et que je dois passer au guichet automatique de notre banque parce que j’ai oublié de faire un virement urgent, que je les rejoins ensuite au commissariat.

En sortant de la banque, déjà sur ma moto, quelqu’un m’aborde. Je ne comprend pas ce qu’il me dit à cause du casque et du démarrage du moteur et étant pressé, je démarre.

Ce n’est qu’en voyant plus tard la déposition de mon beau-fils que je me rend compte que la description de son agresseur, surtout les vêtements (sweat à capuche noir, baskets blancs et casquette à carreaux bleus et blancs, je m’en rappelle encore), correspond parfaitement à celle du gars qui m’a abordé près de la banque (d’ailleurs proche du lieu de l’agression).

Si seulement j’avais su, il aurait passé un sale quart d’heure, couteau ou pas. méchant 6

Trentreznor

Non il y a un fond de garantie qui paie les victimes jusqu’à hauteur de 3000 euros. Le temps de traitement du dossier est long mais ça marche. Pour en avoir bénéficié 2 fois je connais. Par contre je n’ai récupéré que ces 3k et j’ai pu m’assoir sur le reste le condamné étant insolvable…