Apple présente les optimisations de Big Sur sur sa puce Apple Silicon

Ce soir Apple a tenu une nouvelle conférence de presse afin de lever le voile sur de nouveaux modèles de Mac. Au menu, la société a présenté un nouveau MacBook Air, un nouveau Mac mini et un nouveau MacBook Pro. mais que donne réellement Big Sur… SUR ces machine ?

Un système plus réactif que sur Intel

Craig Federighi, vice-président senior de l'ingénierie logicielle chez Apple, explique que sur les ordinateurs équipés de la puce Apple Silicon M1 , le système macOS Big Sur se montre particulièrement réactif. À titre d'exemple le navigateur Safari offrirait des performances d'exécution JavaScript 150% plus véloces que sur un Mac équipé d'une puce Intel. Globalement l'application serait près de deux fois plus réactive.

L'architecture ARM empruntée pour l'Apple Silicon, permettrait d'optimiser toutes les applications natives. Apple explique :

  • Assurer le rendu d’une timeline complexe dans Final Cut Pro jusqu’à six fois plus vite.
  • Réaliser des productions musicales ultra-sophistiquées en utilisant jusqu’à trois fois plus de modules temps réel dans Logic Pro.
  • Augmenter comme par magie la résolution d’une photo dans Pixelmator Pro jusqu’à quinze fois plus vite.

La présence de davantage de mémoire graphique au sein du GPU offrirait pour sa part des performances trois fois plus rapides pour les animations en 3D.

Une meilleure autonomie

Couplé à la puce M1, le système macOS Big Sur assure une plus grande autonomie sur les ordinateurs portables. Le SoC dispose d'une meilleure gestion de la consommation d'énergie.

Le MacBook Air offrirait ainsi jusqu'à 15 heures de batterie pour de la navigation web et 18 heures de lecture vidéo, soit 6 heures de plus que sur les précédents modèles. Apple ajoute que l'autonomie du MacBook Air est doublée pour les visioconférence.

De son côté le MacBook Pro offre un cycle de batterie de 17 heures pour la navigation et 20h pour la vidéo, soit le double du Macbook Pro 13 pouces actuels.

Des applications universelles et multi-plateformes

Apple reprend la recette des applications universelles initiée lors du passage de l'architecture PowerPC à Intel. Les développeurs sont en mesure d'encapsuler au sein d'une même application le code pour les architectures x86 d'Intel et pour M1.

Le mois prochain, Adobe sortira une version optimisée du gestionnaire de photos Lightroom pour macOS Big Sur sur ARM. Photoshop arrivera pour sa part dans le courant de l'année prochaine.

Pour émuler le code d'une application et la rendre compatible sur les ordinateurs équipés de la puce M1, Apple propose aux développeurs d'utiliser Rosetta 2. Craig Federighi explique que, bien qu'exécutées au travers de Rosetta 2, certaines applications se révèlent plus réactives que sur l'architecture d'Intel, notamment grâce aux interfaces de programmation Metal assurant l'accélération graphique.

Rappelons enfin que Big Sur sur M1 sera en mesure d'exécuter des applications initialement conçues pour iOS et iPadOS si leurs éditeurs en ont décidé ainsi.

Source : Apple

Modifié le 10/11/2020 à 21h10
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
5
6
Voir tous les messages sur le forum

Lectures liées

Windows 11 améliorera la gestion des fenêtres en multi-écran
Canonical annonce Ubuntu Pro pour Google Cloud
Norton casse les prix pour vous offrir la sécurité et la confidentialité en ligne
Windows 11 : une version SE serait prête à succéder à Windows 10 S
Le nouveau Microsoft Store, destiné à Windows 11, sera dévoilé le 24 juin
Microsoft Visual Studio 2022 est disponible en preview
Qwant et Goodeed, solution de publicité solidaire, deviennent partenaires
Windows 11 : la mise à niveau sera très certainement gratuite
Antivirus : Pourquoi ce deal Norton 360 Deluxe est imbattable !
Vous pouvez grouper les onglets sur Safari pour iOS et macOS
Haut de page