Intel réserverait ses puces Ice Lake les plus puissantes aux MacBook d'Apple

Nathan Le Gohlisse
Spécialiste Hardware
13 mai 2020 à 16h00
0
MacBook Pro 13 2020 © Apple
© Apple

Intel devait initalement compléter par le haut sa gamme de processeurs basse consommation Ice Lake-U, avec l'apparition d'un Core i7-1068G7, légèrement plus performant que le Core i7-1065G7 que l'on connaît déjà sur PC portable . Il n'en sera rien. Cette puce 28 watts n'arriverait que sous une forme modifiée… et réservée à Apple et ses MacBook .

Alors qu'Apple s'apprête à prendre un virage vers les puces ARM , dans un premier temps au moins sur certains de ses futurs ordinateurs portables, Intel semble pour sa part soucieux de garder la firme à la pomme parmi ses plus gros clients. Pour ce faire, le fondeur aurait tout simplement réservé pour Apple les processeurs Ice Lake-U 28 watts… initialement destinés à l'ensemble du marché.

Adieu le Core i7-1068G7, place aux Core i5-1038NG7 et i7-1068NG7 conçus pour Apple

Preuve en est, Intel a retiré toute mention du Core i7-1068G7 de sa base de données pour ajouter deux nouveaux processeurs à la place, les Core i5-1038NG7 et Core i7-1068NG7, le « N » renvoyant ici aux puces modifiées spécialement pour Apple, comme Intel l'avait admis à mi-mot il y a quelques semaines.

Ces deux nouvelles entrées dans la base de données d'Intel complètent trois autres processeurs « N » déjà repérés à l'occasion du lancement (récent) du MacBook Air 2020 . Il s'agit vraisemblablement des Core i7 et i5 de 10e génération ajoutés sur les nouveaux MacBook Pro 13 , lancés début mai.

Intel aimerait rester dans les petits papiers d'Apple…

Ces Core i5-1038NG7 et i7-1068NG7 affichent l'un comme l'autre un TDP de 28 W en lieu et place du TDP configurable de 15 ou 25 W des autres puces Ice Lake-U. Le Core i7-1068G7 initialement prévu aurait dû, lui aussi, être doté de 28 W de TDP avant de tomber aux oubliettes.

Selon toute logique, Intel a tout simplement réservé à Apple ces puces de grade supérieur, capable de supporter un TDP plus important pour des fréquences plus élevées, par exemple. Une générosité loin d'être anodine au regard du contexte.

Apple a en effet accéléré le développement de ses propres processeurs basse consommation ARM pour laptop afin de pouvoir, à moyen terme, se dispenser en partie d'Intel sur ses prochains MacBook. Une décision motivée par des améliorations technologiques jugées trop timides chez Intel. En conséquence, les bleus chercheraient visiblement à gâter Apple… pour continuer de compter parmi ses principaux fournisseurs.

Source : Tom's Hardware

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Google s'essaie à l'enrichissement du RCS en s'inspirant d'iMessage
Contenus haineux : Laetitia Avia, auteure de la proposition de loi, dans la tourmente
Windows 10 : la mise à jour de mai 2020 introduira une nouvelle fonction de sécurité
Sony Xperia : moins de 500 000 smartphones vendus ce premier trimestre 2020
Mafia Trilogy annoncé sur consoles et PC
La PS4 atteint les 110 millions d'unités vendues, la PS5 est toujours attendue en fin d'année
Le fondeur TSMC n'implantera pas d'usine aux US, comme demandé par Trump
Iron Man VR : le jeu sera disponible sur PS4 le 3 juillet
Uber veut avaler Grubhub et devenir le leader de la livraison de repas
AMD annonce la Radeon VII Pro, la carte qui veut ne faire qu'une bouchée des Quadro
Haut de page