Amazon Go : un premier vol à l’étalage (involontaire) au magasin sans caisses

24 janvier 2018 à 15h04
0
Le géant du e-commerce Amazon a ouvert au grand public son tout nouveau magasin physique : Amazon Go. Un magasin qui a la particularité de ne pas avoir de caisses : le paiement est automatiquement réalisé sur le compte Amazon du client. Mais voilà, une journaliste ayant testé le magasin s'est retrouvée malgré elle dans le rôle de la voleuse.

Un premier vol, le premier jour... voilà qui pourrait poser quelques problèmes pour que l'expérience se généralise à court terme.

Amazon Go : pas de caisse car tout fonctionne par caméras et IA

Le magasin Amazon Go avait été testé avec succès auprès des employés Amazon de son QG de Seattle. Désormais il est ouvert à toute personne ayant un compte Amazon et, sans surprise, le buzz a été au rendez-vous. Paradoxalement, alors que le magasin promet de vous éviter la queue à la caisse, le nombre de personnes intriguées a été tel qu'il y avait la queue à l'entrée de la boutique.




Si ce problème reste secondaire puisqu'il est lié à l'effet « nouveauté », c'est un autre souci qui pourrait gâcher la fête. Les caméras de surveillance et l'Intelligence Artificielle qui identifient automatiquement le client et ses achats ont déjà fait une erreur.

La première « voleuse » du magasin s'appelle Deirdre Bosa et est journaliste pour la chaîne de télévision spécialisée dans l'économie CNBC. Elle a réalisé malgré elle le premier vol à l'étalage du magasin.

Un yaourt échappe aux caméras de surveillance

Elle a testé le magasin Amazon Go pour acheter son repas de midi et a fait comme le demande Amazon : elle est rentrée, a mis ses produits dans son sac et est sortie. Sur Twitter elle a précisé, une fois sortie, qu'elle « attendait son reçu pour se convaincre qu'elle n'avait rien volé ». Le reçu lui a été envoyé par mail et là ce fut la surprise.




Un yaourt de la marque Siggi n'avait pas été identifié et elle ne l'avait donc pas payé. La marque a immédiatement réagi lui disant qu'elle allait lui payer mais, selon elle, c'est Amazon qui allait payer pour son yaourt.




Après avoir contacté Amazon, elle a reçu la réponse du vice-président d'Amazon Go, Gianna Puerini, qui lui a confirmé qu'Amazon lui offrait le yaourt. La vice-présidente d'Amazon Go a même précisé que ce type d'erreur « survient tellement rarement qu'on n'a même pas créé un outil pour que les clients puissent déclarer quand cela arrive ».

La confiance dans le système est donc totale chez Amazon Go... ou, a minima, les pertes sont calculées.

Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Le MIT met au point un outil de captation du CO2 plus efficace et moins cher
Une Tesla Model S dépasse le million de kilomètres
Voitures électriques : au Q3 2019, les ventes mondiales ont chuté de 10 %
Fini le réseau cuivré, Orange veut passer au 100 % fibre à partir de 2023
Voiture neuves : l’entourloupe de la fausse baisse des émissions de CO2
Recyclage, consommation et énergie, la technologie est-elle un problème... ou une solution ?
Taxe GAFA : les USA prêts à taxer les produits français jusqu'à... 100 %
Apple renouvellerait ses iPhone deux fois par an à partir de 2021, et c’est une très mauvaise idée
D'après Porsche, sa Taycan électrique lui attirerait les clients de Tesla
L'Escobar Fold 1 : un smartphone pliable à 349 dollars par le frère de Pablo Escobar

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top