Amazon met fin à son système de rémunération en échange de commentaires positifs sur l'entreprise

26 janvier 2022 à 16h10
26
Amazon entrepôt © Getty Images
© Getty Images

Plutôt que d'améliorer les conditions de travail pour éviter les protestations, Amazon a eu l'idée de payer des salariés pour faire la promotion de l'entreprise.

En effet, il y a quelques années, nous apprenions que le géant du e-commerce avait mis en place un programme prévoyant de rémunérer ses salariés qui publient des messages positifs sur l'entreprise sur les réseaux sociaux. D'après le Financial Times, ce système a été abandonné.

Payés pour des tweets ou des posts Facebook

Selon des sources citées par le média, Amazon a discrètement procédé à la fermeture du programme dit « ambassadeur » et supprimé toute trace de son existence à la fin de l'année 2021.

Les responsables d'Amazon ont estimé que cette initiative ne parvenait pas à produire les résultats escomptés, à savoir améliorer l'image du géant de la distribution auprès des consommateurs et des potentiels candidats pouvant rejoindre l'entreprise.

Non seulement les messages publiés par les salariés dans le cadre de ce programme n'ont pas eu la portée visée, mais la révélation de l'existence même du projet a contribué à attiser la colère envers la direction de la firme de Seattle.

Amazon visé par plusieurs rapports

L'origine du programme ambassadeur vient des critiques croissantes à l'égard des conditions de travail et du manque de sécurité dans les entrepôts d'Amazon. En 2018, un rapport accablant accusait la société d'appliquer une telle pression sur ses employés que certains se sentaient contraints d'uriner dans des bouteilles plutôt que d'aller faire une pause aux toilettes.

Des accidents entraînant des blessures survenus au sein de centres de distribution ont également été documentés , tout comme le fait d'obliger certains employés en mauvaise santé à revenir sur le terrain. Amazon est aussi pointé du doigt pour avoir sapé des tentatives de regroupements syndicaux et ne pas être intervenu pour empêcher l'instauration d'une culture d'entreprise toxique dans certains endroits.

Les employés payés pour diffuser des messages positifs devaient adopter un style direct, mais un ton poli dans leurs écrits. Il leur était parfois demandé de répondre à des affaires spécifiques reprises par la presse et la classe politique. Un exemple de message pouvait être : « Je travaille chez Amazon depuis quatre ans, et je n'ai jamais vu quelqu'un uriner dans une bouteille. »

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
26
18
clockover
Tout ne s’achète pas non…
Bibifokencalecon
À Amazon, quand on est en bas de la chaîne (les employés d’entrepôts et les livreurs), les conditions sont bien déplorables. Aucune enquête n’a démontré le contraire…<br /> Et même au siège (Palo Alto), Amazon n’est pas une place populaire pour les travailleurs (elle est en bas de l’échelle locale, ce qui reste tout de même «&nbsp;mieux&nbsp;» que beaucoup d’autres places).<br /> La culture de cette compagnie est clairement déficiente à bien des niveaux. Et les abus s’accumulent donc «&nbsp;en bas de l’échelle&nbsp;».
weedhopper
Et tout ça pour confier les livraisons à des sociétés de transport merdiques ce qui oblige les clients à contacter le support d’amazon pour être finalement livrés (histoire vécue personnellement…)
jakadi
il est bizarre le titre non ? «&nbsp;amazon ARRETE de payer ses salariés en échange de commentaires positifs&nbsp;»<br /> Ce serait plutôt le contraire si on lit l’article.
TheLoy
Tu me coupes l’herbe sous le pied
ar-s
Carrément…
ar-s
Et dire qu’il se targue d’avoir banni des revendeurs chinois pour remboursement de matos x ou y en contre parti d’une belle critique pour monter dans le classement.<br /> Ils sont bien gonflés !
F4F_Ender
Le titre m’a choqué
wackyseb
C’est dommage. Un salaire de plus par an juste pour quelques post. J’en connais qui trouvais çà cool. Et c’est de la pub apacher en plus.<br /> Tout a une fin.
MattS32
jakadi:<br /> il est bizarre le titre non ? « amazon ARRETE de payer ses salariés en échange de commentaires positifs »<br /> Ce serait plutôt le contraire si on lit l’article.<br /> Il est bancale, mais ce n’est pas «&nbsp;le contraire&nbsp;».<br /> Il faut le comprendre comme «&nbsp;Amazon arrête de (payer ses salariés en échange de commentaires positifs)&nbsp;» et non comme «&nbsp;(Amazon arrête de payer ses salariés) en échange de commentaires positifs&nbsp;».
pecore
Une pratique bien minable de la part d’Amazon et qui avait toutes les chances de lui péter à la figure. Mais outre les méthodes d’Amazon cela met aussi en lumière comment les réseaux sociaux peuvent être utilisés pour véhiculer des informations mensongères. Amazon n’a fait qu’utiliser un outils de désinformation, il ne l’a pas créé.
Manysama
Les conditions de travail d’après ce que je lis un peu partout sont vraiment scandaleuses, mais force est de constater qu’il n’y a aucune entreprise qui fournit un niveau de livraison équivalent, même de loin !<br /> Il faut réfléchir à ce que l’on veut. Personnellement je consomme énormément sur Amazon car je trouve tout et en livraison moins d’un jour parfois.<br /> J’imagine qu’il a toujours une contrepartie…
zemarsu
C’est une question de choix. Personnellement je prefere me deplacer pour faire mes achats que donner mon argents a ces esclavagistes des temps modernes. Mais le fait que j’habite en vile me le permet. Si j’etais au fin fond de la campagne peut etre que je reflechierais autrement
Blackalf
Sauf que quand on voit les mouvements de grève et les revendications chez Carrefour, Lidl, Aldi et j’en passe (en Belgique, du moins), je doute fortement que l’«&nbsp;esclavagisme&nbsp;» ne soit présent que chez Amazon.
MattS32
Et je dirai même que c’est loin d’être les pire…<br /> Un exemple en France : fin 2021, il y a eu des grosses difficultés logistiques dans la chaîne du livre, en particulier les BD. Plein de titres disponibles chez l’éditeur (donc pas concernés par la pénurie de papier…) étaient quasi impossibles à commander et obtenir en librairie.<br /> La raison : Amazon a ouvert un nouveau site à proximité du gros site logistique de MDS (qui est en charge notamment de la distribution de Dupuis, Dargaud, Le Lombard, Urban Comics et de nombreux éditeurs indépendants) et a massivement débauché du personnel de MDS.<br /> J’aurais donc tendance à penser que les conditions offertes par Amazon sont bien meilleures que celles offertes par MDS…
_Ludo
Yo ! Nous avons procédé à un ajustement du titre qui pouvait porter à confusion.<br /> Il était correct mais j’avoue qu’il tendait à penser qu’Amazon arrêtait de payer ses salariés (suivant la lecture qu’on en avait) : «&nbsp;Amazon arrête de payer ses salariés en échange de commentaires positifs sur les réseaux sociaux&nbsp;».<br /> Merci pour vos retours !
clockover
Il y un paquet de riche dans les cimetières ou avec une réputation détestable.<br /> Non tout ne s’achète pas.
MattS32
anon16165080:<br /> Payer des publicitaires ou payer ses employés pour faire de la pub quelle est la différence ?<br /> Le problème n’est pas qui fait la pub. Le problème est sous quelle forme. Légalement une publicité, un article sponsorisé ou un commentaire sponsorisé doivent être identifiés en tant que tels. Il semble que ce n’était pas le cas des commentaires publiés par les employés contre rémunération.
MattS32
anon16165080:<br /> mais si le message est accompagné de la mention « je travaille chez Amazon », le procédé ne me choque pas personnellement.<br /> Pour moi ça ne suffit pas. Il faut préciser «&nbsp;J’ai été payé par Amazon pour ce commentaire&nbsp;». Parce que «&nbsp;je travaille chez Amazon&nbsp;», ça ne veut pas forcément dire que je fait un commentaire non objectif. «&nbsp;J’ai été payé pour ce commentaire&nbsp;», là ça indique clairement qu’il n’est probablement pas objectif.
Oli1
@zemarsu<br /> De mon côté, j’aimerais éviter Amazon mais…<br /> Quand je me déplace dans un magasin après avoir trouvé le produit dont j’ai besoin sur leur site, ils ne l’ont pas de stock, ou l’objet est proposé par un partenaire (c’est écrit en petit sur leur site, effectivement) qu’il faut donc commander ailleurs.<br /> Si je demande à pouvoir commander un produit qui n’est pas en stock, cela paraît insurmontable («&nbsp;il faut deux mois au minimum, Monsieur&nbsp;»).<br /> Les magasins classiques n’ont pas toujours de choix en stock.<br /> Lesdits magasins sont hors de la ville, ce qui nécessite de perdre 1 heure au minimum.<br /> Ne pas tenter de demander un conseil… il faut déjà trouver un vendeur.<br /> Etc.<br /> Donc a-t-on vraiment le choix face à l’incompétence des commerçants actuels ?
MattS32
Parce que quand tu regardes une pub, tu SAIS que c’est une pub. Donc que les gens ont été payés pour vanter le produit.<br /> Un mec qui poste sur ses comptes de réseau sociaux perso un témoignage sur les conditions de travail chez Amazon, le fait qu’il dit qu’il travaille chez Amazon, ça peut être simplement pour légitimer le témoignage, ça ne veut pas forcément dire qu’il a été payé par Amazon pour le faire.
ouchdinw
Et en attendant Jeff Bezos est le plus riche du monde ou un des plus riches .il pour très bien sur fond propre augmenter les salariés ou leurs qualités de travail , même si ça lui coûte quelques centaines de millions il lui restera quelques milliards<br /> Comme toujours les petites mains sont sous classée
Palou
Bibifokencalecon:<br /> Et même au siège (Palo Alto), Amazon<br /> Le siège est à Seattle, état de Washington, pas à Palo Alto
Bibifokencalecon
Arf. Bonne remarque J’étais convaincu que leur bâtiment en Californie était le siège social
pecore
Parce qu’il n’y a aucun doute la dessus et qu’il est admis que tout le monde le sait. En revanche, les plages de publicité sont clairement annoncées afin qu’on soit sûr que les gens puissent les identifier comme telles.
Voir tous les messages sur le forum

Lectures liées

Spams sur Twitter : et si Elon Musk avait raison ?
Surprise ! Elon Musk laisse entendre qu'il pourrait racheter Twitter, mais pour moins cher
Impression 3D : MakerBot et Ultimaker s’unissent
Google Pay pourrait vous indiquer quelle est la carte la plus intéressante à utiliser lors de vos achats
Google Chrome : cette fonctionnalité vous permettra de sécuriser vos paiements en ligne
Lastman : pour boucler sa saison 2, la série animée lance un crowdfunding
Google lève le voile sur sa modération des publicités et contenus monétisés
Énervé, Google estime avoir reçu une sanction criminelle injustifiée par l'UE
Les services Apple atteignent les 825 millions d'abonnés, un record pour la firme !
Pour votre santé mentale, vous pourrez masquer les pubs de dating ou de régime avec Google
Haut de page