Yahoo! ne revendra pas ses parts d'Alibaba.com

Guillaume Belfiore
Rédacteur en chef adjoint - Logiciels & Services
16 septembre 2010 à 10h07
0
03129716-photo-yahoo-logo.jpg
Vendredi dernier, le PDG d'Alibaba David Wei avait tenu des propos relativement clairs au sujet de Yahoo! Le portail américain, qui détient à ce jour 39% des parts de la société chinoise, n'a plus rien à faire dans le capital du groupe. « Pourquoi aurions-nous besoin d'un investisseur financier sans technologie ni synergies de développement », a-t-il déclaré. Et d'ajouter « Pour Yahoo! le plus gros changement s'est traduit par la perte de son propre moteur de recherche. La principale raison d'un tel partenariat n'existe plus ».

02413312-photo-alibaba.jpg
En 2005 la firme de Sunnyvale avait investi 1 milliard de dollars au sein d'Alibaba. Marianne Wolk, analyste au cabinet financier Susquehanna rapportaient hier que les choses pourraient changer avec un retrait de la part de Yahoo! Selon plusieurs rumeurs, le portail pourrait décider de revendre ses parts entre 8 et 11 milliards de dollars. L'analyste expliquait qu'au mois de mai, Joseph Tsai, chef des opérations financières d'Alibaba, s'était déclaré prêt à racheter toutes ses parts. Elle soulignait également que Yahoo! était en train de redoubler ses efforts auprès des sociétés chinoises pour se positionner en tant que régie publicitaire. Une telle initiative est évidemment perçue comme une concurrence directe avec le portail Alibaba. Enfin le gouvernement chinois verrait d'un meilleur oeil une société sur laquelle une entité étrangère ne puisse avoir de contrôle, en l'occurrence Yahoo! et Softbank.

Loin de vouloir appuyer les propos de l'analyste, la société Yahoo! a immédiatement fait savoir qu'elle ne souhaitait absolument pas revendre ses parts. La PDG du portail américain Carol Bartz explique être régulièrement approchée par la direction d'Ailbaba souhaitant retrouver son indépendance. Elle a cependant toujours refusé de céder à la pression exercée par David Wei ou le fondateur su site chinois Jack Ma. « Il s'agit-là d'un approche très stratégique », rapporte-t-elle à Reuters.

Carol Bartz précise que le marché publicitaire affichera une croissance mi-2011, après la transition de son moteur vers la technologie de Microsoft. D'ailleurs, la migration sur le portail chinois est prévue pour le mois prochain et non plus pour début 2011.

Guillaume Belfiore

Rédacteur en chef adjoint - Logiciels & Services

Rédacteur en chef adjoint - Logiciels & Services

Je suis rédacteur en chef adjoint de Clubic, et plus précisément, je suis responsable du développement éditorial sur la partie Logiciels et Services Web.

Lire d'autres articles

Je suis rédacteur en chef adjoint de Clubic, et plus précisément, je suis responsable du développement éditorial sur la partie Logiciels et Services Web.

Lire d'autres articles
Vous êtes un utilisateur de Google Actualités ou de WhatsApp ? Suivez-nous pour ne rien rater de l'actu tech !
google-news

A découvrir en vidéo

Rejoignez la communauté Clubic S'inscrire

Rejoignez la communauté des passionnés de nouvelles technologies. Venez partager votre passion et débattre de l’actualité avec nos membres qui s’entraident et partagent leur expertise quotidiennement.

S'inscrire

Commentaires

Haut de page

Sur le même sujet