Face à Google ou Paypal, les retailers s'emparent du mobile

01 juin 2018 à 15h36
0
Les smartphones NFC font beaucoup parler dans le retail, même si leur part de marché est encore timide en France (12% environ). Pourtant, les distributeurs lui reconnaissent un intérêt, et l'intègrent de plus en plus dans leur stratégie... avant que les géants du Net n'aient trop d'avance.

00F0000006019552-photo-mobile-nfc-paiement.jpg
Le salon des solutions de paiement, Cartes, se tiendra en novembre et s'intéressera à la « création de confiance dans la vie mobile ». Alors que les smartphones s'immiscent de plus en plus dans le quotidien des distributeurs, et sont vus par certains comme l'avenir du paiement, y a-t-il à l'heure actuelle une adéquation entre l'offre et la demande sur ce thème ?

Pour tenter d'y répondre, les organisateurs du salon ont mené une étude dont les résultats ont été livrés ce mardi à la presse. Et dont le but était de déterminer si les objectifs des détaillants étaient raccord avec ceux des fournisseurs de technologie. Les acteurs de la distribution interrogés ont répondu à plusieurs questions sur le paiement NFC, les QR codes et les services mobiles associés à ces technologies.

Lorsqu'on leur demande quelle technologie sera prédominante d'ici trois ans, ils optent majoritairement pour les cartes fonctionnant par contact et cartes sans contact. Alors que les QR codes sont relégués en fond de tableau. D'après l'étude, les deux tiers des distributeurs allemands consultés disent investir dans le paiement NFC mais aussi par QR code afin de faire face à la demande montante de leurs clients.

La sécurité au centre des investissements

Mais ces derniers précisent aussi qu'ils consacrent le plus gros de leurs efforts à la sécurisation des données. Questionnés sur ce sujet, les retailers confirment que la solution la plus sûre actuellement reste la carte traditionnelle. Elle est néanmoins suivie de près par la carte sans contact, et par le portemonnaie NFC sur mobile. En queue de peloton, le QR code est celui qui bénéficie le moins de leur confiance.

Si le mobile permet de payer, il offre aussi tout un tas de services, tels que la liste des courses, les promotions, les cartes de fidélité, le scan de produits, la géolocalisation, la comparaison des prix ou encore la gestion de son budget. Côté commerçant, les attentes se tournent prioritairement vers les cartes de fidélité, les bons de réduction et les données relatives aux préférences du consommateur.

Pour ce qui est des clients eux-mêmes, Vincent Berge, fondateur de la start-up Think&Go NFC relève qu'ils attendent du mobile et du sans contact un gain de temps, des promotions personnalisées et des alertes utiles à la santé par exemple, qui signaleraient la présence d'ingrédients allergènes ou néfastes.

06019588-photo-nfc-retail.jpg
Question aux distributeurs : "Quand aura lieu selon vous l'adoption de masse du NFC ?"

Les distributeurs face aux géants du Net

Afin de se saisir de ces problématiques, la plupart des grands distributeurs ont développé leurs applications mobiles intégrant ces fonctions. Mais pour Benoît Liagre, fondateur de Flash'n'Pay, « des réponses individuelles ne peuvent pas fonctionner, il faut une solution globale ». C'est d'ailleurs sur ce créneau que sa start-up essaie de se placer, en négociant des partenariats avec la grande distribution.

Aux États-Unis, les commerçants n'ont pas attendu. À l'initiative du géant Walmart, 35 d'entre eux se sont fédérés au sein du consortium MCX afin de s'emparer en commun de la question de la mobilité. Derrière cette alliance, Walmart et consorts craignent en réalité l'émergence de Google, Paypal, Apple ou Amazon, qui tous développent leurs « wallets ». Au centre de cette « guerre » : les données clients.
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Série P : nouveaux PC portables pour joueurs chez Gigabyte
B&You inclut finalement Mayotte à ses forfaits
Cloud : Salesforce annonce le rachat d'ExactTarget
Western Digital lance le premier disque dur 1 To de 7 mm d'épaisseur
IBM opère le rachat du spécialiste de l'hébergement SoftLayer
Sony Xperia M : nouveau smartphone Android milieu de gamme
Internet : 15% du trafic mondial s'opère via le mobile
Napster, sous le contrôle de Rhapsody,
Asus PQ321 : premier moniteur Ultra HD destiné au grand public (màj)
SFR passe sa fibre à 300 Mb/s et lance un pilote à 1 Gb/s
Haut de page