LinkedIn va licencier près de 1 000 salariés

Le réseau social racheté par Microsoft en 2016 va se séparer de 6 % de sa masse salariale dans le monde.

Après Uber, Lyft ou Airbnb, au tour de LinkedIn d’annoncer des coupes dans ses effectifs.

Deux branches de LinkedIn touchées

La pandémie de coronavirus continue d’impacter le monde du travail. Lundi, LinkedIn a annoncé la suppression de 960 postes. Pour cause : les embauches ayant fortement ralenti aux États-Unis, les entreprises font moins appel au réseau social professionnel.

« LinkedIn n’est pas immunisée aux effets de la pandémie mondiale », explique Ryan Roslansky, P.-D.G. de LinkedIn. « Notre branche "Solutions de recrutement" continue d'être impactée car de moins en moins d'entreprises, y compris la nôtre, embauchent au même volume qu'auparavant ».

Autre branche de la firme concernée par cette suppression d’emploi : les ventes mondiales. Dans ce contexte, LinkedIn se concentrera davantage sur les ventes en ligne. 

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
5
6
Voir tous les messages sur le forum

Lectures liées

Les SoC Samsung Exynos boostés par AMD pourraient arriver dans les smartphones d'autres marques
Le Galaxy Z Fold 3 sera compatible avec le S PEN et l'UWB
Apple publie un livre blanc sur la dangerosité des App Store tiers
Huawei P50 : une sortie avant la fin juillet ?
Chrome sur iOS permet de verrouiller ses onglets de navigation privée avec Face ID
Forfait mobile : le forfait RED by SFR 5Go à 5€ est encore disponible quelques heures
Huawei :
Honor pourrait également sortir son smartphone pliable... mais pas avant la fin d'année
Après Aukey, au tour de RavPower d'être banni d'Amazon en raison de faux avis
Galaxy Z Fold 3 et Z Flip 3 : vers un lancement tout début août
Haut de page