🔴 Soldes : jusqu'à - 70% sur le high-tech 🔴 Soldes d'hiver : jusqu'à - 70% sur le high-tech

YouTube, gros mots et injures : Google va changer sa politique mais la garder complètement opaque

16 janvier 2023 à 11h45
9
YouTube © © rafapress / Shutterstock.com
© rafapress/Shutterstock.com

YouTube va revenir sur sa nouvelle politique, qui faisait la chasse aux gros mots en démonétisant les vidéos coupables. Cependant, ne vous attendez pas à des explications claires de la part de Google.

Les créateurs de contenus présents sur la plateforme ne vont pourtant pas nécessairement sauter de joie. Alors que les récriminations contre la nouvelle politique s'étaient multipliées ces dernières semaines, dénonçant des démonétisations à tour de bras, Google a annoncé des « ajustements ». Sans en dire plus.

Une nouvelle politique appliquée brutalement

« Putain, c'est la merde ». Voilà ce qu'ont ironiquement dû se dire de nombreux YouTubeurs après la découverte de la nouvelle politique de la plateforme concernant les injures et les gros mots. La firme américaine a en effet brutalement durci ses règles sur la vulgarité, en appliquant de nouvelles normes sur la monétisation pour un YouTube sans gros mots.

Ainsi, les vidéos comprenant une grossièreté dans les 15 premières secondes ont des chances de se voir démonétisées, une probabilité encore revue à la hausse si un gros mot apparaît dans les 7 premières secondes. De même, une vidéo où des vulgarités seraient audibles la majorité du temps pourrait subir le même sort.

Des règles mises en place vers novembre, sans communication auprès des créateurs, qui ont été nombreux à découvrir tardivement ce changement. Et ces nouvelles obligations, en plus d'être floues (quel mot est une injure ? Qu'est-ce que la « majorité de la vidéo » pour YouTube ?) ont été appliquées rétroactivement, entraînant la démonétisation de nombreuses vidéos anciennes.

YouTube sous pression ?

On comprend alors la grogne des créateurs de contenus. À laquelle la maison mère Google veut répondre : « Au cours des dernières semaines, de nombreux créateurs nous ont parlé de cette mise à jour », a ainsi signalé le porte-parole Michael Aciman.

« Ces commentaires sont importants pour nous et nous sommes en train d'apporter quelques ajustements à cette politique pour répondre à leurs préoccupations. Nous ferons un suivi sous peu avec notre communauté de créateurs dès que nous aurons plus à partager », a-t-il ajouté, sans plus de détails. Or si une détente de la régulation est demandée par de nombreux créateurs, une plus grande clarté des règles semble par ailleurs indispensable, ce à quoi Google ne s'est pas engagée.

Et ce, alors que le phénomène TikTok emporte tout sur son passage. Le vénérable géant des vidéos en ligne est en effet ces dernières années en sérieuse concurrence avec l'application chinoise, qui a en plus beaucoup fait parler d'elle depuis six mois pour sa monétisation jugée extrêmement attrayante. YouTube devrait-il faire plus attention à la façon dont il traite ses créateurs de contenus ?

Sources : Engadget, The Verge

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
9
10
Shinpachi
Par contre, ça ne concerne à priori pas les shorts…
octokitty
Avec ces mesures qui vont à l’encontre de certains influenceurs, YouTube ouvre la porte à ses concurrents.<br /> J’imagine des linguistes qui font des tutos japonais ou coréens =&gt; anglais démonétisés car l’IA a décelé « ni-ga » ou « -maSHITa ».<br /> Puis il y a des Youtubers sympas qui emploient pas mal d’injures aussi.<br /> Le problème vient des régies de publicités us qui ne veulent pas s’associer à des contenus qui débordent vers le politiquement incorrect par peur de voir leur score ESG se dégrader. Principes ESG qu’ils veulent appliquer sur tous les aspects de la société évidemment.
TofVW
Bien, le plan se déroule comme prévu.
adarion
@octokitty pas sur qu’appliquer des mesures aussi impopulaires et de façon dictatoriale améliore leur score ESG, je serais même tenter de dire que ça devrait le faire diminuer, je pense plus à un chantage des annonceurs qui veulent de moins en moins être associés à des streameurs pouvant faire polémique de part leur langage
bennukem
De toute façon, youtube ne percera jamais. Je reste sur Dailymotion
Krypton_80
bennukem:<br /> De toute façon, youtube ne percera jamais.<br /> Bin ça serait plutôt à dailymotion de percer, parce que YouTube est bien devant.
Jolan
Quand on voit les partenariat que fait la chaîne Villebrequin pourtant hyper grossière, on se dit que tous les annonceurs ne sont pas si frileux que cela.<br /> Il faudrait un classement des chaines (tout public, grossièretés, etc.) et aux annonceurs de dire sur lesquelles ils acceptent d’être.<br /> A la télé certains annonceurs ciblent les émissions dans lesquelles ils veulent apparaitre ou pas en fonction de leur cœur de marché. Je ne pense pas qu’il y ai beaucoup de pub Mercedes à coté des « anges de la téléréalités ».
icejedi
Wat tv, c’est ça l’avenir !
Voir tous les messages sur le forum

Derniers actualités

Ceci est le plus gros avion cargo autonome et électrique au monde
Processeur russe
Le 3D Vertical Cache d'AMD bientôt sur les GPU Radeon RX 7000 ?
Samsung : la fin de l'année 2022 a été une catastrophe... Du mieux pour 2023 ? Ce n'est pas si sûr
Test Apple HomePod (2023) : retour en fanfare pour l'enceinte connectée d'Apple ?
iPhone : la détection des accidents, ça marche ! Cet exemple est impressionnant
Cette nouvelle IA de génération de voix dépasse tout ce que vous avez déjà entendu... et pose déjà des problèmes
Un hébergement web à prix réduit : ne manquez pas cette superbe réduction de -75%
Un jeu The Mandalorian, ça vous plairait ? Un fan s'y colle sur l'Unreal Engine 5, et ça fait rêver
PS VR2 : le verre à moitié vide ou à moitié plein pour Sony (qui se fait une raison) ?
Haut de page