Le site de recommandation Cinémur lève 2 millions d'euros

26 juin 2013 à 11h46
0
Pour sa plateforme de découverte de films, Cinémur a obtenu 2 millions d'euros de fonds. Une somme qui va lui permettre de s'émanciper de son incubateur et de renforcer sa partie mobile.

00DC000006082828-photo-cinemur.jpg
Cinémur est une plateforme Web et mobile de découverte et de recommandation de films, qui utilise les goûts de ses amis Facebook ainsi que les siens pour adapter les propositions de films sur sa page. Si un jour elle voudrait bien marcher sur les plates-bandes d'Allociné, l'heure reste au développement. Bonne nouvelle sur ce terrain : la start-up vient de boucler une levée de 2 millions d'euros auprès d'investisseurs privés.

Cet investissement va permettre à la jeune société, créée au début de l'année 2012 par Julien Nicault et Olivier Chatel, fraîchement diplômés de l'HETIC, de développer le produit sur le marché hexagonal, mais également de prendre son indépendance financière vis-à-vis de la société MGF Labs, au sein de laquelle Cinémur a été incubé. Disponible uniquement sur iOS, le service va aussi avoir son portage Android.

« Nous avons connu un vrai succès sur mobile, où l'on recense la moitié de nos utilisateurs, c'est pourquoi nous allons accélérer le développement sur ces terminaux, avec l'arrivée en juillet d'une application Android », nous explique Henry Lim, responsable de la communication chez Cinémur. Depuis son lancement il y a cinq mois, l'application iPhone a déjà séduit plus de 200 000 utilisateurs, ajoute-t-il.

Cinémur regarde le marché de la VOD

Sur la version Web, Cinémur compte 170 000 utilisateurs, principalement via Facebook Connect. « On connaît leurs goûts donc on accompagne les distributeurs au lancement de films pour qu'ils puissent mieux cibler leurs campagnes marketing sur Facebook », précise-t-il. Cette offre aux professionnels, c'est à vrai dire la seule source de monétisation pour l'instant. L'équipe réfléchit à un modèle économique B2C même si mais elle préfère « proposer une offre simple, sans publicité et rapide pour l'utilisateur ».

La start-up, qui compte des références comme le groupe audiovisuel MK2 ou la société de distribution cinématographique BAC Films, entend renforcer son offre à destination des professionnels avec de nouveaux outils d'analyses et de promotion de films dans le courant de l'année. La volonté du service, c'est de « faciliter la consommation légale de films au cinéma, à la télévision et en DVD et VOD ». Une mission qui se traduit par la géolocalisation des salles de cinéma les plus proches par exemple.

Pour renforcer sa présence, Cinémur proposera en juillet d'étendre sa technologie de recommandation à de nouveaux contenus, notamment les séries télévisées. D'ailleurs, elle réfléchit à une offre légale de streaming, un peu comme un « Deezer du cinéma ». « Nous regardons ce que font Netflix ou Amazon sur la VOD mais en France, c'est compliqué pour l'instant », confie Henry Lim. Mais la chronologie des médias peut bouger, dit-il, alors Cinémur veut se tenir prêt. La société a déjà discuté avec CanalPlay.
Vous êtes un utilisateur de Google Actualités ou de WhatsApp ? Suivez-nous pour ne rien rater de l'actu tech !
google-news

A découvrir en vidéo

Rejoignez la communauté Clubic S'inscrire

Rejoignez la communauté des passionnés de nouvelles technologies. Venez partager votre passion et débattre de l’actualité avec nos membres qui s’entraident et partagent leur expertise quotidiennement.

S'inscrire

Commentaires

Haut de page