Vie privée : Apple renforce la sécurité de son App Store

26 mars 2012 à 11h41
0
00B9000004959302-photo-apple-vie-priv-e.jpg
Suite à la découverte d'applications un peu trop curieuses, Apple a décidé d'apposer un nouveau filtre de sélection sur son kiosque en bloquant les applications accédant à l'identifiant unique des appareils.

Une étude publiée par un groupe de chercheurs de l'Université de Californie avait scruté plusieurs applications pour les terminaux iOS afin de repérer d'éventuelles fuites des données personnelles. Ces derniers ont mis au point un utilitaire baptisé PiOS capable de repérer les éléments transitant vers ces applications comme l'identifiant de l'appareil, les photos, les contacts, ou encore l'historique de navigation. Au total, 1407 applications ont été testées dont 825 obtenues au travers de l'App Store et 526 téléchargées depuis le répertoire non officiel de BigBoss via Cydia pour les terminaux jailbreakés. 21% des applications approuvées par Apple accédaient à cet identifiant unique contre seulement 4% pour les titres obtenus au travers de Cydia.

L'identifiant unique du terminal (UDID), repérable en connectant son appareil sur le logiciel iTunes, est, comme son nom l'indique, propre à chaque appareil, qu'il s'agisse d'un iPhone, un iPod Touch ou un iPad. Certaines applications, qui ne sont pas encore accessibles à tous au sein de l'App Store, ont parfois besoin de connaître cette chaine de caractères alphanumériques. En effet, ce mécanisme permet aux éditeurs de recueillir des testeurs et de n'ouvrir les vannes qu'à une sélection de gens directement au sein d'iTunes. L'UDID est également utilisé par des réseaux de jeux ou encore pour dresser certaines statistiques.

Cependant, cet identifiant était surtout exploité pour optimiser le ciblage publicitaire. Pour un identifiant unique, l'annonceur pouvait alors déterminer quelles publicités étaient plus pertinentes au sein de telle ou telle application autorisant cet accès. « Dans un mois ou deux il y aura un impact sur toutes les régies publicitaires et les applications reposant sur la publicité », explique ainsi Andy Yang, PDG de la société Playhaven monétisant plus d'un millier de jeux sur iOS et Android, au blog TechCrunch. Il ajoute : « Chacun tente de trouver une alternative ».

Des solutions tierces sont en cours d'élaboration et déjà plusieurs projets ont vu le jour tels que OpenUDID ou OFUID.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Facebook, les employeurs et la vie privée : des sénateurs US réclament une enquête
Propriété intellectuelle : AOL monétiserait 800 brevets
Atom : 4 cœurs et GPU d'Ivy Bridge pour le futur Valleyview ?
Alapage ferme définitivement ses portes
Windows 8 plus rapide que Windows 7 ? Nos premiers tests !
Microsoft participe à la traque du botnet Zeus
Logitech BCC950 ConferenceCam : l'alternative aux solutions de visioconférence dédiées
Google ne pénalise plus le classement de son navigateur au sein de son moteur
XBMC 11.0 Eden : interface améliorée et Blu-ray à l'honneur
Microsoft bloque les liens de Pirate Bay sur Windows Live Messenger
Haut de page