Android 5.0 : Google remplacerait le moteur d'exécution Dalvik par ART

01 juin 2018 à 15h36
0
Au sein de la prochaine version d'Android, Google opterait finalement pour le moteur d'exécution ART, lequel remplacerait Dalvik pour de meilleures performances.

0096000007447167-photo-moteur-android.jpg
A l'heure actuelle, Google fait usage de la machine virtuelle Dalvik sur son système Android, sur laquelle s'appuient les applications mobiles installées par les utilisateurs. Concrètement les classes de Java Virtual Machine d'une application sont converties en un fichier exécutable .dex (Dalvik Executable) afin de pouvoir être installées sur le smartphone ou la tablette Android. Selon un développeur de XDA ayant analysé de nouvelles portions de code au sein du répertoire officiel d'Android, la donne pourrait bientôt changer.

Au sein d'Android KitKat, Google a introduit un nouveau moteur d'exécution baptisé ART et qu'il est possible d'activer au sein des options dédiées aux développeurs. Initialement plutôt instable, ART a évolué au fil des mois et deviendrait ainsi le moteur d'exécution par défaut. Le moteur Dalvik effectue une compilation à la volée, c'est-à-dire qu'il produit un code intermédiaire entre le langage machine et celui de l'application lorsque celle-ci est en cours d'exécution. Cette compilation sera effectuée à chaque instance de l'application. De son côté, ART effectue d'emblée cette compilation une seule fois directement à l'installation de l'application et sauvegarde celle-ci au sein de l'espace de stockage du téléphone.

Puisqu'avec ART le code est déjà compilé, il en résulterait de bien meilleures performances avec une interface plus réactive et un usage moindre du CPU se traduisant donc par un gain de l'autonomie de la batterie. Toutefois, cette pré-compilation signifie que l'installation depuis Google Play sera un peu plus longue. Au travers des tests des développeurs, l'exécution d'une application pré-compilée aurait un impact moins important sur la consommation de mémoire vive. Il devrait donc être plus facile de faire tourner plusieurs applications simultanément sur les smartphones aux caractéristiques techniques modestes. Enfin puisque la pré-compilation est sauvegardée en local, le code de chaque app sera légèrement plus important

Ces changements, s'ils s'avèrent exacts, devraient être détaillés auprès des développeurs à l'occasion de la conférence Google I/O la semaine prochaine.
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

NVIDIA lance trois « nouvelles » GT 730
Prixtel Modulo Tab : un forfait Internet mobile ajustable au potentiel gâché
BlackBerry officialise le Passport, une phablette avec un clavier physique
Buffalo MiniStation Air 2 : un disque dur Wi-Fi plus polyvalent avec le DLNA
Web responsive : Google publie un kit de démarrage
Publicité vidéo : Google améliore DoubleClick et rachète mDialog
Un service de messagerie mobile signé... Intel
Messagerie : Line invite ses utilisateurs à changer de mot de passe
Windows Phone et Android : bientôt de nouveaux outils contre le vol de smartphones
Nokia présente Z Launcher, son interface pour Android
Haut de page