Google revoit le règlement du Play Store et fait le ménage dans les applications Android

31 mars 2014 à 11h52
0
Google vient d'annoncer une refonte du programme Google Play, destiné aux développeurs. Une nouvelle qui va avoir un impact sur ces derniers mais également sur les utilisateurs d'Android.

00FA000005899756-photo-logo-google-play.jpg
La firme de Mountain View cherche à assainir le Play Store. C'est par le biais de modifications réalisée sur le programme Google Play, destiné aux développeurs, que l'entreprise met en avant sa volonté de traquer les applications trompeuses et celles au contenu « érotique ».

Longtemps indulgent - d'aucun diront même laxiste - concernant les applications au fonctionnement discutable et autres contenus coquins, Google souhaite donc désormais redorer son blason, et renforcer la qualité au sein de son marché d'applications. Ainsi, si l'entreprise s'est toujours opposée aux applications à contenu pornographique, elle laissait jusque-là passer le contenu érotique. Mais ça ne sera plus le cas désormais : « les applications qui présentent du contenu pornographique ou en font la promotion sont interdites. Cette interdiction concerne également le contenu, les icônes, les titres ou les descriptions à caractère sexuel ou érotique explicite » explique la nouvelle version du règlement. Les applications de type fonds d'écran sexy, souvent présents dans les top d'app téléchargées, pourraient donc très rapidement disparaître.

La chasse aux applications malveillantes

Autre type de contenu indésirable : les applications qui ont une attitude trompeuse vis-à-vis de l'utilisateur. Un type de comportement qui peut se traduire de différentes manières, allant de l'imitation de l'interface Android pour pousser l'utilisateur à télécharger des applications supplémentaires, aux SMS publicitaires envoyés sans son consentement. Des mécanismes promotionnels qui flirtent avec le logiciel malveillant, en somme.

Google ajoute par ailleurs qu'il sera attentif à la manière dont la publicité est intégrée dans l'application : cette dernière devra être clairement identifiable par l'utilisateur et « ne pas imiter l'interface utilisateur d'une application, les notifications ni les avertissements envoyés par le système d'exploitation ».

Les développeurs ont 15 jours pour modifier leurs applications dans l'optique de les rendre conformes au nouveau règlement. Passé ce délai, Google débutera son grand ménage, et n'hésitera pas à supprimer du Play Store les applications qui ne le respecteront pas.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Vignette Crit'air : vers un durcissement des conditions d'obtention
NVIDIA en discussion avancée pour le rachat d'ARM pour au moins 32 milliards
Elon Musk veut fournir des logiciels, des batteries et des moteurs à d'autres constructeurs
Face à de très mauvais résultats financiers, EDF s'apprête à se serrer la ceinture
L'électricité produite en Europe au premier semestre provenait majoritairement d'énergies renouvelables
Quand Elon Musk affirme que les pyramides ont été érigées par des aliens, l'Égypte l'invite sur place
Pollution : un think tank britannique demande à interdire les publicités pour les SUV
Plus de 700 km d'autonomie annoncés pour la Mercedes EQS
La première station de recharge à hydrogène ferroviaire annoncée en Allemagne
Rocambole : l'application est enfin de retour sur le Google Play Store !
scroll top