Winulator : un émulateur de jeux Windows 95 et 98 bientôt sur Android

30 novembre 2012 à 10h58
0
Actuellement encore en développement, Winulator est un émulateur destiné à Android destiné à exécuter des jeux et logiciels initialement proposés sous Windows 95 et 98 sur des terminaux mobiles. Des versions gratuite et payante devraient être disponibles en 2013 sur Google Play.

00B4000003482098-photo-bo-te-windows-95.jpg
Donner une touche de Windows vintage à un smartphone ou une tablette sous Android devrait prochainement être possible grâce à Winulator, un émulateur actuellement mis au point par un développeur nommé Dan Aloni. Ce dernier vient tout juste de publier une vidéo qui présente l'avancée de son travail : pour l'heure, le son n'est pas géré, mais le jeu présenté, Caesar III, s'avère fluide et réactif sur une tablette EeePad Transformer et un Samsung Galaxy.

L'application sera proposée avec un logiciel de bureau qui permettra de convertir les jeux et applications pour les rendre compatibles avec des terminaux dotés d'un processeur ARM au lieu d'une puce x86. Dan Aloni envisage de proposer une version gratuite et une version payante de son émulateur l'an prochain et assure que de nombreux jeux seront pris en charge par ce dernier.

Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Sélection Clubic VPN 2019

Les actualités récentes les plus commentées

Netflix augmente ses tarifs en France dès aujourd'hui
Un outil destiné aux forces de l'ordre capable de déverrouiller quasiment tous les smartphones
Sommet européen des 20 et 21 juin : objectif zéro émission de gaz à effet de serre d'ici 2050 ?
Une pétition demande à Netflix de déprogrammer Good Omens... une série produite par Amazon
Bill Gates considère que
Le Raspberry Pi 4 est là : trois configurations jusqu'à 4 Go de RAM (et un kit desktop)
AMD : le Ryzen 7 3800X mettrait à mal les Core i9-9900K d'Intel sur GeekBench
Le Bitcoin continue sa course folle et dépasse les 10 000$
La mémoire informatique universelle pourrait révolutionner la consommation des data centers
La Tesla Model 3 perd les faveurs de l'Europe, qui lui préfère la future Renault ZOE 2
scroll top