Bing : Microsoft revend son imagerie à Uber et transfère sa régie chez AOL

30 juin 2015 à 11h12
0
Microsoft a revendu une partie de son moteur de recherche Bing à la société Uber et transfère ainsi une centaine d'employés.

Nous rapportions précédemment que la société Uber, proposant un service de voitures avec chauffeurs, était intéressée par le rachat de la division Here de Nokia. Si le groupe finlandais n'a pas communiqué sur l'état de cette mise aux enchères, il semblerait qu'Uber ait d'autres cartes à jouer. En effet, Microsoft confirme lui avoir revendu une partie de son moteur Bing.

Plus précisément, Uber dispose désormais de la technologie permettant de capturer l'imagerie jusqu'alors présentée sur Bing Maps. En recrutant une centaine d'ingénieurs spécialistes du produit, Uber est en mesure de concevoir son propre service de cartographie avec des rendus aériens, en 3D ou de type immersif à la street view.

L'on imagine que selon les termes de cette acquisition, Microsoft est toujours en mesure d'utiliser ces images. Dans un communiqué publié sur Recode, la société Microsoft explique qu'elle ne collectera plus de contenus et continuera de négocier avec des fournisseurs tiers (comme Nokia et maintenant Uber) afin de se concentrer sur l'expérience utilisateur. En d'autres termes, la position de Microsoft sur le secteur de la cartographie rappelle celle de Yahoo! sur le domaine de la recherche.

08093028-photo-bing-banner.jpg

En parallèle, Microsoft annonce avoir négocié un accord avec AOL et AppNexus. Le moteur de Bing s'invitera sur l'ensemble du portail AOL pendant une période de 10 ans. Mais surtout, AOL sera chargé de gérer la régie publicitaire de Microsoft (y compris les publicités sur mobile et en vidéo) sur neuf marchés dont la France. Selon le Wall Street Journal, environ 1 200 employés de Microsoft seront ainsi prochainement invités à rejoindre les équipes d'AOL. Pour mémoire, AOL a récemment été racheté par l'opérateur et fournisseur d'accès à internet Verizon pour 4,4 milliards de dollars.

Dans un courrier envoyé à ses employés, le PDG de Microsoft Satya Nadella s'est montré énigmatique en affirmant que la société devait faire face à des « choix difficiles ». Il semblerait donc que les premières restructurations soient portées sur Bing même si finalement l'éditeur conserve toujours le cœur même de son moteur.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Nouveau Clubic : le flux d'actualité évolue
LEGO Minifigures Online nous revient... en version payante
Wimbledon : les perches à selfie et certaines app mobiles bannies du tournoi de tennis
Wikileaks accuse les Etats-Unis d’espionnage sur les réseaux critiques en France
Windows 10 : avec la Build 10158 Cortana s'intègre à Office 365
L'Europe promet la fin du roaming pour 2017
Les premiers stocks de matériels Steam (manettes, machines) sont écoulés
Drop, un accessoire pour piscine qui détecte les chutes... et l'urine
Pas de Freebox v7 avant 2016, les annonces sur la mobilité repoussées
Asus lance une carte mère à 75 euros idéale pour un HTPC Ultra HD
Haut de page