Asus ZenWatch : une montre connectée qui joue l'élégance

Stéphane Ruscher
Spécialiste informatique
09 décembre 2014 à 18h50
0
6
L'Asus ZenWatch s'ajoute à la liste, déjà longue, de montres connectées sous Android Wear. Pas d'audace visuelle à la Moto 360 ou LG G Watch R : Asus reste carré, mais vise quand même une certaine élégance et un design plus « mixte » que ses concurrentes.

Design : des rondeurs, mais un écran carré[/anchor]

À force de voir débarquer des montres à écran circulaire, on s'y habituerait presque. Asus, pourtant, choisit plutôt le classicisme pour sa ZenWatch, dont l'écran est carré. Le constructeur a néanmoins opté pour des lignes arrondies et une finition plutôt élégante et neutre, un peu dans la lignée de la future Apple Watch.



De toutes les montres connectées Android qu'on ait pu voir jusqu'ici, c'est sans doute celle qui pourrait plaire le plus à un public masculin comme féminin, même si le boitier reste peut être un peu grand pour un poignet fin.

01F4000007804373-photo-asus-zenwatch-1.jpg


Les matériaux sont bien choisis : acier et verre Gorilla Glass 3 pour le boitier, et cuir (avec coutures) pour le bracelet. On regrette quelques éléments comme cette bande « champagne » sur la tranche du boitier ou le fermoir assez épais qui a tendance à buter contre le bureau quand on utilise son ordinateur, d'autant plus que sa fabrication fait un peu « cheap ». Bon point en revanche : les 2 parties du bracelet peuvent être facilement retirées et changées : si vous n'êtes pas fan du cuir cousu main, vous pourrez adapter n'importe quel modèle standard.

01F4000007804375-photo-asus-zenwatch-2.jpg


Sous le boitier, on trouve les contacts de la station de rechargement, légèrement renfoncés pour ceux qui craindraient de les oxyder. Un capteur de rythme cardiaque est présent, mais il ne fonctionne pas avec un diode comme sur les autres montres qui en sont dotées. Le dos inclut également un bouton d'allumage/extinction de l'écran, dont on se demande pourquoi il est aussi mal placé.

01F4000007804383-photo-asus-zenwatch-6.jpg


Ecran : économie d'énergie avant tout[/anchor]

La ZenWatch intègre un écran Super AMOLED, un choix de technologie semblable au P-OLED de la LG G Watch R, et très pertinent sur une montre connectée où chaque pixel dont l'allumage est économisé compte pour maximiser l'autonomie. Concrètement, un pixel noir est un pixel éteint, et comme sur la G Watch R, on peut envisager de laisser l'heure visible en permanence, en mode blanc sur fond noir, une des caractéristiques d'Android Wear qui permet d'avoir toujours l'heure sans activer complètement l'affichage. Au passage, ça rend également l'usage de la montre plus confortable dans le noir.

01F4000007804385-photo-asus-zenwatch-7.jpg


Malheureusement, la comparaison avec la G Watch R s'arrête là, car la dalle choisie par Asus n'est pas franchement exceptionnelle, entre les angles de vision moyens et les sous pixels très - trop - visibles. Et sans nuire complètement à la lisibilité, on ne peut pas dire que les polices très fines de Android Wear soient présentées sous leur meilleur jour.

01F4000007804381-photo-asus-zenwatch-5.jpg


À l'usage : elle sait se faire oublier[/anchor]

Les montres Android Wear se suivent et se ressemblent du point de vue de l'utilisation. La ZenWatch ne diffère pas vraiment, mais malgré son écran un peu limite, elle offre généralement une bonne expérience. Déjà, elle se fait facilement oublier : le boitier est suffisamment fin pour se glisser de manière plus discrète sous les manches des chemises ou pulls. Le bracelet est confortable, et la montre pas trop lourde au poignet.

Asus a opté pour un processeur Snapdragon 400 pour animer sa montre, et l'interface d'Android Wear ne souffre d'aucun accroc : on fait défiler les notifications et les cartes Google Now (météo, transports, bourse...) avec fluidité. En revanche, l'écran est peut être un peu trop petit pour que l'usage du tactile soit vraiment optimal : il arrive qu'on bute sur un balayage.

012C000007804377-photo-asus-zenwatch-3.jpg
012C000007804379-photo-asus-zenwatch-4.jpg


L'affichage de l'heure est personnalisable, et il y en a pour tous les goûts, des façades minimalistes à celles plus design, ou affichant certaines informations à l'écran (batterie, météo, nombre de pas...)

00C8000007805485-photo-zenwatch-screenshots.jpg
00C8000007805487-photo-zenwatch-screenshots.jpg
00C8000007805489-photo-zenwatch-screenshots.jpg


On n'a pas constaté, lors de nos tests en extérieur, de problème avec la reconnaissance vocale : les commandes passent plutôt bien, sans voir à coller la montre au visage pour se faire comprendre. On continue à trouver leur implémentation un peu rudimentaire : il faut systématiquement penser à énoncer la requête en entier (ex : « nouveau message pour Paul, je serai en retard ») sans quoi elle n'est pas acceptée. Et la fenêtre pour poser sa voix est assez réduite : quelques secondes de trop et on est bon pour recommencer !

La montre intègre des fonctionnalités de fitness. Son capteur de rythme cardiaque est assez différent de ses concurrentes : il est basé sur la pression et pas sur une diode. Est-ce plus fiable que la technologie utilisée par la Moto 360 ou la G Watch R ? La mesure semble relativement stable, mais comme pour les autres, on n'ira pas jusqu'à placer une confiance aveugle quant au résultat. L'app Wellness permet de garder un œil sur ces données et de fixer des objectifs.

00FA000007804357-photo-zenwatch-wellness.jpg
00FA000007804359-photo-zenwatch-wellness.jpg


Comme Motorola avec sa Moto 360, Asus propose plusieurs applications pour smartphone, permettant d'étendre les fonctionnalités et la personnalisation de la ZenWatch. Le Gestionnaire ZenWatch apporte notamment 2 ajouts intéressants : le verrouillage automatique du smartphone par mot de passe quand il est éloigné de la montre, et l'alerte par vibration si vous oubliez votre téléphone.

00FA000007804349-photo-zenwatch-manager.jpg
00FA000007804353-photo-zenwatch-manager.jpg


Quelques fonctionnalités d'urgence ou d'assistance sont de la partie : on peut transformer l'écran en boussole ou en lampe de poche clignotante, ou en cas de perte, de faire vibrer la ZenWatch, ce qui serait encore plus efficace si elle pouvait émettre un son.

00FA000007805491-photo-zenwatch-screenshots.jpg
00FA000007805497-photo-zenwatch-screenshots.jpg


Les nombreuses façades peuvent être personnalisées dans le détail. Les couleurs peuvent être modifées, mais également, selon les façades, l'affichage de certaines informations à l'écran.

00FA000007804361-photo-zenwatch-manager.jpg
00FA000007804363-photo-zenwatch-manager.jpg


Les 2 autres apps permettent d'exploiter la montre comme télécommande : Remote Camera déporte l'affichage de l'appareil photo sur l'écran de la ZenWatch : on peut ainsi réaliser des cadrages un peu plus délicats à bout de bras tout en gardant un oeil sur la vue. Des réglages sont également accessibles : activation ou non du flash et/ou du retardateur, zoom numérique et bascule entre photo et vidéo. Même si l'écran de la ZenWatch n'est pas idéal pour cet usage, ça dépanne, notamment pour les photos de groupe en utilisant l'APN principal.

00FA000007805493-photo-zenwatch-screenshots.jpg
00FA000007805495-photo-zenwatch-screenshots.jpg


RemoteLink, déjà disponible sur smartphone, permet de piloter à distance une présentation via Bluetooth. Une application doit être installée au préalable sur le PC

Autonomie[/anchor]

La ZenWatch ne bat pas des records d'autonomie pour une montre connectée. Selon les jours et l'intensité des sollicitations, elle tient entre 15 et 20h sans recharge. Il nous a semblé que la LG G Watch R faisait encore mieux, mais c'est comparable à laa Moto 360 depuis la dernière mise à jour de Motorola.

Notre avis[/anchor]

Avec un design pas audacieux, mais relativement élégant, et plus mixte que celui de ses concurrentes, la ZenWatch est une bonne entrée en matière d'Asus sur le terrain des montres connectées. Pour peu que l'on passe outre les défauts de jeunesse du système Android Wear, on a là une montre bien finie (malgré quelques points grinçants, comme le fermoir), performante, et dont l'autonomie est plutôt dans une moyenne correcte, même si elle nous paraît encore perfectible dans cette catégorie de produits.

On regrettera tout de même certains choix techniques qui entachent un peu l'expérience utilisateur, comme un écran qui mise sur la bonne technologie, mais dont la qualité est nettement inférieure à celle de la LG G Watch R. Néanmoins, la ZenWatch se distingue par son prix : à 199 euros, elle se situe un cran en dessous de la plupart des montres Android.

Moto 360 : découvrez des offres à bas prix sur notre comparateur de prix !


Asus ZenWatch

6

Les plus

  • Design élégant et (presque) mixte
  • Interface très fluide
  • Quelques fonctionnalités intéressantes
  • Bracelet facile à changer

Les moins

  • Ecran décevant
  • Fermoir épais et mal fini
  • Surface tactile un peu réduite

Finition8

Fonctionnalités8

Autonomie6

Ergonomie7

Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

En réponse à des accusations de harcèlement des têtes tombent chez Ubisoft
En Allemagne, Tesla condamnée pour
Microsoft Flight Simulator sortira le 18 août sur PC
Apple : la justice européenne donne raison à la firme et à l'Irlande, l'amende de 13 milliards annulée
Taxe GAFA : 1,3 milliard de dollars de frais de douane pour la France... et 6 mois pour changer la donne
Nokia annonce pouvoir passer 3 millions d’émetteurs 4G à la 5G via une mise à jour logicielle
Apple anticiperait une forte hausse des achats de MacBook Pro
Free met à jour ses Freebox pour en améliorer le Wi-Fi (Révolution, Mini 4K, One, Delta et Pop)
Nissan Ariya : le crossover électrique se dévoile et promet jusqu'à 500 km d'autonomie
Windows 10 : pour certains utilisateurs, même avec l'outil de création de média, la MàJ est impossible
scroll top