Skype : Microsoft aurait retiré les filtres de censure en Chine

27 novembre 2013 à 15h15
0
Après avoir mis fin au partenariat de Skype avec le fournisseur d'accès à Internet Chinois Tom Online, Microsoft enlèverait l'ensemble des filtres de censure pour les internautes locaux.

00C8000006869720-photo-skype-chine-logo-gb-sq.jpg
L'édition chinoise du logiciel de VoIP Skype est un peu particulière. En effet, pendant plusieurs années celle-ci était opérationnelle via le FAI local TOM Online. En 2008, des chercheurs avaient découvert que les conversations tenues au travers de la messagerie instantanée écrite du logiciel Skype étaient surveillées et censurées. En début d'année, plusieurs organisations de défense de la vie privée et différents activistes avaient exprimé leurs craintes et demandé davantage de transparence à Microsoft.

Hier, l'éditeur de Redmond a expliqué avoir mis un terme au partenariat avec Tom Online pour former une nouvelle joint venture avec Guangming Founder. Une mise à jour du logiciel est alors déployée auprès des internautes chinois. Sur son blog officiel, l'équipe de Skype précise que ce nouveau partenaire possède notamment une expertise très riche dans le domaine des technologies de communication mobiles.

Selon un rapport du site GreatFire.org, surveillant le degré de censure sur la Toile chinoise, Microsoft aurait retiré tous les filtres mis en place par les autorités ainsi que ceux permettant de surveiller d'un peu trop près les échanges des utilisateurs. Les informations de connexion, les appels téléphoniques ainsi que les messages instantanés seraient tous chiffrés et transiteraient sans intermédiaire vers les serveurs de Microsoft en HTTPS. Jusqu'à présent, ces informations étaient traitées en passant via les serveurs de TOM Online.

De son côté Microsoft n'a donné aucune précision sur cette nouvelle mouture de Skype, dont l'édition Windows (uniquement) est hébergée sur un sous domaine de Guangming Founder. Pour l'heure, l'on ne sait donc pas si celle-ci est identique aux autres versions, ni si elle contient des mécanismes de surveillance particulier. Notons en revanche que la signature du logiciel a été effectuée par Microsoft. La firme a donc le contrôle de son code source. Ces changements pourraient également amorcer la fin de Windows Live Messenger en Chine, le seul pays où la messagerie est encore opérationnelle suite à la migration vers Skype dans les autres régions au 15 mars dernier.

Pour aller plus loin
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Le Royaume-Uni devrait interdire les ventes de voitures thermiques en 2030
Microsoft rachète Bethesda Softworks et l'ensemble de ses studios
Airbus dévoile ses trois concepts d'avion à hydrogène, opérationnel d'ici 2035
Après Bethesda, Microsoft tease, déjà, un autre rachat à venir ?
Voiture électrique : allez-vous sauter le pas et à quel prix ?
Batteries de voitures : et si on allait plutôt chercher les matériaux au fond des océans ?
Cyberpunk 2077 : CD Projekt RED dévoile les configurations PC requises
Données personnelles : Facebook menace de retirer ses réseaux sociaux d'Europe !
Battery Day : des batteries révolutionnaires et une Tesla à 25 000 dollars sous trois ans
Il y a désormais plus de 10 000 distributeurs de Bitcoin dans le monde

Charte communautaire

  • 1. Participez aux discussions
  • 2. Partagez vos connaissances
  • 3. Échangez vos idées
  • 4. Faites preuve de tolérance
  • 5. Restez courtois
  • 6. Publiez des messages utiles
  • 7. Soignez votre écriture
  • 8. Respectez le cadre légal
  • 9. Ne faites pas de promotion
  • 10. Ne plagiez pas
  • Consultez la charte
scroll top