Test Roccat KONE + : une valeur sûre pour les FPS

18 septembre 2012 à 18h23
0
Comme son "[+]" le laisse supposer, la KONE[+] vient prendre la relève de la KONE, la souris haut de gamme pour joueurs de Roccat. Doté d'un capteur laser et de nombreux boutons, ce périphérique tient-il ses promesses ?

01F4000005365024-photo-kone.jpg


Ergonomie et design[/anchor]

D'une taille assez imposante, cette souris est confortable quelque soit la taille de la main. Intégralement moulée dans un plastique doux et agréable au toucher, bien que quelconque, elle dispose de 8 boutons. On retrouve les inévitables clics gauche et droit, ainsi qu'une molette crantée cliquable et disposant d'un défilement horizontal efficace. Dommage néanmoins que celle-ci ne dispose pas d'un système pour la passer en défilement libre et que la sensation et le bruit (qui « sonne creux ») lors d'une pression ne soient pas très agréables.

La pression sur tous les boutons est assez décevante d'ailleurs. Deux sont situés au niveau du pouce, avec la désormais classique légère torsion nécessaire pour activer le second. Des boutons « + » et « - » se trouvent juste sous la molette. Le dernier se trouve à un endroit improbable et assez inaccessible : au dessus de la molette. Pour l'activer il faudra décoller complètement votre index ou votre majeur des clics gauche et droit, ce qui n'a absolument rien de pratique et de naturel.



Avec ses 126g la KONE[+] est déjà assez lourde, mais pour ceux désirant encore lester le périphérique, un système de poids est de la partie. À l'aide d'une trappe sous la souris, il est possible d'ajouter jusqu'à 4 poids de 5g chacun, permettant ainsi d'atteindre un maximum de 146g. Une petite boite est prévue afin de ne pas perdre les poids inutilisés. Le cable USB n'est pas tressé et le connecteur USB 2.0 pas plaqué or. Côté glisse les patins sont de très bonne qualité, notamment celui à l'arrière qui s'avère vraiment large. Les deux à l'avant sont un peu petits, mais la glisse est vraiment agréable malgré tout. Deux lignes de plexiglas transparent courent le long de la souris : elles renferment 2 LED, chacune permettant d'illuminer la souris de manière personnalisée. Enfin, tant que nous sommes dans le style, le sigle de la marque apposé sous la paume risque de s'effacer assez rapidement avec la transpiration...

01F4000005365020-photo-kone.jpg


Capteur[/anchor]

La Kone [+] est équipée d'un capteur « laser pro-aim » allant jusqu'à 6000 DPI. Celui-ci dispose d'une résolution de 10,5 millions de pixels et d'un taux de rapport classique de 1000 Hz. De plus, il supporte des vitesses de 200 ips (5,08 m/s) et des accélérations de 30 G. Il ne peut donc pas être mis à mal même lorsque l'action est intense ! Une fonction « Tracking & Distance Control Unit » (TDCU) intégrée au capteur permet non seulement de contrôler la distance entre celui-ci et la surface sur laquelle la souris est posée (afin d'éviter au maximum la perte de précision lorsque celle-ci est soulevée), mais aussi de « s'adapter » à sa texture pour une plus grande précision. Sur le papier bien entendu.

01F4000005365012-photo-kone.jpg


Pilotes[/anchor]

Bien pensés et clairs, les pilotes de la Kone[+] sont également complets. La souris gère jusqu'à 5 profils pour sauvegarder vos préférences dans le cadre de différentes utilisations (typiquement différents jeux), et inrègre une mémoire interne. Du côté des réglages, il est bien évidemment possible de déterminer la sensibilité et la vitesse du curseur et de la molette, mais surtout de choisir la valeur des 5 paliers de précisions du capteur laser que vous pourrez alors sélectionner à la volée avec les boutons « + » et « - » de la souris. À noter que lors d'un changement de sensibilité ou de profil, une voix vous en informe (option réglable ou désactivable bien entendu). Cette voix est aussi présente lors des décomptes que vous pouvez créer et lancer via le bouton de votre choix. Elle annonce notamment lorsqu'il ne reste que 10 secondes et lance un compte à rebours de 5 à 0.

01F4000005365062-photo-kone.jpg


Les boutons peuvent bien entendu être assignés à diverses fonctionnalités. Grâce à la fonction « Easyshift » il est en outre possible, lorsque l'on reste appuyé sur le bouton choisi (l'un des deux sous le pouce par défaut), d'effectuer une action secondaire avec n'importe quel autre bouton. Monter ou descendre le volume de Windows à l'aide de la molette, ou ouvrir le menu Démarrer avec le clic droit par exemple. Cette fonction sera particulièrement utile en jeu puisqu'elle compense ainsi le « faible » nombre de boutons. Autre possibilité utile pour le jeu : celle de créer des macros. Vous pourrez ainsi enregistrer une suite d'actions à réaliser (avec la possibilité de régler un temps d'attente précis entre chacune) lors de la simple pression d'un bouton, ou lui assigner l'une des nombreuses macros pré-configurées déjà intégrées aux pilotes. Ainsi vous pourrez par exemple rapidement ouvrir la fenêtre de votre personnage sur World of Warcraft , recharger sur Left for Dead 2 ou encore annuler une action sur Photoshop.

01F4000005365064-photo-kone.jpg


Même la personnalisation des 4 LED est relativement poussée. Vous pourrez non seulement choisir une couleur différente pour chacune d'entre elles, mais aussi décider de leur comportement (rester fixe, donner un effet de « respiration », s'allumer les unes après les autres dans une direction ... etc.).

01F4000005365066-photo-kone.jpg


Les fonctions TDCU dont il est question au-dessus peuvent aussi être activées et réglées via ces pilotes (elles sont désactivées par défaut). Enfin, la fréquence de l'USB peut elle aussi être modifiée entre 1000 Hz (par défaut), 500, 250 et 125. À noter que les pilotes sont en anglais mais qu'un encart en bas à gauche affiche la traduction de l'élément sur lequel se trouve votre curseur. Afin de disposer de la dernière version, la meilleure solution reste le site de l'éditeur.

01F4000005365068-photo-kone.jpg


À l'utilisation[/anchor]

Force est de constater qu'habituellement lors de l'utilisation d'une nouvelle souris il faut un temps d'adaptation certain. Cette Kone[+] est l'exception qui confirme la règle puisqu'elle se prend en main et se dirige à la perfection très rapidement. La glisse est véritablement impeccable, la précision est là et la souris est à l'aise autant sur le bureau que dans les jeux. Les boutons au niveau du pouce ne sont pas trop durs à atteindre, contrairement au bouton « - » et surtout celui isolé devant la molette : celui-ci se trouve être tout simplement inutile. Les macros et la fonction « Easyshift » (qui d'ailleurs allume les LED lorsqu'elle est utilisée) font gagner un temps certain et permettent de disposer virtuellement de 22 boutons.

Conclusion[/anchor]

0000009605365018-photo-kone.jpg
Avec la KONE[+], Roccat propose une souris qui en impose, dans tous les sens du terme. Massive mais précise, elle est très agréable et rapide à prendre en main. Les pilotes sont de qualité et la glisse est irréprochable. Reste que certains boutons ne sont pas très pratiques (surtout le petit devant la molette) ni très agréables à l'utilisation (la molette fait un bruit « cheap » notamment). Son design pourra plaire ou non, même si celui-ci est au final assez sobre malgré les LED et le logo Roccat. Au prix demandé dans le commerce, cette KONE[+] est une très bonne souris gamer qui peut mériter l'investissement.

Roccat KONE[+]

8

Les plus

  • Glisse et précision
  • Système de poids
  • Pilotes et fonction « Easy-shift »

Les moins

  • Quelques boutons pas idéalement placés
  • Uniquement droitiers
  • Bruit de la molette

Confort8

Précision9

Boutons8



Modifié le 19/05/2021 à 13h03
Cet article contient des liens d'affiliation, ce qui signifie qu'une commission peut être reversée à Clubic. Les prix mentionnés sont susceptibles d'évoluer. 
Lire la charte de confiance
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

E-commerce Paris : le mobile va effacer la frontière entre Internet et les boutiques
Facebook ne tiendra pas de conférence développeurs en 2012
Eizo expose son moniteur 36,4 pouces 4K
CFast 2.0 : la CompactFlash passe à 600 Mo/s et en reprend pour dix ans ?
Bouygues Telecom et Microsoft alliés autour d'une offre cloud pour PME
Polaroid se lance sur le marché des caméras embarquées
Microsoft place sa rentrée sous le signe du
Zeiss : trois objectifs pour compacts hybrides, un pour boîtier plein format
Yahoo revend la moitié de ses parts d'Alibaba pour 7,6 milliards de dollars
Parrot Asteroid : trois nouveaux terminaux Android pour la voiture
Haut de page