Facebook affirme avoir atteint son objectif de consommation de 100 % d'énergie renouvelable

19 avril 2021 à 12h40
0

Facebook vient d’annoncer avoir atteint ses objectifs en 2020 en matière de lutte contre le réchauffement climatique. La firme a notamment réduit davantage son taux de pollution qu’elle ne l’avait prévu. 

C’est Urvi Parekh, Directeur des énergies renouvelables chez Facebook, qui a annoncé la nouvelle dans un billet de blog publié le 15 avril dernier. 

L'objectif zéro émission nette atteint pour les serveurs et les bureaux

Le réseau social avait ainsi pour objectif de réduire de 75 % ses émissions de gaz à effet de serre en 2020 : il a largement surpassé cet engagement en les abaissant de 94 %. Par ailleurs, il a annoncé avoir atteint la fameuse neutralité carbone (zéro émission nette), c’est-à-dire qu’il ne rejette pas plus d’émissions dans l’atmosphère qu’il ne peut en extraire pour ses opérations, comprenant ses serveurs ainsi que ses différents bureaux à travers le monde. Désormais, Facebook achète assez d’énergie renouvelable pour couvrir l'intégralité de leurs besoins.

« Nous pensons que le changement climatique est un problème urgent auquel le monde est confronté aujourd'hui, et nous nous engageons à faire notre part pour relever ce défi », écrit Urvi Parekh. Il est toutefois important de noter que cela ne signifie pas que les opérations de Facebook sont entièrement alimentées par les énergies renouvelables. Comme l’explique The Verge, la majorité des réseaux électriques fonctionnent encore grâce aux énergies fossiles, et il est difficile pour les entreprises d’acheter les énergies renouvelables suffisantes à leurs activités. 

En conséquence, elles investissent dans des projets d’énergie renouvelable. « Notre engagement en faveur des énergies renouvelables s'est traduit par 63 nouvelles centrales éoliennes et solaires, représentant un investissement estimé à 8 milliards de dollars. Ces projets soutiennent des dizaines de milliers d'emplois pendant la construction, lorsque les panneaux solaires et les éoliennes sont installés sur place, ainsi que tout au long de la chaîne d'approvisionnement mondiale pour produire les panneaux solaires, les éoliennes et les tours », assure Facebook. La firme de Mark Zuckerberg précise que ses 63 projets se situent sur les mêmes réseaux que ses centres de données, et affirme faire partie des entreprises achetant le plus d’énergies renouvelables à travers le monde. 

Facebook vise la neutralité carbone pour l’ensemble de sa chaîne d'approvisionnement 

En plus de ces investissements, Facebook déclare avoir mis en œuvre différentes mesures pour lutter contre la désinformation à propos du réchauffement climatique. Elle a par exemple ouvert un centre d’information sur le climat, mais également créé un challenge participatif menant à des dons pour une fondation dédiée à la plantation d’arbres. Au Royaume-Uni, un label est désormais ajouté aux fausses publications à propos du changement climatique. 

Le prochain objectif de la plateforme est d’atteindre la neutralité carbone, non seulement pour ses propres opérations, mais aussi pour l’ensemble de sa chaîne d’approvisionnement et pour ses émissions indirectes dès 2030. 

Sources : The Verge , Facebook

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Lectures liées

Forfait mobile : le forfait RED by SFR 5Go à 5€ est encore disponible quelques heures
Huawei :
Honor pourrait également sortir son smartphone pliable... mais pas avant la fin d'année
Après Aukey, au tour de RavPower d'être banni d'Amazon en raison de faux avis
Galaxy Z Fold 3 et Z Flip 3 : vers un lancement tout début août
Qualcomm : le futur haut de gamme Snapdragon 895 en test chez les constructeurs partenaires
Le forfait mobile B&You 5 Go à prix mini est de retour !
Le trafic de données mobiles a augmenté de 46 % depuis le début de la pandémie de COVID-19, selon Ericsson
Tim Cook estime qu'il y a 47 fois plus de malwares sur Android que sur iOS (et c'est drôlement précis)
Les Honor 50, 50 Pro et 50 SE sont officiels : les premiers smartphones de la marque depuis qu'elle n'appartient plus à Huawei
Haut de page