🔴 Soldes : jusqu'à - 60% sur le high-tech 🔴 Soldes d'été : jusqu'à - 50% sur le high-tech

Consommation d'eau des datacenters : Scaleway tire la sonnette d'alarme

23 mars 2021 à 09h05
25
Data Center © shutterstock.com
© shutterstock.com

En cette journée mondiale de l'eau, Scaleway, l'un des leaders français du Cloud, appelle à une prise de conscience du secteur, qui doit plus largement contribuer, selon lui, aux efforts de protection de l'environnement.

Scaleway, l'un des leaders européens d'infrastructures Cloud et de l'hébergement web, a annoncé lundi avoir accéléré son engagement sociétal et environnemental en vue de respecter son ambition « d'être le Cloud le plus efficient et transparent à horizon 2025 ». La filiale d'Iliad s'inscrit dans le prolongement de l'objectif fixé par l'accord de Paris (limiter à 2°C le réchauffement climatique d'ici 30 ans) et celui posé par la Commission européenne, qui souhaite rendre les datacenters neutres en carbone, avant 2030.

Scaleway vaut améliorer l'efficacité énergétique de ses centres de données

Depuis 2017, Scaleway alimente déjà ses centres de données en énergie 100 % renouvelable, en grande partie grâce à l'hydraulique, qui permet de fabriquer, depuis des centrales hydroélectriques, de l'électricité à l'aide de la force de l'eau.

L'entreprise s'engage à ne pas utiliser de produits toxiques à effet de serre, ni certains gaz frigorigènes, comme les hydrofluorocarbures.

Aujourd'hui, Scaleway prône la sobriété énergétique et s'est fixée un objectif très ambitieux en PUE (Power Usage Effectiveness). Cet indicateur d'efficacité énergétique est utilisé pour mesurer l'efficacité énergétique des centres de données. Il indique le ratio entre l'énergie consommée par le datacenter et l'énergie consommée par les serveurs. Le PUE moyen d'un complexe est aujourd'hui de 1,58. C'est-à-dire que pour 1 kWh d'électricité utilisée par les équipements, il faut en dépenser 1,58 fois plus pour le reste (refroidissement, éclairage, etc.).

Après avoir réduit à 1,3 l'indice des centres de données existants et fait tomber à 1,15 celui de ses datacenters construits depuis 2018, l'entreprise promet d'atteindre une consommation pondérée inférieure à 1. Pour cela, il va falloir réguler la consommation d'eau. « L’accent presque singulier de l’industrie du datacenter sur la performance énergétique néglige d’autres éléments clés de la performance environnementale, tels que l’efficience de l’usage de l'eau », affirme Yann Lechelle, le patron de Scaleway.

Une consommation d'eau réduite au minimum

Concernant sa consommation d'eau, Scaleway prend en compte le calcul du WUE (Water Usage Effectiveness), qui correspond à la consommation annuelle totale d'un même site en eau divisée par l'énergie informatique. C'est un indicateur majeur de l'empreinte environnementale de l'entreprise, une pratique « qui relève pour nous du bon sens », mais qui est « loin de faire l'unanimité », regrette Yann Lechelle, qui fait référence à une industrie qui, aujourd'hui, gaspille des millions de mètres cubes d'eau potable chaque année pour refroidir les serveurs.

Scaleway bannit ainsi les pratiques à lourde consommation d'eau et à risques sanitaires, comme les tours de refroidissement. Et l'entreprise de viser désormais un WUE inférieur à 0,15 dès maintenant, pour chacun de ses datacenters. Le WUE d'un centre de données est aujourd'hui de 1,8 litre pour 1 kWh.

Le centre de données DC5 (l'un des plus grands en France, en service depuis 2018) atteste aujourd'hui d'une empreinte environnementale parmi les plus basses d’Europe. Il bénéficie en effet d'un système de refroidissement adiabatique breveté qui ne nécessite que quelques grammes d’eau évaporée dans l’air seulement, le tout quelques heures par an, sans utiliser de gaz frigorifique à effet de serre.

Source : communiqué de presse

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
25
24
Yorgmald
Depuis 2017, Scaleway alimente déjà ses centres de données en énergie 100% renouvelable, en grande partie grâce à l’hydraulique, qui permet de fabriquer, depuis des centrales hydroélectriques, de l’électricité à l’aide de la force de l’eau.<br /> C’est vrai qu’un barrage n’est pas dévastateur pour l’environnement, comme dévier un cours d’eau.
cirdan
Leur démarche est à féliciter mais il n’y a pas que pour les datacenters qu’il faut se soucier de l’eau :<br /> Leblogauto.com – 19 Mar 21<br /> Taïwan : industrie des puces menacée par la sécheresse - Leblogauto.com<br /> Vers une immense pénurie de semi-conducteurs ? …. Alors que le secteur automobile tout entier est d’ores et déjà confronté à un manque criant de puces électroniques, le phénomène pourrait prendre une ampleur sans précédent. Une très sévère et...<br /> «&nbsp;limiter à 2°C le réchauffement climatique d’ici 30 ans&nbsp;»<br /> Je crois que c’est d’ici 2100 mais c’est pas encore gagné.
LeGrosTroll
Lorsqu’on est « jeune » (20-50 ans), on est des plus naïfs. Et on a tendance à se débarrasser des plus de 55 ans.<br /> Or on commence à être beaucoup plus mature à cet âge et se poser des questions de toutes sortes.<br /> Il est bien dommage que la plupart des emplois maintenant ne soit qu’à temps partiel et qu’il n’y ait que très peu de gens matures pour mettre les choses en perspective.<br /> Il y toujours la théorie, les bonnes intentions, et la pratique. Nous vivons tout de même dans un système dont la seule valeur est l’argent. De plus ce sont maintenant les multinationales, le « privé » qui contrôle tout, y compris les médias.<br /> Et donc la critique est devenue quelque chose d’affreux, un monstre.<br /> Si on retourne un peu dans le passé au fameux « Sommet de Rio » (1992) là aussi il y eu de belles idées.<br /> Mais quand on regarde 28 ans plus tard on constate que rien n’a changé et que les êtres humains sont demeurés les mêmes : une espèce tarée.<br /> Il semble que l’esprit critique soit complètement disparu. Non pas qu’il fut fort par le passé, mais tout de même il y avait certaines gens qui critiquaient et ne le faisait pas pour le « show ».<br /> Quand le « privé » contrôle tout, on ne peut s’attendre à vivre dans une société honnête et juste.<br /> Clubic devrait parler uniquement de technologie et laisser de côté toute la propagande vantant les compagnies « privées » qui n’ont qu’un seul but : faire toujours plus d’argent en gardant tous les profits et en laissant les dépenses aux publics, donc à la population.<br /> Croire que les riches sont philanthropes et bons c’est de croire qu’aux mensonges.<br /> Mais bon, quand on est jeune on croit encore au père-noël et toute la propagande diffusée sur les médias.<br /> On retrouve maintenant toutes les mêmes « nouvelles » partout sur terre. Rien de plus facile de programmer les cerveaux humains. On a trouvé son langage de programmation il y a bien longtemps : la propagande.
JCLB
«&nbsp;Le PUE moyen d’un complexe est aujourd’hui de 1,58. C’est-à-dire que pour 1 kWh d’électricité utilisée par les équipements, il faut en dépenser 1,58 fois plus pour le reste (refroidissement, éclairage etc.).&nbsp;»<br /> Erreur dans l’exemple:<br /> Pour 1KWh d’informatique il faut dépenser 0,58 kWh à côté pour le froid etc…
Laurent_Tiko
Le refroidissement adiabatique n’a rien de révolutionnaire, çà fait 10 ans que des tours avec ce principe sont installées sur les hôpitaux, centres commerciaux, data-centers…<br /> Ce sont des ensembles modulaires, qui contrairement au système du DC5 qui renvoie l’eau aux égouts, récupèrent l’eau avec des dispositifs anti-légionellose pour la réutiliser.<br /> Faire sa pub c’est bien, la propagande écolo en faisant des raccourcis quand ca arrange, c’est moins bien !
DrCarter95
Je comprends pas comment un data-center peut consommer de l’énergie o_O<br /> Y a pas un risque de court-circuit avec l’électricité ? O_o
Nmut
DrCarter95:<br /> Je comprends pas comment un data-center peut consommer de l’énergie o_O<br /> Heu, tu veux dire de l’eau?<br /> Ca consomme énormément d’électricité =&gt; ça chauffe un max =&gt; il faut refroidir =&gt; l’eau ça marche super bien!<br /> DrCarter95:<br /> Y a pas un risque de court-circuit avec l’électricité ? O_o<br /> Oui, et? Il suffit que l’eau ne soit pas en contact avec l’électricité… Tu as bien de l’eau ET de l’électricité chez toi.
Chevron7
Yorgmald:<br /> C’est vrai qu’un barrage n’est pas dévastateur pour l’environnement, comme dévier un cours d’eau.<br /> Bah,on te dit pas le contraire mais c’est les croisement du plus rentable,durable,LCOE bas,peu d’émission de Co2 par rapport a la construction.<br /> Donc littéralement le meilleur dispositif,devant le nucléaire et t’es pas content.<br /> Tu veux pas de courant du tout en fait.<br /> Va vivre dans les bois ted kaczynski.<br /> Les types pas raccords avec leur commentaires…
blueamrtini
Si ça ce n’est pas du cynisme…<br /> Je résume: une entreprise qui nous fait croire que l’énergie verte existe profite de la journée de l’eau pour faire parler d’elle, en tirant une sonnette d’alarme qui n’a pas lieu d’être, puisque les data-centers sont au contraire le meilleur moyen d’économiser de l’énergie.<br /> La pensée écologique actuelle en fait, prendre la réalité et la tordre pour la faire coïncider avec des idées d’arrière-garde puisque finalement ce n’est pas la nature qui intéresse mais la notoriété.
kroman
C’est révolutionnaire comme innovation, le refroidissement par évaporation, on le trouve même dans les tours aéroréfrigérantes des centrales thermiques et nucléaires !
clockover
Euh… Il y a des datacentres très proche d’un PUE de 1 aujourd’hui.<br /> Ils sont à la ramasse avec leur PUE de 1.3.<br /> Bref au lieu de «&nbsp;tirer la sonnette&nbsp;», ils devraient se sortir les doigts…
c_planet
Après 20 secondes de recherche, je vois que leurs data centers sont à Paris et Amsterdam. Quelle farce, l’eau tombe du ciel à n’en plus finir toute l’année … mais les mecs communiquent comme si ils allaient sauver le village d’à côté du déssèchement des nourrissons. Allez, vive les équations écologiques pour JT et ménagères.
newseven
Je vais un peut faire mon troll .<br /> Mais les datacenters consomme beaucoup mois que les criptomonais en électricité .<br /> datacenters consomme juste 70 milliards de kWh vs ( 121,56 térawattheures = 121,56 milliards de kWh )<br /> Donc pourquoi Scaleway ne se concentre pas plutôt sur la consommation électrique de la cryptomonnaies .<br /> Du gros n’importe quoi Scaleway .<br /> Je ne connais aucun bâtiment quel qu’ils soient qui utilise de l’eau potable pour refroidir leur bâtiment .<br /> Bon il y a bien le vieux système de tour de refroidissement fermée ou ouverte .<br /> Mais consommation est très raisonnable mais dangereuse si il n’est pas bien nettoyer régulièrement pour la probation de bactérie .<br /> Le Soleil – 6 Nov 18<br /> Légionellose: les tours de refroidissement, une menace à la grandeur du Québec<br /> EXCLUSIF / Au Québec, autour de 1500 fois par année, des tours de refroidissement à l’eau, servant notamment à climatiser les bâtiments, sont envahies par la bactérie causant la légionellose à un seuil exigeant des «mesures correctives», a constaté...<br /> Energie Plus Le Site – 25 Sep 07<br /> Condenseurs et tours de refroidissement - Energie Plus Le Site<br /> Vue synoptique, fonctionnement d'un condenseur, fonctionnement d'une tour de refroidissement, les condenseurs à air, les condenseurs à eau, [...]<br /> https://www.suisse-eole.ch/fr/energie-eolienne/faq/mw-kwh-gwh-comment-sy-retrouver-11/<br /> Radio-Canada.ca<br /> Analyse | Le bitcoin, plus énergivore qu’un pays<br /> Selon Janet Yellen, la consommation d’énergie des cryptomonnaies est «&nbsp;stupéfiante&nbsp;».<br /> archipel.uqam.ca<br /> M15850.pdf<br /> 41.02 MB<br />
bpromma
Avec la quantité d’eau utilisée pour éteindre le datacenter d’OVH oui effectivement il faut tirer la sonnette d’alarme.
dFxed
J’avoue que j’étais perplexe en lisant l’article, mais j’ai trouvé la lumière avec le commentaire de @laurent Tiki<br /> Le refroidissement adiabatique : tu fais ruisseler de l’eau sur un matériel poreux, traversé par de l’air. L’air, en evaporant l’eau, se refroidit. Cependant, cela consomme de l’eau, et rejette de l’air humide.<br /> Avant d’être rejeté, cet air froid est utilisé pour rafraîchir les serveurs (sûrement via un échangeur de chaleur).<br /> Ce rafraîchissement adiabatique est une vieille technique, qui fait que l’eau reste fraîche dans un pot en terre cuite même au soleil (la terre cuite étant poreuse, l’eau qui s’infiltre vers l’extérieur s’évapore, maintenant plus fraîche l’eau du pot).
zoup01
de toute façon, un data center consomme de l’énergie, cela ne peut que polluer…<br /> la production électricité est la première source de Co2 sur la planète, mais un data center remplace aussi probablement des milliards de feuilles de papier qu’il faudrait fabriquer et imprimer, avec l’énergie et la déforestation qui va avec…<br /> quel est le moins pire ? aucune idée.
Element_n90
C’est pas comparable, tu ne consommes aucune feuille de papier quand tu ne regardes pas des vidéos de chatons, les choses ne sont pas interchangeable.
zoup01
Je pensais essentiellement à tous les documents administratifs que l’on imprime plus …<br /> On a jamais imprimé de vidéo
lightpunk
Augmenter l’efficacité écologique est louable, mais à pondérer avec l’effet rebond (croissance de la consommation totale) et à mettre en perspective avec les objectifs écologique à atteindre (action totalement insuffisante).<br /> Que les innovations ne soient utilisé comme des leurres pour éviter de changer ce qui est nécessaire, notre modèle de système économique.
vVD
Le refroidissement adiabatique est vieux comme le monde…<br /> Comment breveter un principe physique ?<br /> Ils nous prennent pour des ‹&nbsp;pigeons&nbsp;›…<br /> .<br /> Il y a des barrages hydroélectriques qui turbinent en permanence pour eux ? Où est cette puissance installée que l’on vérifie, le journaliste doit vérifier l’information sinon c’est du publi-reportage et il faut le mettre en grand (visible) au début de l’article<br /> Ça doit être de l’énergie compensé en Norvège, de l’électricité normale en permanence en France… Des pirouettes, des embrouilles.
nordic16
Croyez le ou non mais la nature s’adapte après la déviation d’un cours d’eau et la mise en eau d’un barrage. Ça ne devient pas un milieux stérile mais un milieu ou y foisonne la vie animale et végétale. La nature y reprend très rapidement ses droits ne disparaît pas pour faire place au vide. Tout en contribuant pour des générations à fournir une des énergies les plus propres qu’on puisse créer.
supersebastigor
quand le «&nbsp;public&nbsp;» contrôle tout on se retrouve en société communiste., avec toutes ses dérives également.
Voir tous les messages sur le forum

Actualités du moment

Après Pokémon GO, Niantic va lancer un jeu Pikmin (toujours en réalité augmentée)
Bon plan CyberGhost VPN : bénéficiez de la formule 3 ans + 3 mois à 2€/mois seulement !
YouTube : l'affiliation dans le viseur de Google, au détriment des producteurs de contenu ?
Microsoft serait en discussion pour racheter Discord
Vous pouvez désormais accéder à vos jeux Steam en 8K via Steam Link
Apple retire discrètement le serveur web Zoom caché via une mise à jour sur Mac
Mini critique Tribes of Europa (S01)
Mini critique Truth Seekers (S01)
Mini critique For All Mankind (S02E01)
Mini critique Snowpiercer (S02E01)
Haut de page