Le data center sous-marin de Microsoft refait surface après deux ans d'immersion

15 septembre 2020 à 17h49
42
serveurmicrosoft

Immergé en juin 2018 dans les eaux écossaises, le centre de données sous-marin du Projet Natik a répondu aux attentes de Microsoft.

Avec l’essor des services Cloud, la demande en data centers va toujours croissante. Aussi, afin de refroidir ces centres de données, gourmands en énergie, les entreprises exploitent les stratagèmes les plus divers. Chez Facebook, on mise sur le froid rigoureux de Suède ; chez Yahoo, sur le water cooling à grande échelle, grâce aux chutes du Niagara… enfin, pour Microsoft, la solution est carrément sous-marine.

864 serveurs pour une capacité de stockage de 27,6 pétaoctets

Ainsi, en 2016, l’entreprise de Redmont avait fait part de ses ambitions à ce sujet, à la suite d’un premier test réussi dans les eaux californiennes. Deux ans plus tard, elle les concrétisait de manière plus aboutie en lançant, en juin 2018, le premier data center sous-marin dans le cadre de son Projet Natik. Après avoir été immergé pendant plus de deux ans, celui-ci est de retour sur la terre ferme.

Déployé en Ecosse, plus précisément à l'European Marine Energy Centre (EMEC) sur l’Île d'Orkney, ce centre de données assume une taille proche de celle d'un conteneur, comme vous pouvez le voir sur les images et la vidéo. À l’intérieur, 12 racks abritant 864 serveurs offraient une capacité de stockage de 27,6 pétaoctets.

Et pour la petite anecdote, et la touche patriotique, sachez qu'on doit sa réalisation au français Naval Group.

serveurmicrosoft2

Notons également que ce centre de données fonctionnait avec des énergies 100 % renouvelables : marémotrice et houlomotrice dans l’eau, solaire et éolienne sur terre. Ces deux dernières sources d’énergie étaient bien entendu amenées par un câble sous-marin.

Une solution efficace et viable selon Microsoft

Lors de la présentation de son projet de centre de données sous-marin en 2018, Microsoft avait avancé trois arguments principaux en sa faveur.

Le premier, économique, provenait simplement de l’usage de l'environnement. En immergeant le data center dans des fonds marins froids, l’eau qui l’entoure fait office de refroidisseur naturel et garantit une très bonne dissipation de la chaleur. C’est donc une belle économie d’argent, puisque le système de refroidissement d’un serveur représente une part non négligeable du coût de son entretien.

Le deuxième argument avancé renvoyait au temps de construction réduit par rapport à un centre de données terrestre.

Enfin, le dernier atout de ce projet résidait dans des temps de réponse améliorés. En effet, étant donné que la grosse majorité des êtres humains vit à moins de 200 km des côtes, installer des serveurs proches de ces zones entraîne logiquement une réduction de la latence.

Un taux de défaillance bien inférieur à celui d’un centre de données terrestre

Selon Microsoft, cet essai est concluant. La société précise que le centre de données sous-marin n’a connu qu’un huitième du taux de défaillance habituel d’un centre de données terrestre. Un critère prépondérant puisque, forcément, il est plus délicat de procéder à des réparations sur un data center immergé à plusieurs mètres de profondeur…

Après sa mission dans l’eau, ce serveur va maintenant subir une autre épreuve : celle de son démantèlement en vue d’être recyclé.

serveurmicrosoft1

Source : The Verge, Microsoft

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
42
35
c_planet
… sera largement déployé pour windeau douce …
Adrift
Et si on en mettait plein dans la zone arctique pour accelerer la fonte des glaces et avoir plus chaud?
oudiny
joli ^^
Steevenoo
sa ne condense pas a l’intérieur ???
icejedi
Chut, ils risquent de trouver l’idée bonne
Pronimo
c’est vrai que si tu en implante au niveau industriel, ca va finir en piscine chauffante
smartgeek
Que le conteneur soit a 10 kms du cercle polaire ou a 5000 kms, il participera toujours au réchauffement climatique. Cependant un conteneur dans une eau à 5 degrés nécessitera peu ou pas de climatisation quand celui dans une eau à 30 degrés en nécessitera.<br /> Le choix me parait clair dans une logique d’économies d’énergies (ok, si on était hippie, on bannirait toute technologie, mais c’est pas le sujet).
Trentreznor
Absolument et il faut bien comprendre que la neutralité carbone ne veut pas dire «&nbsp;on ne fait plus rien&nbsp;» mais changer la façon dont on le fait. Là nous avons déjà une énergie neutre en carbone, et si à terme les différentes énergies utilisées pour construire le matériel et le déplacer sont également renouvelables (Electricité verte, plastique fait à partir de sources renouvelables, etc…) nous arrivons à un modèle soutenable à long terme.
fightermad
Et tout ça pour seulement deux ans ?<br /> Et quand ils le démantèlent, les serveurs je tournent plus car plus refroidis ? L’idée est pas mal, mais c’est peut être plus un coup de com’
barthelemy2b
elle est magnifique celle là . Je tire mon chapeau
nikon561
c’est un essai, 2 ans permettent deja d’avoir un bon retour, et on peut parier qu’une version de produtction resterais bien plus longtemps
Phoenamandre
Euh en espérant qu’ils augmentent la durée de vie parce que 2 ans, c’est une grosse blague, là
megadub
On peut imaginer qu’ils ont fait le vide, donc pas de condensation <br /> C’est en tout cas une super expérience, pleine d’espoir pour l’avenir
megadub
Déjà 2 ans c’est pas si mal pour du matos qu’on peut renouveler bien plus souvent, et ce n’est évidemment qu’un premier essai… rien n’empêche de le plonger à nouveau pour prolonger l’expérience
ultrabill
Remarque probablement stupide mais les composants électroniques ne peuvent être refroidis par des ventilateurs s’il n’y pas d’air, si ?
zalphab
si l’air ambient dedans n’est pas humide. Pas de raison. Je suspect meme qu’il ne l’ai pas laissé sous air… mais sous azote, pour eviter tout risque d’incendit… surtout si aucun humain n’a besoin d’aller dedans.
Martin_Penwald
Le vide dissipe extrêmement mal la chaleur. C’est d’ailleurs un gros problème pour les engins spatiaux. Donc, non, c’était pas sous vide.
Martin_Penwald
On pourrait même imaginer remplir le compartiment d’huile minérale pour dissiper la chaleur.
c_planet
l’air chaud ne condense l’humidité que sur les parties froides, donc tous les éléments critiques chauffants sont automatiquement protégés (sauf un hd qui se met en veille pex). en aircooling j’ai fait passer plusieurs hivers à T° négative à un serveur dans une remise sans vitre, c’est passé comme un charme (sauf qu’au final les hd descendent trop bas en t°, ce qui les fatigue prématurément), donc dans un environnement étanche où l’humidité de l’air peut être contrôlé c’est un souci qui n’apparaitra pas.
carinae
En fait si je ne me trompe pas ils auraient utilisé de l’azote dans le conteneur. Pas de présence humaine, pas où peu d’oxygène et le système est du coup a priori plus fiable. Maintenant pour de la maintenance c’est une autre paire de manches
Ya_Ch
A grande échelle je pense que sa peut créer un problème de réchauffement des océans ce qui ne me paraît pas bon mais a une petite échelle sa peut être une excellente solution qui ne changera pas la température des océans et diminuera les gaz à effet de serre car faut pas oublié que les data center son très polluant et que leur prolifération vont largement participer aux réchauffement climatique a l’avenir.<br /> Mais la solution ne réside pas dans le système de refroidissement selon moi il faudrait fabriquer des systèmes qui chauffent très peu voir pas du tout comme sa il aurait besoin de système de refroidissement moins polluant.<br /> Espérons que les différent acteurs de se fasse des recherches sur des composants qui vont dans se sens.
kroman
Pourquoi déjà recyclé ? Il est déjà obsolète en 2 ans ?
kroman
Il ne chauffe pas l’eau s’il récupère l’énergie des vagues !
Ya_Ch
Oui l’alimentation en énergie ne réchauffe pas l’eau, mais les serveurs produisent de la chaleur dans un conteneur hermétique qui doit avec le temps chauffer, du fait que l’aire et remplacé par un gaz cette ausse de température et surment négligeable et sans danger pour les océans, mais a une très grande échelle ça peut devenir un problème.
Thermo
Selon les principes de la thermodynamique, à l’échelle de la terre entière, c’est effectivement un bilan globalement neutre puisque l’on récupère de l’énergie qui se serait sinon transformé en chaleur pour finir in fine par la restituer sous forme de chaleur. Localement par contre on n’est pas à l’abris de découvrir des effets non désirés, mais comme pour chaque structure dite non «&nbsp;naturelle&nbsp;». L’avantage par rapport à la climatisation c’est l’efficacité énergétique du refroidissement sans aucune comparaison possible et donc un bien meilleur bilan énergétique.
bmustang
s’il y a un éditeur qui passe par là ? réduiser l’impact de la pollution des PJ en développant une fonction de stockage comme cela ce faisait i l y a 15 ou 20 ans ou alors de laisser le choix aux destinataires de recevoir ou pas ce genre de mail.
1298
Quel honte !<br /> Y’a pas plutôt des logements qui ont besoin de chauffage ?!
megadub
ultrabill:<br /> Remarque probablement stupide mais les composants électroniques ne peuvent être refroidis par des ventilateurs s’il n’y pas d’air, si ?<br /> Martin_Penwald:<br /> Le vide dissipe extrêmement mal la chaleur. C’est d’ailleurs un gros problème pour les engins spatiaux. Donc, non, c’était pas sous vide.<br /> C’était un raccourci. Sous vide dans mon esprit c’était : sans air. Ils ont du remplacer l’air par un gaz plus stable. Enfin, je pense
Thamien
Oui plutôt air sec ou gaz neutre (azote).<br /> Puis sous vide, imagine les pressions subit par le caisson même à la surface!<br /> Mais ils pourraient aussi le remplir d’un liquide non conducteur électrique mais très conducteur thermique comme l’huile…
wawa911
Plus de 80% des mails sont des spams…
Mathieu_Casademont
Euh… Etant technicien en Data Center depuis de nbreuses années je sais que les disques, power supply ou autres fan et dimm tombent souvent en rade, donc ds le cas présent on fait comment?? Pure communication, pas viable!! Après je suis aussi N3 en plongée ss marine donc si solution chuis chaud patate et postule pr le poste
megadub
Redondance de redondance surement… et au pire, tu sors le data centers pour les maintenances matérielles
Nijin_Jak
tu est a coté , et plien entreprise le fait Amazon, facebook, et plien d’autre , la zone arctique comme tu dit ça c’est autre choses
c_planet
https://fr.wikipedia.org/wiki/Redondance_(centre_de_données) (voir Echec d’alimentation)<br /> fr.wikipedia.org<br /> Haute disponibilité<br /> La haute disponibilité ou high availability (HA) est un terme souvent utilisé en informatique, à propos d'architecture de système ou d'un service pour désigner le fait que cette architecture ou ce service a un taux de disponibilité convenable.<br /> La disponibilité est aujourd'hui un enjeu important des infrastructures informatiques. Une étude de 2007 estime que la non-disponibilité des services informatiques peut avoir un coût de 440&nbsp;000&nbsp;euros de l'heure, ces coûts se chiffrant en milliards d'euros ...<br /> rassure-nous, tu vois plus de poissons que de serveurs ?
megadub
c_planet:<br /> rassure-nous, tu vois plus de poissons que de serveurs ? <br /> Je pense qu’il a déjà vu de la haute dispo mais HA ou pas, si du matos tombe en rade, faut le changer. Tu restes pas avec une infra qui a la HA pêtée.
Araldwenn
@ceuxquitrouventque2ansc’estdufoutagedegueule : il faut vous rappeler que ce data center a vocation de prototype, et pas de data center de production ? Le but est de tester la viabilité de ce projet, afin de pouvoir développer dans l’avenir une version de «&nbsp;production&nbsp;»… Et ces 2 ans d’étude permettent d’avoir déjà une quantité de données conséquente afin d’atteindre cet objectif.
philumax
Qu’on le veuille ou le veuille pas, il va falloir changer, sinon on meurt.<br /> Donc, quelque part, soit on diminue la taille des données, soit on diminue le nombre de datacenter.<br /> Ça peut plus continuer à grandir.
Vrootwoot
Pas si l air a été asséché au préalable que le datacenter complet a été immergé dans un liquide non conducteur. Et puis sinon la techno des submersibles est probablement très au point
PEPSIMAX
Et qu’est-ce qu’ils vont faire des serveurs ? Les jeter ?
megadub
Bah non… ils peuvent continuer à les utiliser.
zacro
Troisièmement, on écrit « Ça ne condense pas à l’intérieur ? »<br />
Voir tous les messages sur le forum

Derniers actualités

Mi MIX Fold 2 : Xiaomi annonce son nouveau smartphone pliant
Le buggy Meyers Manx est de retour en version électrique
Meta s'endette de 10 milliards de dollars pour ses projets
Après avoir « disrupté » l'e-commerce, Amazon s'attaque au paiement en caisse
Ce smartphone est à prix cassé chez Cdiscount !
Voilà une offre à ne pas manquer ! Ce superbe écran de 32
Profitez de vos morceaux préférés avec l'enceinte sans fil Bose à prix réduit
Redonnez une seconde jeunesse à votre Mac à petit prix grâce à cette solution dédiée
Apple : l'iPad Pro et sa puce M1 profite d'une belle remise
Cette vidéo TikTok veut vous montrer comment éviter de payer les frais d’excès de bagage en avion
Haut de page