Critique The Cuphead Show! : avec les tasses fêlées de MDHR, Netflix décroche la timbale

23 février 2022 à 11h00
6
The Cuphead Show! © Netflix

Difficile au premier abord de cerner quel était le public visé par The Cuphead Show!, la nouvelle série animée signée Netflix basée sur le jeu vidéo Cuphead . Mais après avoir dévoré ses 12 petits épisodes, il est finalement clair qu'absolument tout le monde peut succomber aux aventures mouvementées des deux frères.

The Cuphead Show!
  • Vous recherchez une série d'animation très courte
  • Le style visuel des vieux dessins-animés c'est votre tasse de thé (ohoho)
  • Vous voulez une série drôle pour ne pas vous prendre la tête
  • Vous n'avez pas l'énergie pour deux frangins qui courent dans tous les sens
  • Vous préférez les séries avec un vrai scénario
  • Vous avez vendu votre âme au Diable

Fiche technique The Cuphead Show!

Informations

Genre
Fantasy, Animation, Action, Aventure, Comédie
Réalisation
Chad Moldenhauer, Jared Moldenhauer
Editeur
Studio MDHR, King Features Syndicate, Netflix
Plateforme
Netflix
Nombre de saisons
1
Nombre d'épisodes (Total)
12
Classification
Tous publics

Accompagnez la lecture de cet article avec la musique de la série :

Brothers: A Tale of Two Bols

Basé sur le jeu vidéo Cuphead :

Suivez les aventures et mésaventures de l'impulsif Cuphead et de Mugman, son frère plus prudent mais influençable.

Si vous êtes un minimum joueur, vous avez normalement déjà entendu parlé de Cuphead. Sorti en 2017, le difficile jeu de plateforme/action signé Studio MDHR a raflé moults récompenses et critiques élogieuses méritées. Alors que son très attendu DLC The Delicious Last Course arrivera enfin cet été , les fans du jeu comme les néophytes peuvent dès à présent se jeter sur The Cuphead Show!, l'adaptation en série animée du titre.

Les vétérans pourront y redécouvrir l'univers perché du jeu, sous un angle littéralement différent, raconté par de véritables dialogues et voix, tandis que les autres (y compris les joueurs qui ne sont pas allés bien loin avant de jeter leur manette, comme votre serviteur) pourront appréhender de manière passive ce qu'ils ont manqué dans l'œuvre originale. La série n'est cependant pas un simple copié collé du matériaux de base, et c'est véritablement appréciable.

The Cuphead Show! © Netflix
© Netflix

Le plus beau dans tout ça, c'est qu'en adoptant un ton tous publics, une intrigue très simple mettant en scène d'étranges personnages colorés (les humains côtoient dans la normalité la plus totale des animaux, objets anthropomorphisés et choses moins identifiées), The Cuphead Show! a le potentiel pour plaire aussi bien aux enfants qu'aux adultes… surtout à celles et ceux qui recherchent un shot de nostalgie.

En effet, il est temps d'aborder l'éléphant dans la pièce (saviez-vous d'ailleurs que c'est le seul mammifère qui ne sait pas sauter ?) : à l'instar du jeu, tout est réalisé à la façon des dessins animés américains des années 30.

Pourquoi Mickey Mousse ? Parce que Mario Brosse.

Evidemment : ça claque. Non seulement l'animation dynamique old school est un délice de tous les instants, les mimiques de tous les personnages sont diablement réussies, mais en plus la direction artistique du jeu se transpose à merveille en série. Elle a même le culot de s'affiner pour un résultat encore plus agréable à l'œil.

Si on ne retrouve évidemment pas la baffe technique d'Arcane ou l'originalité de Star Wars : Visions , le tour de force est bien là et vient souffler un paradoxal vent de fraîcheur sur l'animation moderne.

The Cuphead Show! © Netflix
© Netflix

L'ensemble est logiquement moins dynamique et « over the top » que dans le jeu, notamment réputé pour ses combats de boss épiques. Pourtant cela n'enlève rien au rythme de The Cuphead Show!, qui reste excellent, porté par sa musique cartoon (ici assurée par Ego Plum et non Kristofer Maddiga), quelques chansons qui collent parfaitement à l'image, et de nombreux éléments mouvants dans presque chaque scène. La série est moins foisonnante que le jeu mais cela permet aussi de souffler un peu et de ne pas ressortir complètement épuisé des épisodes, pourtant courts, de 10 minutes.

« On s'attache instantannément à ces deux héros pas très malins mais toujours les premiers pour faire n'importe quoi sans trop se soucier des conséquences »

Le dynamisme est vraiment apporté par le doublage de la série. Les voix et les dialogues, aussi bien en VO qu'en VF, sont inattaquables et apportent une épaisseur supplémentaire à l'âme de cette adaptation. C'est d'ailleurs suffisamment rare pour le souligner : mention spéciale à la VF, dont nous saluons la qualité et les subtiles références qui ne manqueront pas de vous faire pouffer de rire.

The Cuphead Show! © Netflix
© Netflix

La série a également l'intelligence de multiplier les leviers pour faire rire (blagues visuelles, bruitages audio à l'ancienne, comique de répétition, humour absurde ou premier degré…) et le constat est sans appel : si vous ne riez pas une seule fois devant les aventures des deux frangins, c'est sans doute que vous avez perdu votre âme d'enfant. Ou que vous l'avez donnée au Diable.

Une adaptation qui n'est pas sur la paille

En fin de compte, The Cuphead Show! a réussi là où l'on attendait le récent reboot des Animaniacs. Pas totalement raté, il manque toutefois à ce dernier une étincelle pour être pleinement convaincant et efficace.

Tout le contraire de la série de Netflix, qui réussie avec de très courts épisodes (pas toujours liés au mince fil rouge de la saison d'ailleurs) à détendre et amuser les spectateurs sans enregistrer presque aucun raté. On s'attache instantanément à ces deux héros pas très malins mais toujours les premiers pour faire n'importe quoi sans trop se soucier des conséquences.

The Cuphead Show! © Netflix
© Netflix

Pour être totalement objectifs et un peu plus critiques, nous pourrions malgré tout préciser que les derniers épisodes sont un peu en-dessous du niveau fixé par les autres ; par ailleurs, si les décors et l'animation sont difficiles à attaquer, les passages où on lève les sourcils face à une séquence réellement originale (dans l'épisode du cimetière, notamment), sont malheureusement trop rares.

Aussi, nous attendons encore un peu plus de prise de risque dans la réalisation de la suite… Car oui, cette première partie se termine sur un « À suivre ».

On espère donc que les prochains épisodes introduiront davantage de personnages du jeu et proposeront surtout une mise en scène un peu moins sage que cette première salve d'épisodes. Un petit grain de folie supplémentaire pourrait alors aisément faire passer The Cuphead Show! du statut de série recommandée à celui d'incontournable.

8

Que vous connaissiez ou non le jeu vidéo original, The Cuphead Show! vous tend les bras. En tout cas si vous recherchez une courte série d'animation pour rigoler et en prendre plein les yeux. Si vous n'aimez pas rire et que vous êtes hermétique à l'animation old school, eh bien c'est tout simplement dommage pour vous.

Les plus

  • Vous recherchez une série d'animation très courte
  • Le style visuel des vieux dessins-animés c'est votre tasse de thé (ohoho)
  • Vous voulez une série drôle pour ne pas vous prendre la tête

Les moins

  • Vous n'avez pas l'énergie pour deux frangins qui courent dans tous les sens
  • Vous préférez les séries avec un vrai scénario
  • Vous avez vendu votre âme au Diable

La première saison de The Cuphead Show! est disponible sur Netflix.

Netflix
  • La plus complète du marché
  • Séries originales souvent excellentes
  • Compression vidéo irréprochable

Le service américain n'est pas le plus populaire au monde pour rien. Avec une offre de contenus enrichie chaque semaine, une qualité vidéo toujours optimale et une expérience utilisateur très travaillée, la plateforme est un choix incontournable pour se divertir. Notre seul regret reste l'augmentation constante des tarifs d'abonnement, qui rend le service un peu moins attractif qu'à son lancement… Heureusement le nombre de séries et de films compense cette hausse.

Le service américain n'est pas le plus populaire au monde pour rien. Avec une offre de contenus enrichie chaque semaine, une qualité vidéo toujours optimale et une expérience utilisateur très travaillée, la plateforme est un choix incontournable pour se divertir. Notre seul regret reste l'augmentation constante des tarifs d'abonnement, qui rend le service un peu moins attractif qu'à son lancement… Heureusement le nombre de séries et de films compense cette hausse.

Cet article contient des liens d'affiliation, ce qui signifie qu'une commission peut être reversée à Clubic. Les prix mentionnés sont susceptibles d'évoluer. 
Lire la charte de confiance
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
6
6
Kriz4liD
Je peux voir ça avec mon fils de 9ans ?
aGa
Complètement
Bombing_Basta
C’est classé dans la catégorie enfant sur Netflix, donc j’imagine que oui.<br /> Mais, rien ne t’empêche de regarder un ou deux épisodes seul pour voir si ça convient a tes critères.
zionr10
La VF est lamentable
Giani
Le jeu met sur les nerfs mais l’animé est un bon moment de détente.
ABC
Très joli design !
Voir tous les messages sur le forum

Lectures liées

She-Hulk : Disney+ vous donne rendez-vous en août pour cette avocate Marvel pas comme les autres
Sandman, Cyberpunk, Umbrella Academy... Netflix annonce sa Geeked Week à grand renfort de trailers
Chez Netflix, si vous n’aimez pas le contenu, vous pouvez démissionner
The Boys, saison 3 : en juin, ça va cogner sur Prime Video
For All Mankind : direction Mars dans le premier trailer de la saison 3
Netflix n'en a pas terminé avec Black Mirror
Prenant le contrepied de Netflix, Apple TV+ s'apprête à dégainer un nouveau film d'animation
Festival de Cannes : TikTok s'invite sur la croisette
Pour Dune Part. II, Denis Villeneuve a trouvé son empereur Padishah
Netflix dévoile un premier aperçu de sa prochaine série Resident Evil avant sa sortie estivale
Haut de page