Linux 3.6 : améliorations supplémentaires pour la mobilité

Par
Le 05 octobre 2012
 0
Linux poursuit sa marche vers la mobilité, avec le coup d'envoi de la version 3.6 du noyau, donné dimanche dernier par son inventeur Linus Torvalds, qui continue d'orchestrer son développement. Cette mise à jour apporte tout particulièrement plusieurs améliorations liées à l'économie d'énergie.

Linux 3.6, répondant au nom de code « Terrified Chipmunk » (littéralement « tamia terrifié »), inaugure pour commencer la fonction « Suspend to Both », qui permet comme son nom l'indique de sauvegarder l'état de la machine à la fois sur la mémoire vive et le support de stockage (disque dur ou SSD).

Cette fonction, qui existe sur Windows et OS X depuis quelques temps, offre le meilleur des deux mondes : elle permet de sortir de veille en quelques secondes, mais aussi de rétablir une session après une longue durée, y compris en cas d'épuisement de la batterie.

Dans le même ordre d'idée, le nouveau kernel inaugure enfin la prise en charge d'une nouveauté du PCI Express 2.0 et de l'ACPI 5.0, l'état D3 Cold qui, contrairement au D3 Hot, permet de couper entièrement l'alimentation de composants PCI Express et Serial ATA. C'est l'ACPI qui devra le réveiller, mais en cas d'inutilisation prolongée, pour une unité optique par exemple, cet état permet d'importantes économies d'énergie.

000000f000092171-photo-linux-tux-logo-officiel.jpg

Cette mise à jour apporte comme d'habitude son lot d'améliorations en matière de systèmes de fichiers, de stockage et de gestion du réseau. Les contributeurs du site Internet collaboratif LinuxFr ont comme à leur habitude détaillé chacune de ces nouveautés.

Les sources de Linux 3.6 sont disponibles dès à présent sur kernel.org. Les binaires prêt à l'emploi pour les distributions sont quant à eux en cours de préparation et de déploiement.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
scroll top