Twitter : ça y est, les annonceurs commencent à revenir

Samir Rahmoune
Publié le 18 janvier 2023 à 18h45
Twitter logo banner #disc

Après la fuite des annonceurs au moment de son rachat, Twitter a finalement trouvé des entreprises qui acceptent de dépenser leur budget publicité sur son réseau.

Elon Musk va-t-il pouvoir souffler ? Alors que les finances de son réseau social sont dans le rouge pour l'année 2022, l'homme d'affaires a réussi à sécuriser un certain nombre de contrats publicitaires pour cette année. De quoi faire remonter la pente aux revenus de la boîte ?

Twitter à fond sur le sport

« Comment améliorer les revenus de Twitter ? » C'est presque une question qui aurait pu être posée à ChatGPT, tant le réseau, en difficulté, a multiplié les pistes ces dernières semaines afin d'accroître ses revenus. Au point même d'autoriser de nouveau les publicités politiques aux États-Unis.

Mais si certains grands groupes se montrent frileux à l'idée de revenir, la firme d'Elon Musk a tout de même réussi à assurer des contrats avec plusieurs gros partenaires, selon des documents auxquels Axios a eu accès.

C'est surtout le monde du sport qui est présent parmi ces annonceurs. Toutes les grandes ligues américaines, de la NBA à la NFL, en passant par la NHL ou la NASCAR, vont rester sur le réseau et payer pour communiquer durant la saison régulière et les événements phares comme le Super Bowl.

Les médias restent sur Twitter

Et le sport n'est pas seul, puisque les géants du divertissement comme la Paramount ou Disney vont eux aussi continuer d'être présents sur le réseau à l'oiseau bleu. Plus intéressant encore, les médias américains n'ont pas déserté Twitter, malgré les polémiques autour de la suspension temporaire des comptes de certains journalistes.

Bloomberg, le Wall Street Journal, Reuters, Forbes, Axios ou USA Today vont ainsi signer des accords de contenu avec Twitter pour des événements importants comme le CES ou le Forum économique mondial de Davos, dont l'édition 2023 se tient actuellement.

Si le partenariat s'avère financièrement lucratif pour toutes ces entités, celles-ci préfèrent tout de même rester discrètes. Aucune des entreprises parmi les grands noms cités qu'Axios a tenté de contacter n'a voulu faire de commentaires.

Source : Axios

Samir Rahmoune
Par Samir Rahmoune

Journaliste tech, spécialisé dans l'impact des hautes technologies sur les relations internationales. Je suis passionné par toutes les nouveautés dans le domaine (Blockchain, IA, quantique...), les questions énergétiques, et l'astronomie. Souvent un pied en Asie, et toujours prêt à enfiler les gants.

Vous êtes un utilisateur de Google Actualités ou de WhatsApp ?
Suivez-nous pour ne rien rater de l'actu tech !

A découvrir en vidéo

Commentaires (0)
Rejoignez la communauté Clubic
Rejoignez la communauté des passionnés de nouvelles technologies. Venez partager votre passion et débattre de l’actualité avec nos membres qui s’entraident et partagent leur expertise quotidiennement.
Commentaires (6)
UncleJul

Parfait l’affaire est close, on va enfin pouvoir changer de sujet.

Hé cluclu pourquoi ne pas poster des articles d’archives du genre il y a '20ans’avec une news d’époque, histoire de se remémorer le bon vieux temps, et histoire de varier les sujets.

Belgarath

Fous-nous la paix ! il y a des gens que ce sujet intéresse. Si toi, cela ne t’intéresse pas, passe le sujet et lis autre chose.

bennukem

A part Elon musk s world , chatgpt et TikTok, il y a autre chose à lire ? :wink:

ayaredone

J’aime bien l’idée des archives, pour les vieux comme moi ça rappelle de bons souvenirs :slight_smile:

Muggsy68

Archive 1 : avant il n’y avait pas internet.
Que faisons-nous ?

Oncle_Picsou

Il me semble que Clubic l’a déjà fait, sur quelques sujets?
Ca serait sympa de le refaire en tout cas!