Google TV : la TV connectée selon Google, en Europe début 2011

08 septembre 2010 à 13h50
0
03204132-photo-google-tv.jpg
Un système pour les connecter toutes. Eric Schmidt, patron de Google, s'est rendu à Berlin cette semaine pour présenter à l'ensemble de l'industrie de l'électronique grand public Google TV, le système d'exploitation que destine le numéro un mondial des moteurs de recherche à l'écran de télévision. Ce service de TV connectée, qui doit permettre d'accéder à l'ensemble des ressources du Web, sera lancé dès le mois d'octobre aux Etats-Unis. L'Europe devra pour sa part patienter quelques mois de plus : Eric Schmidt a en effet indiqué que Google TV ne serait pas commercialisé sur le Vieux Continent avant 2011.

Dévoilé en mai dernier, le projet Google TV ambitionne de doter les téléviseurs ou les boîtiers multimédia d'une couche logicielle leur permettant de se connecter et d'interagir avec les services Web - à commencer, bien sûr, par les produits maison tels que YouTube, qui a déjà dévoilé son interface dédiée à l'écran de TV.

« Vous ne voudriez pas d'un ordinateur qui n'ait pas un navigateur Internet aujourd'hui. Bientôt, vous ne voudrez plus d'une télévision sans navigateur », a promis Brittany Bohnet responsable du projet Google TV. Au centre du dispositif, on trouvera donc le navigateur maison, Chrome, installé sur la base du système Android et enrichi de tous les services développés par Google : recherche vocale ou sous-titrage automatique. Difficile de ne pas imaginer qu'à terme, Google TV s'ouvre également au kiosque d'applications Android Market ou à des interactions avec les téléphones munis du même système d'exploitation.

Pour distribuer Google TV, le moteur de recherche s'appuiera sur des partenaires issus du monde du hardware, au premier rang desquels Logitech, via un enregistreur numérique, et Sony, qui implémenta le système directement au sein de certaines de ses gammes de téléviseurs. LG et Samsung, qui planchent eux aussi sur le dossier des TV connectées, auraient également fait part de leur intérêt.

Comme il l'a fait dans le domaine de la téléphonie mobile avec Android, Google ambitionne ici de proposer une plateforme ouverte, sur laquelle chacun pourra venir greffer ses innovations ou ses propres services, rassurante en ceci qu'elle n'enferme aucun des partenaires dans une logique exclusive. Une démarche aux antipodes de celle retenue par Apple qui, autour de son Apple TV, construit un environnement fermé dans lequel les contenus n'arrivent qu'après négociations d'accords au cas par cas. Reste à voir comment Google tirera profit de la position centrale qu'il souhaite occuper.

Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Netflix menace les partages de compte entre amis
Une nouvelle taxe appliquée sur les billets d'avion dès 2020, pour financer les transports propres
Tesla apporte des améliorations à sa Model 3 (et des hausses de prix)
La filière éolienne française se porte bien et continue de créer des emplois
Vers des batteries lithium-CO2 rechargeables ?
L'armée américaine n'utilisera plus d'antiques disquettes pour coordonner ses frappes nucléaires
La bande annonce de Star Wars, l'ascension de Skywalker, est là !
Du code malveillant utilise un format audio pour éviter les antivirus
19 heures et 16 minutes : Qantas s'offre le record du plus long vol du transport aérien

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top